24h Motos
19/04/2019 - 16:00

24 Heures Motos - La réaction des polemen après les essais qualificatifs

La deuxième séance d'essais qualificatifs qui s'est disputée ce matin a vu la BMW #6 de l'équipe ERC - BMW Endurance réaliser la pole position de la 42e édition des 24 Heures Motos 2019 (20-21 avril 2019). En Superstock, la pole est à mettre à l'actif de la BMW #56 GERTS56 by GS YUASA tandis que, en catégorie Experimental, c'est la Kawasaki #17 ITeM 17 qui a tiré son épingle du jeu. Découvrez les réactions des polemen.
24 Heures Motos - La réaction des polemen après les essais qualificatifs

Formula EWC

Kenny Foray : « Avoir la pole position c’est prestigieux et nous en sommes très contents. Les pneus étaient plus efficaces ce matin. Néanmoins nous sommes concentrés sur la course parce que la pole position ça ne veut pas tout dire. C'est bon pour le moral mais nous savons que la course va être très difficile. »

Julien Da Costa : « Hier, nous avions choisi de nous attarder sur les règlages parce que nous n’avions pas tout réuni sur la moto pour être satisfaits de notre rythme de course. Aujourd’hui, nous nous étions réservé une fenêtre d’un ou deux tours pour faire de super chronos avec des pneus de qualifications. Le package BMW et Pirelli fonctionne bien sur le circuit Bugatti et nous pouvons les remercier. Nous avons un après-midi pour décompresser, et, demain nous entrerons dans le vif du sujet. Nous avons la victoire en tête. Nous y croyons et nous allons porter la moto jusqu’au bout. »

Mathieu Ginès : « C’est la deuxième pole position d’une BMW ici ; nous sommes satisfaits. Nous avons un bon package pour faire une bonne course. J'ai confiance en nos capacités et j’ai hâte d'y être. La BMW est une très bonne moto, elle va vite, sur la consommation il n'y a pas de grosses différences entre les équipes. Il faudra réaliser de bons ravitaillements et être intelligents. Le plus dur reste à faire. Nous avons encore beaucoup à apprendre. L’équipe se bonifie tous les jours et nous n'allons faire que progresser. »

SUPERSTOCK

Julian Puffe : « C’était une très belle qualification pour nous. Hier, on s’est retrouvé en proie à des problèmes de suspensions, en plus du trafic et de mes erreurs. Cela nous a amenés à changer beaucoup de choses sur la moto. Nous avions décidé de nous concentrer sur la 2e séance d’essais qualificatifs et ça a bien fonctionné avec la moto comme avec les pneumatiques. Il y avait énormément de trafic mais j’ai fini par trouver un tour clair et faire un bon chrono. Pour moi, c’est génial. Ceci fait, la course dure 24 Heures, c’est réellement très long. »

Pepijn Bijsterbosch : « Le week-end commence plutôt bien. Je suis vraiment content de la moto. C’est carrément super d’être en pole position même si j’aurais certainement pu faire mieux, je pense. Je crois que nous avons un très bon rythme de course. On a bien avancé sur ce point Mais cela reflète le fait qu’on fait une très bonne préparation pour la course. Et, de mon point de vue, c’est très bien qu’il fasse chaud comme cela, même si c’est un peu plus physique sur la machine. »

Lucy Glöckner : « Moi aussi, j’ai rencontré beaucoup de trafic dans mon tour rapide, donc ce n’était sans doute pas mon tour idéal. Mais, compte-tenu des conditions et de la concurrence, c’était parfait. La pole position, c’est la meilleure place possible, donc je suis très contente. L’équipe et mes coéquipiers ont été irréprochables.

Oui, je suis la plus rapide des pilotes féminines, mais c’est encore mieux que nous soyons les plus rapides de la catégorie Superstock. La constance des temps au tour et la perfection des arrêts au stand seront les clés de la course. »

EXPERIMENTAL

Gabriel Pons :  Les qualifications se sont bien passées. Nous avons adopté une stratégie conservatrice pour ne pas prendre de risque. Aujourd’hui on avait la possibilité d’attaquer plus. Mais Matthieu a chuté donc ça a mis fin à la série. Nous avons qu’une seule moto disponible pour les qualifications donc l’idée principale était de ne surtout pas mettre en danger la moto de course pour demain. Le potentiel était là. Après, comme les autres pilotes, on est gêné par le trafic. Le principal c’est que la moto soit qualifiée. La moto est prête et nous aussi.

Matthieu Thibault : « La fourche est différente d’une moto classique. Il faut une bonne prise en main et surtout avoir un bon feeling avec cette moto pour y arriver en course. Nos objectifs : terminer premier mais surtout terminer la course. Le top serait d’entrer dans les 20 premiers au classement général

Alex Sarrabayrouse : « Développer un système nouveau sur ce type de moto et pouvoir rouler avec, c’est quelque chose de fort. Un énorme travail a été fait sur cette moto donc participer à cette course avec, c’est génial. Pour demain, en restant constant sur mes chronos comme aux qualifications et sans problèmes techniques, on peut facilement entrer dans les 15 premiers au classement général. Avec cette belle météo, on ne devrait pas avoir de souci. On est motivés.»

INFORMATIONS PRATIQUES
24 Heures Motos 2020 - 43ème édition

Billetterie - Boutique