24h Motos
29/05/2021 - 17:00

European Bridgestone Handy Race – Benoit Thibal lancera sa chasse aux points

Benoit Thibal s’est fixé comme mission d’empocher de précieux points lors de la première manche de l’European Bridgestone Handy Race. Celle-ci se déroulera sur le circuit Bugatti en prélude de la 44e édition des 24 Heures Motos. Portrait d’un pilote dont le leitmotiv est le dépassement de soi.
European Bridgestone Handy Race – Benoit Thibal lancera sa chasse aux points

La compétition a toujours été dans l’ADN de Benoit Thibal. Ce pilote âgé de 34 ans est un ancien double champion de France d’enduro (2005 et 2006). Mais à l’âge de 20 ans, il est victime d’un accident lors d’une course qui le rend paraplégique. « J’ai recommencé la compétition par le ski en fauteuil. J’ai été membre de l’équipe de France puis j’ai subi une blessure. Ensuite, j’ai été engagé en karting. Je suis monté sur le podium du championnat de France à trois reprises. Je me suis remis à la moto en 2018 grâce à l’association Handi Free Rider. J’ai vu une vidéo de Stéphane Paulus et j’ai participé à une initiation sur le circuit Bugatti. Trois semaines après, j’y retournais avec ma propre moto », explique cet aveyronnais.

Depuis, Benoit Thibal a été champion de France PMR Cup en 600 cmᶟ en 2018 puis en 1000 cmᶟ en 2019. « La compétition m’apporte de l’adrénaline et me permet de me dépasser. Je trouve la motivation dans le fait de progresser au niveau du pilotage, d’améliorer mes chronos et de faire évoluer la moto ». Sa monture est une Yamaha R1 équipée d’un passage des vitesses et d’un frein arrière au guidon mais pas seulement. « J’ai mis au point sur le réservoir une mousse afin de pouvoir caler le buste lors des freinages. J’ai également fabriqué des cales qui sont installées sur le réservoir au niveau des avant-bras afin de pouvoir déhancher dans les virages », décrit le pilote. Ces aménagements lui permettent d’effectuer les 4,185 km du circuit Bugatti en 1’46.
Malgré une blessure au tibia, Benoit Thibal devrait être présent au Mans pour la première manche de l’European Bridgestone Handy Race, course support de la 44e édition des 24 Heures Motos. « Je serais malgré tout dans un bon rythme et mon objectif est de faire du mieux possible. Ma préparation physique ne sera pas optimale. Je veux marquer des points précieux dans l’optique du championnat. Je vais attaquer doucement et monter en puissance sans pression », se fixe celui qui a pour modèle Jean-Michel Bayle, vainqueur des 24 Heures Motos 2002 et ancien champion de Supercross.

En tant que course support de la 44e édition des 24 Heures Motos, les pilotes de l’European Bridgestone Handy Race partageront l’affiche avec les pilotes d’endurance. « Les 24 Heures Motos sont une course mythique avec des pilotes qui ont un très gros niveau. C’est super de partager notre passion de la moto avec eux et d’être considéré comme des pilotes à part entière comme eux. Ça nous offre aussi une visibilité », estime Benoit Thibal.

À travers son engagement en compétition, Benoit Thibal veut faire passer le message suivant : « Malgré les difficultés de la vie, il ne faut pas baisser les bras. Je sais qu’avec l’envie et le mental, on peut compenser ».

L’European Bridgestone Handy Race a été créée en 2017 à l’initiative de Stéphane Paulus (Handi Free Riders), d’Emiliano Malagoli (Di. Di. Diversamente Disabili) et sous l’égide de la Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM) et de la Fédération Française de Motocyclisme (FFM). Elle permet aux pilotes en situation de handicap de se dépasser à travers des objectifs physiques et sportifs. La 44e édition des 24 Heures Motos et le circuit Bugatti seront le théâtre de la manche d’ouverture de la saison 2021 qui comptera trois rendez-vous au total. Une trentaine de pilotes s’affronteront à travers les catégories 600 et 1000 cmᶟ.