24h Le Mans
18/11/2018 - 12:00

Les 24 Heures du Mans, une attraction asiatique

Au-delà des brillants résultats d'équipes chinoises aux 24 Heures du Mans, d'autres écuries, révélées en Asian Le Mans Series, ont fait briller les couleurs d'autres contrées asiatiques. A la veille des 6 Heures de Shanghai, cinquième manche de la Super Saison du Championnat du Monde d'Endurance, et à une semaine de l'ouverture de la saison 2018-2019 de l'Asian Le Mans Series sur ce même circuit, et pour ponctuer cette série asiatique, retour sur le parcours de trois équipes : Team AAI (Taïwan), Clearwater Racing (Singapour) et Eurasia Motorsport (Philippines).
Les 24 Heures du Mans, une attraction asiatique

Créée en 1990, Team AAI a remporté en 2013-2014 le titre GT de l'Asian Le Mans Series en faisant courir deux voitures différentes : une BMW Z4 et une Mercedes SLS AMG GT3, obtenant ainsi le précieux sésame: une invitation en catégorie LMGTE Am pour les 24 Heures. La BMW et la Mercedes n'étant pas éligibles au Mans, Team AAI s'appuie alors sur la structure belge ProSpeed Compétition pour engager deux Porsche 911 GT3 RSR aux 24 Heures 2015.

Pour cette première, l'équipe de Taïwan a le plaisir de les voir toutes deux à l'arrivée, en sixième et huitième positions de la catégorie pour Han Chan Chen-Gilles Vannelet-Mike Parisy et Jun San Chen-Alex Kapadia-Xavier Maassen. L'année suivante, Team AAI engage une Corvette C7.R, toujours en LMGTE Am, avec le soutien d'un pilote d'usine de Corvette Racing, Johnny O'Connell, associé à Oliver Bryant et Mark Patterson. Pour cette dernière visite mancelle en date, Team AAI termine neuvième de la catégorie.

Née en 2007 et d'abord connue sous le nom de Team Porsche Club Singapore Racing, Clearwater Racing suit la même voie que Team AAI, en obtenant une invitation grâce à son titre GT en Asian Le Mans Series 2015-2016, remporté avec une McLaren 650S GT3. Pour ses premières 24 Heures en 2016, la première équipe singapourienne vue dans la Sarthe termine quatrième de la catégorie LMGTE Am avec la Ferrari 458 Italia de Rob Bell, Keita Sawa et Weng Sun Mok. Ce dernier, propriétaire de l'équipe, se prend alors au jeu et décide de s'engager en 2017 en Championnat du Monde d'Endurance.

Après des débuts victorieux en LMGTE Am aux 6 Heures de Silverstone 2017, Clearwater Racing devient une candidate régulière du podium de la catégorie, bouclant respectivement les 24 Heures 2017 et 2018 aux cinquième et huitième places. Après avoir terminé deuxième du Trophée Endurance FIA LMGTE Am à l'issue du Championnat du Monde 2017, Clearwater Racing occupe à la veille des 6 Heures de Shanghai la cinquième place du classement général provisoire de la catégorie dans le cadre de la Super Saison.

Victorieuse de deux courses de la saison Asian Le Mans Series 2015-2016, Eurasia Motorsport (LMP2) dispute en 2016 à la fois ses premières 24 Heures du Mans et sa première saison European Le Mans Series (ELMS), terminant d'emblée cinquième en catégorie LMP2 (neuvième du général) dans la Sarthe. Une position qui est également celle de son Oreca 05-Nissan au classement général final ELMS cette année-là, avec comme meilleur résultat une deuxième place aux 4 Heures du Red Bull Ring.

En 2017, son trio français Erik Maris-Jacques Nicolet-Pierre Nicolet termine treizième de la catégorie, cette fois avec une Ligier JS P217-Gibson. Pour les 24 Heures 2018, Eurasia Motorsport dispute ses troisièmes 24 Heures en partenariat avec le gentleman-driver américain Tracy Krohn et ses deux coéquipiers habituels Nic Jönsson et Andrea Bertolini. Leur Ligier JS P217 arbore pour la circonstance la livrée verte distinctive de Krohn Racing.

Pour la saison Asian Le Mans Series 2018-2019, dont la première manche aura lieu à Shanghai le 25 novembre, Eurasia Motorsport sera présent dans les deux catégories prototypes LMP2 et LMP3.

Photos (de haut en bas) - L'écurie singapourienne Clearwater Racing a terminé à ce jour les trois éditions des 24 Heures du Mans qu'elle a disputées, avec la Ferrari 458 Italia puis la 488 GTE, ici à l'image. En 2015 et 2016, Team AAI avait connu cette satisfaction en catégorie LMGTE Am. Quant à Eurasia Motorsport, elle est la seule de ces trois écuries à s'être alignée au Mans en prototype (catégorie LMP2).