24h Motos
29/01/2021 - 12:00

« Il est important que les 24 Heures Motos aient lieu, même à huis clos »

La 44e édition des 24 Heures Motos, programmée les 17 et 18 avril 2021, se déroulera à huis clos en raison du contexte sanitaire actuel, des mesures de restrictions de déplacements entre certains pays et de rassemblements en vigueur en France. Trois chefs d’équipes reviennent sur la nécessité d’organiser la course, « même sans la présence du public ».
« Il est important que les 24 Heures Motos aient lieu, même à huis clos »

Damien Saulnier, Yoshimura SERT Motul : « Je suis triste que les spectateurs ne puissent assister une deuxième fois consécutive aux 24 Heures Motos. Ce genre d’événements, nous voulons les vivre avec les fans, nos partenaires, lors des moments phares de la course tels que la balade des stands ou le départ. Néanmoins, je me réjouis du fait que la course puisse quand même se dérouler. Nous avons besoins que les épreuves soient organisées pour les constructeurs que nous représentons. S’il n’y a pas de courses, le risque c’est qu’ils se désengagent. C’est aussi une nécessité pour la formation des élèves du Junior Team Le Mans Sud Suzuki. Nous possédons une année de recul avec cette situation sanitaire. Nous savons faire les choses différemment. D’ailleurs, je tire mon coup de chapeau aux organisateurs ainsi qu’aux fédérations et je remercie les bénévoles, les commissaires et le personnel médical qui animent ces courses. C’est la preuve qu’il y a beaucoup de gens motivés pour que ces événements puissent avoir lieu. Nous pouvons imaginer que certains partenaires puissent accéder au circuit pour nous soutenir et en respectant les consignes sanitaires. C’est mon souhait ainsi que celui des équipes amateures. »

Jean-Marc Adam, JMA Racing Action Bike (Suzuki GSX-R 1000 #34) : « L’an passé, des équipes ont fait l’impasse sur les 24 Heures Motos en raison de leur organisation à huis clos. Seront-elles présentes cette année ? Cependant, il est important que les 24 Heures Motos aient lieu, même à huis clos, car nous avons des contrats avec des pilotes et des sponsors que nous devons honorer. En 2020, l’organisation des 24 Heures Motos à huis clos était bonne alors nous pouvons le refaire. Nous comprenons la situation de l’ACO et de la Fédération Internationale de Motocyclisme. Nous pouvons désormais nous préparer pour la course. »

Mickaël Le Devehat, Falcon Racing (Yamaha R1 #121) : « Pour tous les bénévoles de l’équipe, la présence du public c’est la récompense des mois de travail de préparation. Nos partenaires ne pourront assister à la course et ils se font une raison. L’an passé, ils nous ont suivi à la télévision. Ce sont tous des passionnés de moto. »