24h Motos
24/08/2020 - 18:00

Dominique Méliand, starter des 24 Heures Motos 2020

En 2019, il avait annoncé disputer ses dernières 24 Heures Motos à la tête du SERT, ponctuées par un podium, avant de tirer sa révérence, après 40 ans de compétition en Endurance Motos. En 2020, Dominique Méliand aura toujours un rôle important aux 24 Heures Motos : il sera le starter de cette 43e édition, qui se tient à huis clos ces 29 et 30 août.
Dominique Méliand, starter des 24 Heures Motos 2020

Retrouvez toutes les informations, dont la liste mise à jour des engagés, dans le dossier de presse ci-dessous.

DOSSIER DE PRESSE
 

Le 29 août 2020, à midi, au Mans, sur le circuit Bugatti, les concurrents de la 43e édition des 24 Heures Motos s’élanceront sous les ordres d’une référence de l’Endurance, Dominique Méliand, starter officiel. Alessandra Sublet, initialement starter 2020, a du, à regret, décliner l’invitation. Elle sera relayée à ce titre par Dominique Méliand.

Fort de 10 victoires aux 24 Heures Motos, le ‘’chef’’ comme le paddock surnomme l’ancien patron et créateur du SERT (Suzuki Endurance Racing Team) a quitté ses fonctions en 2019, passant le relais à Damien Saulnier. Doté d’une intelligence et d’une science de la course hors norme, il a aussi révélé dans sa structure de nombreux talents, comme Christian Lavieille, Vincent Philippe, Sébastien Gimbert, Nicolas Dussauge, Guillaume Dietrich ou plus récemment Etienne Masson, Anthony Delhalle et Gregg Black. Le SERT, sous sa responsabilité, a décroché 15 titres de Champion du Monde d’Endurance (entre 1983 et 2016). Entré au Hall Of Fame des 24 Heures Motos en 2019, Dominique Méliand aura cette fois le privilège de lancer tous les candidats à la victoire des 24 Heures Motos 2020, ce 29 août, à midi.

Dominique Méliand : "J'ai assisté et participé à toutes les éditions des 24 Heures Motos depuis la création de l'épreuve en 1978, et cette année, je vais la vivre d'une autre manière, en donnant le feu vert à toutes les équipes engagées, en tant que starter officiel. Je vais goûter à ce moment avec une certaine émotion. Je ne m'attendais pas à tenir ce rôle, cela me fait vraiment chaud au coeur. Est ce que je vais trembler au moment de baisser le drapeau ? Je ne le pense pas, j'ai toujours été habitué à dominer mon stress. Je pourrai en témoigner samedi prochain, peu après midi."

>> PREVENEZ MOI DE L'OUVERTURE BILLETTERIE <<