Club
02/04/2018 - 12:00

Fabrice Granddidier, primé pour ses photos des 24 Heures

Le Manceau Fabrice Granddidier, membre de l’Automobile Club de l’Ouest depuis 20 ans, est passionné de photographie et des 24 Heures du Mans. Ses clichés sont régulièrement récompensés. Il livre les clés de son succès.
Fabrice Granddidier, primé pour ses photos des 24 Heures

Vous êtes multiple lauréat du concours Sarthe Endurance Photos. Quelle est votre recette ?

Multiple est un bien grand mot ! J’ai eu la première place l’an passé, pour une photo prise pendant la course de 2016. J’ai été une fois deuxième, sinon je me suis placé deux fois dans les vingt premiers. J’ai participé en tout cinq ou six fois.

Pendant la semaine des 24 Heures, je prends entre 1 200 et 1 400 photos. Sur le lot, il n’y en a qu’une dizaine de vraiment intéressantes. J’essaye de prendre le cliché qui va sortir de l’ordinaire, celui qui reflète le mieux l’esprit des 24 Heures. Pour cela, ce concours est une très bonne initiative.

Vous avez bien un secret ?

La photo qui a eu le premier prix montre la Porsche gagnante, juste après l’arrivée. Le pilote sort le bras du cockpit et Romain Dumas, l’un de ses équipiers, est à genoux et lève les bras. C’était le bon moment. Après, quant à mon secret... J’aime faire des photos en plongée. Je me place souvent au-dessus des stands.

Mais on m’a volé ma place l’an passé ! Un article sur moi et ma photo sont parus dans le journal local Le Maine Libre avant les dernières 24 Heures. Il y a sûrement un lien car il y avait plein de photographes à mes côtés au-dessus des stands !

Comment avez-vous vécu ces dernières 24 Heures du Mans ?

C’était ma 45e édition ! A 54 ans, je ne les ai manquées que deux fois. L’an passé, grâce à mon premier prix, j’ai eu le droit à une accréditation presse. Je pouvais ainsi me placer le long du muret, au plus près de la piste. C’était exceptionnel ! C’est formidable d’offrir ce cadeau à des passionnés de voitures et de photos comme moi. J’ai envoyé un cliché pour le concours 2017, mais je ne peux pas en dire plus pour le moment.

D’où vient cette passion pour la course des 24 Heures du Mans ?

Grâce à mon père. Plus jeune, avec mon frère, c’était vraiment une passion commune. A l’époque, il y avait des périscopes. On regardait la course à travers. Plus tard, j’ai fait du karting, pendant quatre, cinq ans. Avec mon équipe, on a même gagné quelques championnats d’endurance. C’est ce que j’aime dans le sport automobile : l’endurance. Car cela veut dire « équipe », des petites mains, l’aspect humain. Ce ne sont pas que des gens qui font des tours de circuit !

Pourquoi vivre la course à travers un appareil photo ?

J’ai pris mon premier cliché des 24 Heures du Mans en 1976. C’était lors du pesage. Ça m’a donné le goût ! J’aime, lors du concours, me confronter à d’autres photographes et passionnés. Ils ont une vision différente des 24 Heures. Et toutes leurs photos racontent une histoire.

Sarthe Endurance Photos

Ce concours, organisé par le Conseil départemental de la Sarthe, l’ACO et d’autres partenaires, existe depuis huit ans. Tous les ans, des milliers de passionnés d’endurance automobile partout dans le monde envoient leurs clichés. La plupart sont pris pendant la semaine des 24 Heures du Mans. Une vingtaine de photos sont primées chaque année.

Crédits photos : Fabrice Grandiddier, Dominique Breugnot.