Club
01/07/2020 - 17:00

Club ACO – Les bonnes pratiques avant de partir en vacances

Pour prendre la route des vacances en toute sérénité, voici une série de conseils et de points de contrôles à réaliser sur votre voiture. La sécurité avant tout !
Club ACO – Les bonnes pratiques avant de partir en vacances

Contrôler l’usure et la pression des pneumatiques

Les pneumatiques sont le seul lien entre votre voiture et la route. Il est donc important de contrôler leur usure fréquemment. Recherchez les témoins qui se situent à intervalles réguliers sur la bande de roulement du pneu. Il s’agit de petits ergots sculptés en reliefs dans les rainures du pneu. Si la gomme arrive au niveau du témoins d’usure, la structure est lisse et donc celui-ci est usé. Vous pouvez aussi rechercher d’éventuelles hernies ou craquelures sur le flan du pneu. Si vous en trouvez, le pneu doit être changé avant tout trajet. Rappelons que les pneus se changent toujours par paire et par essieux.
Autre élément important, la pression des pneus. Celle-ci s’effectue à froid. Reportez-vous à votre manuel pour prendre connaissances des pressions préconisées par le constructeur de votre voiture. Vous pouvez retrouver ces valeurs (exprimées en bar) à l’intérieur de la portière ou dans la trappe à carburant. N’oubliez pas de vérifier la pression de votre roue de secours.

Vérifier les disques et plaquettes de frein

Les freins sont un point de sécurité essentiel. Un véhicule avec des freins usés peut engendrer des vibrations dans le volant, une course de la pédale de frein plus longue ainsi qu’un freinage anormalement bruyant. Pour vérifier les disques et plaquettes de frein, il vous faudra déposer les roues. Pour un disque de frein, placer votre doigt sur sa surface. Si vous ressentez de petites vagues, cela signifie qu’il est usé. Si vous ressentez des vibrations dans le volant lors de freinage, c’est le signe qu’un disque est voilé. Dans ce cas, il faut le remplacer.
Pour les plaquettes, vérifiez visuellement leur usure au niveau de l’étrier en vous plaçant devant ou derrière. S’il reste moins de 3mm de garniture, il faudra prévoir un changement.
Autre technique, si votre voiture est équipée d’un frein à main classique, comptez le nombre de crans que parcourt le levier de frein à main pour arriver au blocage. Si vous en comptez moins de 6, c’est ok. Au-delà, les garnitures arrière nécessiteront au moins un réglage.

Effectuer les niveaux de sa voiture

Pour effectuer les niveaux de sa voiture, celle-ci doit être froide afin de ne pas vous brûler et stationnée sur un sol plat. Il est important de bien respecter les niveaux préconisés par le constructeur. Il ne faut pas les dépasser.

  • Pour l’huile moteur, vérifier le niveau grâce à la jauge, une longue tige métallique ou en plastique. Retirez-la une première fois et essuyez-la avec un chiffon usagé. Replongez-la et retirez-la à nouveau. La tige doit être nappée d’huile jusqu’au-dessus du premier repère, idéalement entre ls deux. Si le niveau d’huile est insuffisant, ouvrez le bouchon d’huile moteur et faites l’appoint nécessaire en veillant à bien utiliser de l’huile préconisée par le constructeur. Enfin, vérifiez de nouveau le niveau après avoir laissé quelques secondes entre l’ajout et le contrôle.
  • Pour le liquide de refroidissement du moteur, un réservoir transparent est généralement situé à gauche du réservoir d’huile. Il est équipé de repères qui permettent de contrôler le niveau maximum et minimum à l’œil nu.
  • Pour le liquide de frein, ce dernier est stocké dans un petit réservoir semi-transparent placé à droite du compartiment moteur. Le niveau doit être haut sans pour autant que le réservoir soit rempli à ras bord. L’état du liquide doit être légèrement jaune, transparent et ne pas présenter d’impureté. Dans le cas contraire, une purge est nécessaire. Si le niveau de liquide de frein est insuffisant, c’est le signe d’une fuite.

Pour le liquide de lave glace, il est généralement situé dans un grand réservoir semi-transparent. Là aussi, le niveau se contrôle à l’œil nu. Prenez soin de ne pas remplir le réservoir à ras bord.

Attention au chargement du véhicule

Il ne faut pas dépasser le poids total autorisé en charge (PTAC) de votre voiture. Celui-ci est indiqué sur la carte grise ou dans la portière. Un excédent de poids entrave le freinage et la tenue de route, augmentant de ce fait le risque d’accident.

Examiner l’état des balais d’essuie-glace

Si des traces de passage subsistent sur votre pare-brise ou sur la lunette arrière, c’est qu’ils sont à remplacer.

Voir et être vu

Assurez-vous de bien voir les conducteurs qui arrivent en face de vous mais également d’être bien vu. Vérifiez le bon fonctionnement de vos phares. Pensez à les nettoyer à l’extérieur comme à l’intérieur. Si ces derniers sont opaques, il est conseiller d’effectuer une rénovation optique par un garagiste. N’oubliez pas de contrôler le fonctionnement des clignotants et assurez-vous de la bonne lisibilité de vos plaques d’immatriculation avant et arrière.

Enfin, rappelons que vous devez posséder un triangle de signalisation, un gilet de sécurité à disposition et des ampoules de rechange (non obligatoire mais fortement conseillé).

Rappelons qu’être membre du Club ACO c’est la possibilité de pouvoir compter sur une protection conducteur (auto/moto) renforcée. Celle-ci permet notamment :

  • Le remboursement du stage de récupération de points (de 100 à 200€ selon votre fidélité au Club)
  • Des juristes spécialisés auto/moto pour vous aider et vous défendre (infraction, vice caché, litige garagiste, assurance, règlementation, aide et conseils liés à votre véhicule…)
  • La prise en charge des honoraires d'avocat en cas d’infraction au code de la route ou en cas de litige lié à votre véhicule (auto ou moto, selon barème de prise en charge)

Vous n’êtes pas encore membre du Club ? Profitez des offres Adhésion ACO.