Club
03/02/2021 - 18:00

Automobile - Une plateforme pour signaler les ralentisseurs illégaux

L'ACO s'associe à 40 Millions d’automobilistes qui a récemment mis en ligne une plateforme Internet dédiée au signalement des dos d’âne ne respectant pas les normes.
Automobile - Une plateforme pour signaler les ralentisseurs illégaux

Depuis le 27 janvier dernier l’association 40 Millions d’automobilistes et l'ACO proposent le recensement des ralentisseurs ne respectant pas les normes. Une plateforme Internet dédiée au signalement des dos d’âne qu’elle juge illégaux est maintenant disponible.

Les membres du Club ACO sont invités à y mentionner les ralentisseurs trop hauts, les plateaux saillants ou encore les coussins mal signalés au regard de la règlementation. Les informations collectées permettront d’élaborer une carte de France des dos d’âne. Celle-ci sera publiée et adressée aux pouvoirs publics pour les sensibiliser aux dangers que ces ralentisseurs représentent en termes de sécurité routière et de santé publique.

De nombreuses communes installent des ralentisseurs près des écoles, des hôpitaux ou encore dans les quartiers résidentiels pour faire respecter les limitations de vitesse en ville. Toutefois, comme l’indique les instructions ministérielles, elles ne peuvent y avoir recours systématiquement. En effet, un dos d’âne mal conçu ou positionné peut être source de danger routier immédiat ou à l’origine de douleurs lombaires pour les usagers de la route et de nuisances sonores pour les riverains, dégradant leur qualité de vie et affectant à long terme leur santé.

« Il ne s’agit pas de dénoncer ‘pour le principe’ les manquements des municipalités au regard de la législation nécessairement très stricte encadrant l’édification des dos d’âne, trapèzes, plateaux ou encore coussins berlinois, mais bel et bien de s’attaquer à une véritable problématique de sécurité routière et de santé publique. Nous ne souhaitons pas non plus entrer en confrontation avec les municipalités qui ont parfois choisi d’avoir recours à ces aménagements sans bien en connaître les réglementations ; rien de bon n’en sortirait. Notre but est d’ouvrir la discussion et de trouver ensemble des solutions adaptées pour le bien de tous », explique Pierre Chasseray, délégué général de 40 Millions d’automobilistes.

Rendez-vous sur la plateforme Internet de signalement des dos d’âne.