24h Motos
Le 18/01/2019 18:00

Clément Stoll (AM Moto Racing Compétition) : « Il faudra compter sur nous »

Agé de 23 ans, Clément Stoll poursuit sa progression en Championnat du Monde d’Endurance FIM EWC. Il s’apprête à participer à ses troisièmes 24 Heures Motos au guidon de la Kawasaki #3 de l’équipe AM Moto Racing Compétition. Ce pilote originaire du Bas-Rhin vise la victoire en catégorie Superstock et une place dans une équipe officielle à plus long terme.

Clément Stoll (AM Moto Racing Compétition) : « Il faudra compter sur nous »

L’an passé, vous avez participé à vos deuxièmes 24 Heures Motos au guidon de la Suzuki GSX-R #68 de l’équipe Atomic 68. Comment avez-vous vécu la course ?

« Je faisais équipe avec Guillaume Antiga et le canadien Kenny Riedmann. Notre objectif était de monter sur le podium de la catégorie Superstock. Toutefois, durant la course, nous avons rencontré des problèmes électroniques. Nous avons perdu énormément de temps au stand. Nous avons franchi la ligne d’arrivée à la 20e position du classement général et à la 9e place du Superstock. Je suis un peu déçu parce que nous avions des ambitions. Le point positif c’est que nous avons terminé la course et que ça constitue de l’expérience en plus. »

Pour la prochaine édition des 24 Heures Motos (20-21 avril 2019) vous rejoignez une équipe pilier de la catégorie Superstock : AM Moto Racing Compétition. Est-ce une évolution pour vous ?

« Je savais qu’ils cherchaient un pilote alors je les ai contactés. Je suis content de rejoindre cette bonne équipe et c’est une progression pour moi. Mes coéquipiers seront Julien Pilot et l’allemand Janusch Prokop. Avec cet équipage, nous pourrons nous battre pour la victoire. Julien a remporté la Coupe du Monde FIM Superstock l’an passé. Il a beaucoup d’expérience et je pense que je vais progresser à son contact. »

Mon objectif, c’est d’intégrer une équipe officielle et de devenir un pilote professionnel

Clément Stoll, AM Moto Racing Compétition

Serez-vous en mesure de vous battre pour la victoire en catégorie Superstock ?

« Il faudra compter sur nous. Notre objectif sera la victoire ou au minimum une place sur le podium. Aux 24 Heures Motos, le niveau de la catégorie Superstock sera encore plus élevé qu’en 2018 car le Team Motors Events est de retour dans cette classe et dans le même temps des équipes comme GERT56 German Endurance Racing Team ou No Limits Motor Team émergent. Nous devrons être prêts à nous battre contre eux. Nous allons travailler pour être meilleurs et je suis convaincu que nous en sommes capables. »

Quelle est votre motivation profonde à participer aux 24 Heures Motos ?

« C’est seulement ma troisième saison en Endurance mais j’ai toujours rêvé de participer aux 24 Heures Motos ou au Bol d’Or. Pour un pilote français qui possède un certain niveau c’est normal de cumuler un programme en Endurance et en vitesse. Mon objectif, c’est d’intégrer une équipe officielle et de devenir un pilote professionnel. Cette année je vais participer au Championnat de France Superbike avec le Junior Team Le Mans Sud Suzuki. Je ne pouvais pas rêver mieux. »

Sur quel soutien pouvez-vous compter ?

« J’ai le soutien infaillible de mes parents. Mon père me suit sur toutes les courses depuis que j’ai 15 ans. Malgré ça, j’ai toujours été libre de mes choix. Il est content que je participe aux 24 Heures Motos et il est motivé pour continuer à me suivre. En compétition moto, il faut un bon entourage pour être serein et bien dans sa tête. Seul, ce ne serait pas possible de le faire. »

Quelle image vous vient en tête à l’évocation du nom 24 Heures Motos ?

« Il y a deux images qui me viennent en tête à l’évocation des 24 Heures Motos : le public dans les tribunes avant le départ et la course de nuit. Ce sont des moments mythiques à vivre. Cette épreuve est très difficile physiquement et mentalement. Il y a quatre ans, je n’aurais jamais pensé y participer. Lors de ma première participation en 2017 avec DL Moto Racing, nous avons franchi la ligne d’arrivée en 5e position de la catégorie Superstock. C’était un très bon résultat et ça reste, à ce jour, le plus beau de ma vie. »

Mécanicien poids lourds dans la vie, Clément Stoll mène actuellement une préparation physique intense couplant la pratique du vélo, du footing et de la mini moto sur circuits indoor. Ses premiers essais avec AM Moto Racing Compétition devraient avoir lieu au début du mois de mars.

News history Dernières actualités