Le Mans
12/05/2022 - 10:06

MissionH24 - Débuts en course à Imola

Lancé en 2018, le programme MissionH24 franchit une nouvelle étape de son développement : son prototype de course à propulsion électrique-hydrogène, la H24, participera cette semaine à Imola à la course de Michelin Le Mans Cup au milieu des voitures à propulsion conventionnelle. Une première dans l’histoire du sport automobile à ce niveau de la compétition.
MissionH24 - Débuts en course à Imola

Le circuit d’Imola sera le cadre cette semaine d’un événement fondateur pour l’avenir du sport automobile et plus largement des mobilités : la H24, prototype à propulsion électrique-hydrogène du programme MissionH24 qui prépare l’arrivée d’une catégorie réservée aux véhicules à hydrogène lors des 24 Heures du Mans 2025, participera à sa première course (110 minutes) au milieu des autres voitures à énergie conventionnelle.

Engagée jusqu’à présent en week-end de compétition mais avec une participation limitée aux seules séances d’essais libres, la H24 a reçu il y a quelques jours de la Fédération Internationale de l’Automobile les homologations qui en font désormais une concurrente de pleins droits lors de ses engagements en courses internationales d’Endurance.

Inscrite en Michelin Le Mans Cup pour l’intégralité de la saison 2022 en catégorie « expérimentale », la H24 va donc poursuivre son programme de développement de performance en ajoutant à un calendrier d’essais privés déjà très dense, des participations en courses. 

A Imola, la H24 sera aux mains de l’un de ses pilotes de développement de performance, Stéphane Richelmi. Il aura pour mission de poursuivre le travail entamé depuis le début de l’année en essais privés : à niveau de performance constant, développer l’autonomie du prototype.

Comme au Castellet le mois dernier lors des essais libres du premier rendez-vous 2022 de la Michelin Le Mans Cup, la H24 portera à nouveau, et pour toute la saison, le numéro 24. Sur l’Autodromo Dino e Enzo Ferrari d’Imola, l’équipe H24Racing sera installée dans le paddock de la Michelin Le Mans Cup et ravitaillera à la station mobile TotalEnergies.

Pierre Fillon, président de l'ACO et co-président de MissionH24 :

"Aujourd'hui, cette première mondiale, un prototype électrique hydrogène au départ d'une course d'endurance de niveau européen, en Michelin Le Mans Cup, témoigne très concrètement de nos convictions, de leur réalisme et de notre engagement : une compétition, une mobilité décarbonée sont possibles. La transition énergétique est en route. Avec tous nos partenaires, nous y contribuons avec détermination. La route n'est pas un cheminement aisé, différentes étapes existent et existeront, mais cela fait partie de notre mission. Rendez-vous, samedi 17h30, à Imola, avec la H24, prototype électrique hydrogène zéro émission, sur la grille de départ, en catégorie voiture expérimentale".

Christophe Ricard, président de GreenGT et co-président de MissionH24 :

"Cette entrée en course à Imola est une nouvelle étape, cruciale, dans le développement du programme MissionH24. Les tests d’homologations passés avec succès sanctionnent l’excellent travail de nos équipes et des partenaires techniques, que je veux tous ici remercier. Car si la piste est une épreuve permanente, l’homologation en est une autre, menée en coulisse en collaboration avec la FIA, tout aussi importante. Imola marque donc un changement important de phase. Nous nous sommes toujours des explorateurs, mais nous endossons désormais résolument un rôle de compétiteur. C’est un nouveau challenge pour MissionH24, pour l’ACO, pour GreenGT, pour tous nos personnels. Nous l’accueillons avec plaisir car la course automobile n’a de sens que si elle est faite de conquête, de défis, technologiques et sportifs."

Bernard Niclot, Responsable de l’Innovation MissionH24 :

"Une nouvelle technologie entre en compétition automobile cette semaine. Non seulement, elle a pour objectif, la performance, l'efficience, mais elle participe aussi à la transition énergétique cruciale pour notre planète aujourd'hui. Pour le milieu automobile, les ingénieurs, les chercheurs, c'est un premier déclic, un premier maillon de la chaîne qui va impulser cette dynamique vertueuse. Introduire une nouvelle technologie nécessite de nouveaux cadres réglementaires et sportifs et de nouveaux process de sécurité, que nous élaborons avec nos instances réglementaires. Ces étapes sont essentielles."

Jean-Michel Bouresche, Responsable des Opérations MissionH24 et Team Principal de H24Racing :

"Débuter en course après avoir été cantonnés plusieurs saisons aux seuls essais libres lors des week-ends de compétition est un moment que nous attendions évidemment impatiemment. Nos objectifs s’inscrivent cependant dans une logique qui n’est pas celle de la quête d’un résultat sportif immédiat. Avec les partenaires du programme MissionH24, nous travaillons sur le long terme, certes une course après l’autre, mais sur plusieurs saisons. Notre rôle est d’éprouver la technologie, de rouler de plus en plus vite, de plus en plus longtemps, pour tracer de plus en plus nettement les contours de la catégorie hydrogène qui apparaîtra aux 24 Heures du Mans. Nos prochains rendez-vous avec la compétition seront semés de beaucoup d’embûches. C’est normal, nous sommes les premiers de cordée et ouvrons une voie inconnue."