24h Motos
09/02/2021 - 17:00

24 Heures Motos – Le RAC41 ChromeBurner sait s’accrocher

Le RAC41 fait une nouvelle fois preuve de combativité pour tenter de décrocher un bon résultat au sein de la catégorie Superstock des 24 Heures Motos (17-18 avril 2021).
24 Heures Motos – Le RAC41 ChromeBurner sait s’accrocher

C’est l’une des images fortes de la dernière édition des 24 Heures Motos. Souvenez-vous, alors que la pluie s’abat sur le circuit Bugatti, Frédéric Bernon, pilote de la Honda #70 d’Atlantic Racing Team, chute au virage du Raccordement et se retrouve en pleine trajectoire. Grégory Fastre, pilote d’une autre CBR, la #41 de RAC41, parvient à éviter Frédéric Bernon mais ne peut empêcher d’entrer en collision avec sa moto. Une chute impressionnante, sans gravité pour Grégory Fastre mais qui a eu des conséquences sur la course du RAC41. « Nous étions en deuxième position de la catégorie Superstock lorsque cette mésaventure est arrivée. Après réparation de la moto, des vibrations sont apparues et elles se sont amplifiées. Pour des raisons de sécurité, nous avons décidé d’abandonner », explique Thierry Pincemin, team manager du RAC41 ChromeBurner.

Pas du genre à abdiquer et à rester sur une déception, le RAC41 ChromeBurner sera de retour pour la 44e édition des 24 Heures Motos avec de grandes ambitions. « Comme en 2020, nous visons le top trois de la catégorie Superstock. Nous avons décidé de renforcer l’équipe en accueillant l’ancien pilote Julien Diguet à la direction sportive. Il sera un gros atout pour la gestion de course et des pilotes », commente Thierry Pincemin.
Après une saison 2020 écourtée en raison de la situation sanitaire internationale, le RAC41 ChromeBurner s’est rapidement attaché à préparer 2021. « Nous avons eu la possibilité de rouler avec la moto et d’engranger de l’expérience. Nous avons apporté des améliorations et nous avons optimisé des pièces spécifiques à l’endurance. Nous sommes satisfaits de ce que nous avons mis en place l’an passé. Nous repartons sur ces bases de réglages et les peaufiner à travers plusieurs séances d’essais », détaille le team manager.

Une formation 100% bénévole

La Honda #41 sera pilotée par Grégory Fastre (40 ans, 14 participations dont deux podiums), Wayne Tessels (26 ans, trois participations) et Chris Leesch (25 ans, trois participations). « Nous recherchions la performance et la régularité. Grégory était le plus rapide des pilotes de la catégorie Superstock sous la pluie l’an passé. Chris est un pilote extrêmement rapide et très régulier. Quant à Wayne, c’est un coéquipier solide et volontaire. Tout ça donne un équipage cohérent », estime Thierry Pincemin.
Par ailleurs, la moto sera de nouveau chaussée de pneumatiques Michelin. « C’est un gros avantage parce qu’ils sont très performants. L’an passé, nous avions très vite trouvé des réglages pour aller vite avec ces gommes ».

Face à une catégorie Superstock des 24 Heures Motos au niveau très relevé et au déploiement de force de certaines équipes, le RAC41 ne change pas sa philosophie et reste une formation 100% bénévole. « Nous sommes engagés sur des courses d’endurance. De nombreux facteurs entre en ligne de compte. Les équipes sont dans la course à la performance. C’est très intéressant mais ce n’est pas comme ça que la course va se jouer », estime le team manager.
Pour préparer la prochaine édition des 24 Heures Motos, le RAC41 a prévu d’entamer une campagne de roulages. Ainsi, l’équipe loir-et-chérienne va se rendre en Espagne à la fin du mois de février et participera aux essais pré-Mans sur le circuit Bugatti les 30 et 31 mars prochains.

PHOTO : Les membres de l'équipe RAC41 ChromeBurner lors des 24 Heures Motos 2020.