24h Le Mans
03/06/2019 - 12:00

24 Heures du Mans – Comment sont attribués les 62 stands ?

Aux 24 Heures du Mans, chacune des 62 équipes engagées bénéficie d’un stand dans lequel les voitures sont stationnées lorsqu'elles ne sont pas en piste. Comment sont-ils attribués ? En fonction de quels critères ? Anthony Riaudel, chargé d’affaire opérationnel et commercial à l’Automobile Club de l’Ouest (ACO) nous éclaire sur ce sujet.
24 Heures du Mans – Comment sont attribués les 62 stands ?

 

62 équipes à placer dans les 62 stands du circuit des 24 Heures du Mans, cela peut vite ressembler à un casse-tête. L’allocation des stands est donc fondamentale pour que la cohabitation entre les quatre catégories qui sont engagées dans la course se déroule le mieux possible. A l’ACO, cette responsabilité incombe à Anthony Riaudel, chargé d’affaire opérationnel et commercial. « Il y a des teams qui, d’une année sur l’autre, reprennent toujours les mêmes stands. C’est le cas de Ford, Porsche et Aston Martin, par exemple. Ensuite, c’est un jeu de chaises musicales qui dépend en partie de la demande des équipes », explique-t-il.

Si certaines demandent à être installées au début ou à la fin de la voie des stands, la plupart n’ont pas véritablement d’exigences particulières. « Cette année je n’ai eu que quatre ou cinq demandes spécifiques », confirme Anthony Riaudel. A titre d’exemple, Toyota Gazo Racing, vainqueur des 24 Heures du Mans 2018, souhaite être installé au début de la Pit Lane « par rapport à leur système de ravitaillement et de chronométrage ».

Cette année le paddock s’est monté en trois jours pour les 62 concurrents
Anthony Riaudel, chargé d’affaire opérationnel et commercial

Les stands sont aussi attribués en fonction du support paddock, zone dans laquelle sont installées les hospitalités des équipes. « Je m’arrange pour que les hospitalités des équipes soient situées à proximité de leur stand. Cela évite aux membres de l’écurie de faire une marche interminable entre ces deux lieux. Autre point important, lorsqu’une équipe loue une loge, nous nous arrangeons pour que leur stand soit situé en-dessous ».

A noter que, pour le working paddock (zone dans laquelle se trouvent les semi-remorques des équipes), les teams doivent respecter un cahier des charges. « Nous leur demandons d’installer un habillage devant chaque semi pour former une belle ligne droite uniforme visuellement. Cette année, le paddock s’est monté en trois jours pour les 62 concurrents », précise Anthony Riaudel.

Durant la semaine des 24 Heures du Mans, le public a la possibilité de déambuler dans la voie des stands à trois reprises. D’abord le mardi 11 juin de 17 heures à 18 h 30 à l’occasion de la séance d’autographes des pilotes. Ensuite, le mercredi 12 juin de 10 heures à 15 heures (pour les détenteurs d’un billet Pitwalk). Puis le vendredi 14 juin de 10 heures à 20 heures lors de la découverte des stands (accessible à tous les détenteurs d’un billet Enceinte Générale).

PHOTO : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES DU MANS, JEUDI 30 MAI 2019, JOURNEE TEST. De la Journée Test jusqu'à la course, les 62 équipes de la 87e édition des 24 Heures du Mans resteront installées sur le circuit.