24h Le Mans
Le 18/06/2018 10:00

Les 24 Heures du Mans 2018 en 24 chiffres

Les 24 Heures du Mans 2018 ont surtout été l'année des premières ! Cette course restera dans les annales car elle marque la première victoire de Toyota aux 24 Heures du Mans alors que le constructeur japonais courrait après ce succès depuis...1985 et l'engagement des 85C-L !

Les 24 Heures du Mans 2018 en 24 chiffres

1ère victoire Toyota au classement général en 20 participations. 1ère victoire également des trois pilotes Fernando Alonso, K. Nakajima et Sébastien Buemi.

1 : la position de la Toyota TS050 Hybrid #8 victorieuse sur la grille de départ

2e pole position aux 24 Heures du Mans pour Kazuki Nakajima (Toyota TS050 Hybrid #8) après celle décrochée en 2014.

2e victoire d’une marque japonaise aux 24 Heures du Mans après Mazda en 1991.

2e victoire de Porsche en LM GTE Pro avec sa 911 RSR n°92 de Kevin Estre, Michael Christensen et Laurens Vanthoor après celle décrochée en 2013. Coincidence, cette année-là, la marque de Stuttgart fêtait les 50 ans de la Porsche 911 et avait remporté le LMGTE Pro et Am. En 2018, même chose pour les 70 ans de Porsche ! Afin de mettre toutes les chances de son côté, dix 911 RSR avaient été engagées, Porsche était la marque la plus représentée lors de cette 86e édition.

: le nombre de pilotes qui comptaient plus de 20 participations au moment de prendre le départ : Olivier Beretta et Jan Lammers. Ce dernier a fêté ses 24e 24 Heures du Mans ce week-end.

3e victoire pour un pilote japonais après Masanori Sekiya (McLaren en1995) et Seiji Ara (Audi en 2004).

3’17’’658 : le meilleur temps au tour signé par Sébastien Buemi (Toyota TS050 Hybrid n°8) en tout début de course (5e tour).

4e pole position pour Toyota après 1999, 2014 et 2017.

5e fois qu’un champion du monde de F1 remporte les 24 Heures du Mans. Fernando Alonso rejoint Mike Hawthorn, Graham Hill, Phil Hill et Jochen Rindt. Bien entendu, le pilote espagnol est le seul double champion du monde F1 à avoir remporté Le Mans lors de sa première participation, tout en étant toujours en activité en F1 ! 

8 : le numéro de la voiture victorieuse. C'est la 5e fois de l'histoire que le 8 sort gagnant après Bentley (1928), Alfa Romeo (1932), Audi (2006, 2009).

10 : il y avait dix anciens vainqueurs au départ de cette 86e édition : André Lotterer, Marcel Fässler, Romain Dumas, Timo Bernhard, Earl Bamber, Nick Tandy, Jan Lammers, Mike Rockenfeller, Loïc Duval et Neel Jani.

11 : le nombre de fois que la voiture s’élançant de la pole position l’emporte 24 heures plus tard.

Toyota est la 15e marque à signer le doublé aux 24 Heures du Mans après Alfa Romeo (1932), Aston Martin  (1959), Audi (2001 et 2014), Bentley (1930 et 2003), Chenard et Walcker (1923), Delahaye (1938) Ferrari (1960) Jaguar (1953 et 1990), Talbot (1950) Matra (1972), Mercedes (1952), Porsche (1971, 1987, 1998 et 2015) Peugeot (2009), Sauber (1989).

16 : le nombre d'abandons officiels en course

18 : l’âge de Phil Hanson (Ligier JS P217-Gibson n°22 de United Autosports) et Julien Andlauer (Porsche 911 RSR n°77 de Dempsey-Proton Racing). Quant au plus âgé, il s’agissait de Mark Patterson (Ligier JS P217-Gibson n°25 Algarve Pro Racing, LMP2) avec ses 66 printemps.

21 : nombre de victoires consécutives au classement général pour Michelin, la série ayant débuté avec la victoire de la Porsche 911 GT1 en 1998. Le manufacturier clermontois compte 28 sacres au total. 

23 : nombre de changements de leaders en LMP1, sachant que seules les deux Toyota ont mené la course

26 : numéro de l'Oreca 07 - Gibson de G-Drive Racing, victorieuse en LMP2, pilotée par Roman Rusinov, Andrea Pizzitola et Jean-Eric Vergne. Il s'agit de la 2e victoire consécutive d'Oreca en LMP2 ! 

60 : nombre de concurrents au départ des 24 Heures du Mans, la troisième fois après 2016 et 2017. 

77 : numéro de la Porsche 911 RSR victorieuse en LMGTE Am. Elle était pilotée par Christian Ried, Matt Campbell et Julien Andlauer, le Français l'emportant dès sa première participation !   

343,4 km/h : la vitesse la plus élevée enregistrée en course signée par Nicolas Lapierre sur l’Alpine A470-Gibson n°36 de Signatech Alpine Matmut.

388 : le nombre de tours bouclés soit 5 288,666 km.

256 900 : le nombre de spectateurs présents pour assister au triomphe de Toyota.

A l'année prochaine, les 15 et 16 juin 2019, pour la 87e édition des 24 Heures du Mans !

Photos : les différents vainqueurs des catégories.

News history Dernières actualités