24h Le Mans
Le 01/08/2018 15:15

L'écurie ByKolles en essais à Spa après Le Mans et avant Silverstone

L'écurie autrichienne ByKolles Racing Team reprendra le chemin des circuits dès le 8 août pour une séance d'essais sur le tracé de Spa-Francorchamps destinée à valider le kit aéro à fort appui qui sera utilisé jusqu'à la fin de l'année en Championnat du Monde d'Endurance (WEC) sur l'ENSO CLM P1/01 évoluant en LMP1.

L'écurie ByKolles en essais à Spa après Le Mans et avant Silverstone

Les gros progrès de fiabilité enregistrés pendant l'intersaison laissait augurer un bon résultat aux 24 Heures du Mans 2018 pour ByKolles Racing Team, d'autant que la formation autrichienne a signé une belle quatrième place lors de la manche d'ouverture de la Super Saison 2018/2019 du Championnat du Monde d'Endurance (WEC) à Spa-Francorchamps début mai.

Hélas, la sortie de piste le samedi en début de soirée de Dominik Kraihamer après un contact avec la Porsche 911 n°80 d'Ebimotors a mis un terme aux espoirs des hommes de Colin Kolles de bien figurer. Si l'Autrichien francophone est sorti sain et sauf de l'incident, l'abandon de l'ENSO CLM P1/01 n°4 était inéluctable.

Pour le reste de l'année, le prototype engagé dans la catégorie reine LMP1 sera doté d'un kit aéro à fort appui qui sied mieux aux types de circuits visités et qui sera validé lors d'un test sur le circuit ardennais de Spa-Francorchamps le 8 août par le pilote d'essais autrichien René Binder et par Enzo Guibbert.

Ce sera une première en LMP1 pour le pilote français qui a disputé 24 Heures du Mans dans l'Oreca 07 LMP2 n°40 de G-Drive Racing, exploitée par l'écurie française Graff. La participation d'Enzo Guibbert s'est soldée par un abandon après une sortie de piste de l'un de ses coéquipiers au petit matin.

Photo : L'ENSO CLM P1/01 n°4 de ByKolles Racing Team aux 24 Heures du Mans 2018.