GP France Moto
17/05/2019 - 12:00

1969-2019: 50 ans de Grand Prix de France Moto au Mans, une exposition incontournable

Cette édition 2019 marque le 50e anniversaire de l’organisation du premier Grand Prix de France Moto au Mans sur le circuit Bugatti. Les motos victorieuses du 18 mai 1969 sont exposées ce week-end, à l'occasion de Shark Helmets Grand Prix de France, dans le village.
1969-2019: 50 ans de Grand Prix de France Moto au Mans, une exposition incontournable

Le 18 mai 1969, le circuit Bugatti du Mans a accueilli son premier Grand Prix de France Moto. Toutes les catégories (sauf 350 cmᶟ) sont en piste. En 50 cmᶟ, Aalt Toersen remporte l'épreuve sur sa Kreidler devant Angel Nieto sur Derbi. En 125 cmᶟ, le français Jean Auréal s’impose sur sa Yamaha 125 devant Dave Simmonds sur une Kawasaki usine. En 250 cmᶟ, Santiago Herrero gagne sur une Ossa à cadre coque. En 500 cmᶟ, Giacomo Agostini, déjà plusieurs fois titrés dans cette catégorie mais aussi en 350 cmᶟ, mène sa 500 MV 3 cylindres à la victoire avec un tour d’avance sur Billie Nelson et sa Paton. Enfin, en Sidecar, l’équipage Helmut Fath/Wolfgang Kalauch sur l’URS-Fath, déjà titré l’année précédente, l’emporte devant le BMW d’Auerbacher/Hahn.

50 ans après, ces machines victorieuses sont réunies sur le circuit Bugatti grâce l’Amicale Spirit of Speed. La Kreidler 50 cmᶟ d’Aalt Toersen ainsi que la MV 500 3 cylindres de Giacomo Agostini prendront même la piste demain samedi entre 19 h 45 et 21 h30 lors du show mécanique.

Depuis cette première édition en 1969, le circuit Bugatti a accueilli 30 fois le Grand Prix de France Moto. Une histoire commune qui va se poursuivre, au moins, jusqu’en 2026 comme annoncé l’an passé après la prolongation du contrat avec PHA/Claude Michy et Dorna Sports.
L’exposition 50 ans de Grand Prix au Bugatti va permettre de retrouver toutes les catégories qui ont écrit cette belle histoire : les 50 cmᶟ, 80 cmᶟ, 125 cmᶟ, 250 cmᶟ et 350 cmᶟ, les 500 cmᶟ, MotoGP, Moto2 et Moto3.

Liste non exhaustive des machines qui sont exposées :

  • 1969 : Matchless G50,
  • 1970 : Kawasaki 500 H1R
  • 1976 : Suzuki 500 RG Mk1 et Suzuki RG XR14 500 de 1976 utilisée par Giacomo Agostini et 50 Kreidler Scrab de Bruno Di Carlo,
  • 1979 : Suzuki 500 XR27 de Will Hartog,
  • 1983 : Side car LCR d’Alain Michel et 50 Villa Lusuardi,
  • 1985 : 80 Huvo-Casal, 500 RS Honda V3 de Gustav Reiner et Suzuki RGB500 Mk9 X3,
  • 1987 : 250 Garelli,
  • 1989 : Suzuki RGV Pepsi de Kevin Schwantz,
  • 1990 : Cagiva 500 de 1990 d’Alex Barros,
  • 1994 : Suzuki 500 RGV de Kevin Schwantz,
  • 1995 : Yamaha 500 YZR de 1995 de Norifumi Abe,
  • 2001 : Suzuki 500 RGV de K. Roberts Jr,
  • 2002 : Yamaha 250 TZ de O. Miyazaki,
  • 2004 : Aprilia 250 de Sylvain Guintoli de 2004,
  • 2006/2007 : Aprilia 250 LE de Jorge Lorenzo, championne du monde en 2006 et 2007,
  • 2011 : Moto2 de Stephan Bradl,
  • 2012 : Moto3 de Jack Miller,
  • 2016 : Ducati MotoGP d'Andrea Dovizioso,

Pour plus d'informations, le site du Shark Helmets Grand Prix de France

Une autre exposition située dans le village du circuit Bugatti est à retenir. Proposée par le Musée des 24 Heures du Mans, elle évoque la Genèse du Grand Prix Moto puisqu’en 1912, l’Automobile Club de l’Ouest a organisé pour la première fois, la Coupe Internationale des Motocyclettes. Malgré une interruption à cause de la Grande Guerre, les compétitions de motocyclettes seront organisées jusqu’en 1929. Les machines exposées sont les Alcyon, Clément, Peugeot, Sunbeam, évoquant les Criteriums de Vitesse (1961-1970) et aussi la Vélocette de Jean-Marie Lelièvre, Président de l'ACO de 1951 à 1973.

Les expositions 50 ans de Grand Prix de France Moto et la Genèse du Grand Prix Moto sont à retrouver tout le week-end dans les Garden 1 et 2 du village du circuit Bugatti.

Elles sont accessibles à tout détenteur d'un ticket pour le Shark Helmets Grand Prix de France.