24h Le Mans
04/06/2019 - 12:00

24 Heures du Mans – Découvrez le stand de Signatech Alpine Matmut (LMP2)

Plongez dans le stand de l’équipe Signatech Alpine Matmut et découvrez l’espace de travail des mécaniciens et ingénieurs. Optimisation de l’espace de travail et rigueur sont de mise dans le garage des vainqueurs de la catégorie LMP2 des 24 Heures du Mans 2018.
24 Heures du Mans – Découvrez le stand de Signatech Alpine Matmut (LMP2)

Un garage d’une équipe des 24 Heures du Mans est comparable à une ruche. Dans celui de la formation Signatech Alpine Matmut qui engage une Alpine A470-Gibson en catégorie LMP2, il réside une impression de grande organisation et de sérénité. Ingénieurs, mécaniciens, pilotes, personnes invitées (VIP), tous ces acteurs ont une place bien définie et interdiction de s’étaler.

Dans le stand, chaque mètre carré est optimisé et plusieurs zones de travail sont clairement identifiées. Il y a la zone où la voiture est stationnée lorsqu’elle n’est pas en piste. Derrière, se situe un petit carré pour les VIP « pour qu’ils puissent observer ce qu’il se passe dans le stand sans interférer avec le travail des mécaniciens », explique Olivier Bacchis, assistant team manager de Signatech Alpine Matmut. Ensuite, on trouve la partie réservée aux ingénieurs qui exploitent les données moteur et châssis de la voiture transmises par la télémétrie et ceux qui décident de la stratégie à appliquer durant les essais et la course.

Les ingénieurs, les mécaniciens et les pilotes ne doivent rien laisser traîner et ranger les choses à leur place définie lors de l’installation
Olivier Bacchis, assistant team manager de Signatech Alpine Matmut

Tout le stock de pièces détachées comme les suspensions, les boîtes de vitesse et les éléments de carrosserie sont entreposés derrière le stand, dans la semi-remorque de l’équipe. En cas de problème mécanique sur la voiture, les mécaniciens doivent faire preuve d’anticipation et se précipiter vers le stock de pièces détachées pour préparer leur intervention. « Nous sommes en communication permanente avec le pilote par radio. S’il rencontre un souci, il nous prévient et le temps qu’il rendre au stand, les mécaniciens ont le temps d’aller chercher les pièces et les ramener dans le stand pour être prêts à intervenir lors de l’arrêt de la voiture », commente l’assistant team manager. Les pilotes se reposent, se restaurent et se font masser dans la semi-remorque ou dans l’hospitalité de l’équipe située dans le support paddock.

La rigueur est donc de mise dans le garage de l’équipe française. « Ici nous avons les stands les plus exigus du championnat. Les ingénieurs, les mécaniciens et les pilotes ne doivent rien laisser trainer et ranger les choses à leur place définie lors de l’installation. Nous essayons également de ne pas nous marcher dessus ».

Retrouvez notre galerie photo du garage de Signatech Alpine Matmut :

Découvrez comment sont attribués les 62 stands des 24 Heures du Mans.

PHOTO : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES DU MANS, SAMEDI 1ER JUIN 2019, JOURNEE TEST. L’équipe française Signatech Alpine Matmut est installée dans le garage numéro 17.

Retrouvez le dossier spécial Ouest France 24 Heures du Mans