24h Le Mans
Le 13/12/2017 19:00

Rebellion Racing dans la catégorie reine avec deux anciens vainqueurs du Mans en 2018

S'il faudra attendre le Salon automobile de Genève pour que les deux voitures soient dévoilées, Rebellion Racing, qui célèbre ses dix ans cette année, a d'ores et déjà annoncé son retour dans la catégorie LMP1 aux 24 Heures du Mans avec, notamment, deux anciens vainqueurs au classement général dans la Sarthe, André Lotterer et Neel Jani.

Rebellion Racing dans la catégorie reine avec deux anciens vainqueurs du Mans en 2018

L'écurie Rebellion Racing rejoindra la catégorie LMP1 dès l'an prochain après une saison en LMP2 à l'issue de laquelle la formation suisse a été sacrée en Championnat du Monde d'Endurance (FIA WEC), tout comme deux de ses pilotes, Julien Canal, triple vainqueur de catégorie aux 24 Heures du Mans, et Bruno Senna.

Multi-lauréate du Trophée Endurance des Equipes LM P1 privées, l’écurie dirigée par Bart Hayden disputera l'intégralité de la Super saison 2018/2019 du Championnat du Monde d'Endurance (FIA WEC) et donc les 24 Heures du Mans à deux reprises, une occasion pour André Lotterer, triple vainqueur de l'épreuve avec Audi, et pour Neel Jani, victorieux en 2016 avec Porsche, d'ajouter une ligne à leur palmarès.

Neel Jani« Je suis impatient de revenir là où ma carrière en endurance a commencé il y a neuf ans. REBELLION Racing a joué un grand rôle dans ma carrière et m’a aidé à devenir pilote Porsche. Après la nouvelle de l’arrêt du programme de Porsche en LMP1, il était clair pour moi que je voulais revenir chez REBELLION Racing. J’espère que nous pourrons faire un podium au Mans et avec un peu de chance plusieurs podiums cette saison. »

André Lotterer« Je suis très heureux de rejoindre l'équipe championne REBELLION ! Le projet LMP1 est très excitant et continuer le challenge des 24 Heures du Mans et le championnat FIA WEC est quelque chose que je ne voulais manquer sous aucun prétexte ! Je suis motivé et j'ai hâte de pouvoir commencer la saison avec des gens formidables ! »

Si c'est une première pour l'Allemand francophone, c'est un retour aux sources pour le Suisse, titulaire entre 2009 et 2014 avant de devenir pilote officiel Porsche en LMP1 et de s'imposer au classement général aux 24 Heures du Mans en compagnie de Romain Dumas et Marc Lieb. Neel Jani retrouvera son compatriote Mathias Beche, pensionnaire de Rebellion Racing depuis 2013 dont la voiture a été déclassée à l'issue du double tour d'horloge sarthois en juin dernier, ainsi que Bruno Senna, 14e en LMP2 au Mans cette année, pour une seconde saison.

Toute première saison avec Rebellion Racing, mais aussi en LMP1, en revanche pour le jeune Thomas Laurent, récipiendaire du Prix Jean Rondeau (qui récompense le meilleur espoir français) et 2e au classement général (1er en LMP2) avec l'équipe Jackie Chan DC Racing au Mans en juin dernier et pour Gustavo Menezes, transfuge de la formation Signatech Alpine avec laquelle il est monté sur la plus haute marche du podium de la catégorie LMP2 au Mans en 2016 avant d'être sacré en fin d'année en Championnat du Monde d'Endurance (FIA WEC) avec Nicolas Lapierre et Stéphane Richelmi.

Reste à Rebellion Racing à annoncer la composition des équipages et le choix des deux voitures qui seront présentées au Salon automobile de Genève en mars prochain.

Citations issues du communiqué de l'écurie

Photo (D.R. Rebellion Racing) : Les six pilotes qui officieront chez Rebellion Racing en LMP1 en 2018, avec, de gauche à droite, Thomas Laurent, Gustavo Menezes, André Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna et Mathias Beche.