24h Motos
Le 10/02/2018 18:00

24 Heures Motos - le Motard Center Fast Team Racing veut « monter d'un cran »

Equipe débutante l'an passé, le Motard Center Fast Team Racing a réussi son examen de passage aux 24 Heures Motos. Pour évoluer dans la hiérarchie de la catégorie Superstock, elle compte sur la stabilité de son trio de pilotes, la longévité de ses pneumatiques et une optimisation de la préparation de sa Kawasaki ZX10-R.

24 Heures Motos - le Motard Center Fast Team Racing veut « monter d'un cran »

L'an passé, le Motard Center Fast Team Racing faisait partie des dix équipes débutantes aux 24 Heures Motos. Pour cette équipe mancelle dont l'atelier est situé à quelques encablures du circuit Bugatti, participer aux 24 Heures Motos avait forcément une saveur particulière. Au guidon d'une Kawasaki ZX10-R le trio Bouvier/Boué/Dagault s'est classé 27e du classement général et à la 13e position en catégorie Superstock. Un résultat qui comble David Bouvier : « Comme il s'agissait de notre première participation, il y avait tout à mettre en œuvre. On partait de rien. Notre objectif d'intégrer le top dix en catégorie Superstock était ambitieux mais on s'en est approché de près. Toute l'équipe est satisfaite car on était pas sûrs d'aller au bout et y parvenir fut une belle surprise. Surtout au regard du niveau qui est très élevé ».

J'ai commis l'erreur que je ne voulais pas comettre, j'ai été emporté par ma passion

Manu Dagault

Durant la course, le Motard Center Fast Team Racing a tout de même connu des sueurs froides lorsque Manu Dagault est parti à la fin de son premier relais. « Ça a été un moment compliqué à gérer. C'était mes premières 24 Heures Motos, une épreuve qui m'a toujours fait rêver et terminer mon premier relais, c'était déjà une première victoire pour moi. Dans mon dernier tour, le voyant d'essence s'est allumé et c'est ce qui m'a perturbé. J'ai commis l'erreur que je ne voulais pas commettre, j'ai été emporté par ma passion », commente le pilote. Un fait de course sans conséquence puisque la Kawasaki #40 a pu reprendre son tableau de marche et rallier l'arrivée.

Fort de cette première expérience concluante, le Motard Center Fast Team Racing brigue logiquement une deuxième participation aux 24 Heures Motos (sous réserve d'invitation par le Comité de Sélection de l'Automobile Club de l'Ouest). « Désormais nous connaissons les priorités à établir dans la préparation de la moto pour qu'elle soit rapide et fiable. Notre objectif c'est de monter d'un cran et de gagner en vitesse. Viser le top dix de la catégorie Superstock est un objectif réaliste maintenant », explique David Bouvier. C'est pourquoi, la Kawasaki #40 sera de nouveau pilotée par David Bouvier, Marco Boué et Manu Dagault. Tristan Guyot (cinq participations aux 24 Heures Motos) sera pilote remplaçant. « Nous serons encore plus conquérants. Nous aborderons la course de la même manière qu'en 2017. En évitant les erreurs de l'an passé, ça devrait payer », affirme Manu Dagault.

Pour intégrer le top dix de la catégorie Superstock, le Motard Center Fast Team Racing pourra jouer la carte de la longévité, comme l'an passé, grâce à ses pneumatiques Dunlop. « C'est quelque chose qui nous a surpris et au début on ne comprenait pas. Le nouveau revêtement du circuit Bugatti a été une chance pour nous. Le niveau de performance des pneumatiques était très bon. C'est quelque chose que nous espérons retrouver en 2018 », confirme l'un des pilotes. Dans le même temps, les mécaniciens du team vont optimiser la Kawasaki ZX10-R en l'allégeant et en optimisant les changements des roues. À cela s'ajoute un nouveau faisceau électrique et de meilleures protections en cas de chute. « Nous aurons une véritable moto de catégorie Superstock », clame David Bouvier.

Pour préparer une éventuelle participation à la 41e édition des 24 Heures Motos, le Motard Center Fast Team Racing a constitué un programme d'essais assez chargé. L'équipe mancelle se dirigera en Espagne sur le tracé d'Almeria du 22 au 25 février avant de prendre le direction du circuit de Nogaro pour deux journées d'essais. À cela s'ajoute une journée de roulage sur le circuit Bugatti. À noter qu'elle envisage de s'engager en tant qu'équipe permanente du Championnat du Monde d'Endurance FIM EWC 2018-2019.

PHOTO : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT BUGATTI, 24 HEURES MOTOS, SAMEDI 15 AVRIL 2017, COURSE. Marco Boué au guidon de la Kawasaki ZX10-R #40 du Motard Center Fast Racing.

News history Dernières actualités