24h Le Mans
14/06/2019 - 04:00

Les 24 Heures du Mans et Corvette Racing : 20 ans de passion

Samedi prochain, Corvette Racing sera au départ des 24 Heures du Mans pour la 20e année consécutive. Si la porcelaine, symbole d'une union de 20 ans, est fragile, la relation entre le double tour d'horloge manceau et l'équipe américaine est plus que solide : elle constitue une véritable osmose. L'épreuve permet à l'Amérique de briller, tandis que Corvette Racing emmène l'esprit du Mans outre-Atlantique.
Les 24 Heures du Mans et Corvette Racing : 20 ans de passion

« Les Américains connaissent surtout la NASCAR, mais quand on me demande ce que je fais et que j'évoque Le Mans, la plupart des gens ont déjà entendu parler de la course », commence Tommy Milner, qui s'est imposé à deux reprises au Mans, en 2011 et 2015, avec Corvette Racing.

Les temps ont bien changé depuis la première apparition des belles Américaines en 2000, comme l'explique Doug Fehan, le responsable du programme compétition de Corvette : « En 2011, le magazine National Geographic a élu les 24 Heures du Mans comme le plus grand événement sportif au monde, ce qui a attiré l'attention des Américains. L'année suivante, Men's Journal, un magazine américain de fitness destiné aux jeunes hommes, a placé les 24 Heures du Mans à la première place de la « bucket list », la liste des choses à faire dans toute une vie. Résultat : des gens plus jeunes traversent l'océan pour voir ce que sont les 24 Heures du Mans, et ils apprécient bien évidemment le spectacle. Ils rentrent chez eux et en parlent à leur amis et le bouche à oreille fonctionne. Lentement mais sûrement, la course devient de plus en plus populaire en Amérique. »

Il faut dire que le constructeur américain s'emploie à parfaire la renommée des 24 Heures du Mans aux Etats-Unis avec un événement exceptionnel organisé au musée national Corvette de Bowling Green, dans le Kentucky. Le week-end prochain, le double tour d'horloge sarthois sera diffusé en direct et en intégralité pour quelques privilégiés qui ont réservé à l'avance car la manifestation se déroulera à guichets fermés. Ce n'est pas étonnant car, poursuit Doug Fehan, « certains de nos clients américains emmènent leur Corvette lorsqu'ils viennent au Mans pour sillonner la France avec leur voiture. »

Outre les passionnés et les experts, Corvette parvient à atteindre de nouveaux clients à travers Le Mans : « Nous n'avons aucun mal à « vendre » notre participation aux 24 Heures du Mans à notre conseil d'administration car le retour sur investissement est énorme. La course est le pinacle du sport automobile et, en plus, une victoire dans la Sarthe permet d'atteindre n'importe quel marché dans le monde. »

Si Corvette s'emploie à développer la notoriété de l'esprit du Mans outre-Atlantique, les 24 Heures du Mans ont aussi permis à la marque américaine d'acquérir une renommée en France. « J'ai une anecdote que j'ai adorée à vous raconter. Cette semaine, David James, le mécanicien qui actionne le klaxon du train chaque jour à midi dans la voie des stands, va faire des courses au supermarché. Pendant qu'il faisait la queue à la caisse, un couple assez âgé lui dit : « vous êtes celui qui actionne le klaxon !' C'est incroyable : un habitant du Mans connaît Corvette, connaît la tradition du klaxon et reconnaît la personne qui actionne le klaxon ! »

Le rapport entre les 24 Heures du Mans et Corvette Racing est vraiment gagnant-gagnant : Corvette contribue à la renommée de la course aux Etats-Unis et la course participe à la notoriété du constructeur américain en France. Une belle histoire d'amour qui, à écouter la passion qui émane de la voix de Doug Fehan n'est pas près de s'arrêter…

Photo : LE MANS (SARTHE, FRANCE), 24 HEURES DU MANS 2019. Doug Fehan, le responsable du programme compétition de Chevrolet Corvette.

Photo : Tommy Milner, pilote Corvette Racing.

Actualités associées