Le Mans
23/05/2022 - 12:00

Soutenu par l’ACO, un garage école bientôt au Mans

Un garage école dont l’ACO est partenaire va voir le jour en septembre près du Mans. Une quinzaine d’élèves par promotion va se former aux métiers de la mécanique automobile. L’ACO souhaite ainsi mener une action en faveur de l’insertion et de l’accompagnement des jeunes.
Soutenu par l’ACO, un garage école bientôt au Mans

Un beau projet va voir le jour en septembre prochain en Sarthe, à Allonnes près du Mans : la création d’un garage école. L’idée a été lancée lors des 24 Heures du Mans 2020 par la présidente de la région Pays de la Loire Christelle Morançais, le président de Motul Thierry Quilan et le président de l’ACO Pierre Fillon. Le constat était que de nombreux métiers de la mécanique automobile sont aujourd’hui en tension. « Qu’est-ce qui pouvait être entrepris ? Et particulièrement pour aider des jeunes peinant à trouver leur chemin », résume le président de l’association gérante Garage école du Mans, Bertrand Corbeau, également membre et administrateur de l’ACO. « Ce projet résonne d’autant plus au Mans compte tenu de la place qu’y tient depuis toujours l’automobile. »

Cette formation se concrétise sous la forme d’une école de production privée, gratuite et reconnue par l’Etat. Quarante-et-une écoles de production existent en France et celle du Mans sera la première en Sarthe. « C’est un modèle encore peu répandu mais qui a déjà fait ses preuves. En moyenne, les diplômés de ces 41 écoles reçoivent quatre propositions d’emplois dès la sortie ! »

Un apprentissage par la mise en pratique

Le principe réside en la mise en situation permanente des élèves sur de vraies demandes des clients. En clair, deux tiers du temps seront réservés à la pratique, le reste à l’enseignement général. L’école s’adresse à des jeunes à partir de 15 ans, qui ne trouvent pas leurs voies dans les formations professionnelles ou dans les centres de formation des apprentis (CFA). Cette « troisième voie complète ainsi les offres existantes et permet de répondre aux attentes de certains, préférant entrer dans un métier par la mise en pratique », selon Bertrand Corbeau.

Des locaux vont être aménagés rue Blaise Pascal à Allonnes, dans lesquels se trouveront le garage mais aussi les salles de classe. Le garage sera ouvert au public et pratiquera les prix du marché. « L’idée n’est pas de concurrencer les entreprises du secteur ! », rassure Bertrand Corbeau. Un vrai garage donc, seulement l’immobilisation du véhicule sera un peu plus longue que d’ordinaire. « Se rendre dans ce garage sera un acte citoyen, permettant à des jeunes de se former. On compte d’ailleurs sur les membres ACO pour faire connaître ce lieu et devenir des usagers ! »

Dans le paddock aux 24 Heures du Mans ?

La formation peut durer deux ans, pour obtenir un CAP Maintenance de véhicule, ou quatre ans pour aller jusqu’au bac pro. De douze à quinze élèves, prioritairement Sarthois pour ne pas les couper de leur environnement familial, sont attendus dans chaque promotion. Et « chacun est encadré par un maître professionnel. L’accompagnement est très personnalisé et c’est sa force ». Les métiers s’ouvrant aux diplômés sont principalement ceux de la maintenance automobile mais aussi magasiniers, préparateurs de véhicules et contrôleurs techniques. Le spectre est large ! Autre particularité de cette formation : les jeunes seront associés à des compétitions sportives. Deux pistes sont étudiées. La première, en lien avec le constructeur Funyo Sport Proto, voisin du garage école, et la seconde avec les épreuves de l’ACO. « Les élèves pourraient se trouver dans les stands d’écuries volontaires lors des 24 Heures du Mans par exemple ! »

Le financement de ce garage école est public et privé : 60% de subventions de l’Etat et de la Région, 20% de subventions d’entreprises et taxes d’apprentissage et 20% de prestations délivrées aux clients. Le garage école sera membre du réseau national des écoles de production et de sa fédération (FNEP), et de celui de l’association nationale des garages écoles (Motul, Norauto…). Ses principaux partenaires sont l’ACO et la Région des Pays de la Loire, mais aussi Mobilians et tous les grands acteurs locaux de l’automobile, ainsi que des entreprises non directement impliquées dans la filière, mais désireuses de soutenir ce projet au titre de leur responsabilité sociétale et environnementale (Satys, Dorise, Foussier, Huttepain, Le Bourray, le groupe Crédit agricole, la Banque des territoires). « Nous sommes aussi soutenus par le Département et la Métropole, Montjoie, le CFA CCI, très mobilisés sur les enjeux d’emplois et d’insertion. »

Contact : garageecoledumans@gmail.com