24h Le Mans
14/03/2019 - 17:00

Le Mans et Sebring (1/2) - Palmarès croisés entre Sarthe et Floride

Depuis la naissance des 12 Heures de Sebring en 1952, le Sebring International Raceway est devenu l'un des hauts lieux de l'histoire de l'endurance, où ont brillé nombre de vainqueurs des 24 Heures du Mans. Alors que le Championnat du Monde d'Endurance FIA fait son retour sur ce tracé si singulier avec les 1000 Miles de Sebring, ce 15 mars, retour sur quelques histoires de pilotes victorieux à la fois dans la Sarthe et en Floride.
Le Mans et Sebring (1/2) - Palmarès croisés entre Sarthe et Floride

-Le Danois Tom Kristensen détient le record de victoires dans les deux courses, avec neuf succès au Mans (1997, de 2000 à 2005, 2008, 2013) et six à Sebring (1999, 2000, 2005, 2006, 2008 et 2012). En 1997, il s'est imposé dans la Sarthe dès sa première participation sur TWR-Porsche, associé à Michele Alboreto et Stefan Johansson. Deux ans plus tard, cette fois en tant que pilote d'usine BMW, il signe la première de ses six victoires en Floride au volant du prototype V12 LMR, en compagnie de JJ Lehto et Jörg Müller.

-Outre Tom Kristensen, 39 autres pilotes ont inscrit leur nom au palmarès des 24 Heures du Mans et des 12 Heures de Sebring : Laurent Aiello, Michele Alboreto, Mauro Baldi, Timo Bernhard, Lucien Bianchi, Frank Biela, Geoff Brabham, Dindo Capello, Emmanuel Collard, Yannick Dalmas, Loïc Duval, Marcel Fässler, AJ Foyt, Olivier Gendebien, Marc Gené, Dan Gurney, Mike Hawthorn, Hurley Haywood, Johnny Herbert, Hans Herrmann, Phil Hill, Al Holbert, Jacky Ickx, Stefan Johansson, Gérard Larrousse, JJ Lehto, Klaus Ludwig, Jochen Mass, Bruce McLaren, Allan McNish, Jackie Oliver, Emanuele Pirro, Ludovico Scarfiotti, Hans-Joachim Stuck, Benoît Tréluyer, Nino Vaccarella, Andy Wallace, Marco Werner et Alexander Wurz.

-Parmi ces quarante pilotes, dix ont remporté les deux courses dans la même année. Le premier d'entre eux est le Britannique Mike Hawthorn en 1955. Suivront Phil Hill (1958 & 1961), Olivier Gendebien (1960 & 1961), Ludovico Scarfiotti (1963), Jacky Ickx et Jackie Oliver (1969), Tom Kristensen (2000 & 2005), Frank Biela & Emanuele Pirro (2000 & 2007), JJ Lehto & Marco Werner (2005 & 2007).

-Quatre équipages seulement ont remporté dans la même année les 12 Heures de Sebring et les 24 Heures du Mans : Olivier Gendebien-Phil Hill (1961 sur Ferrari), Jacky Ickx et Jackie Oliver (1969 sur Ford GT40), Frank Biela-Tom Kristensen-Emanuele Pirro (en 2000 sur Audi). Biela et Pirro se sont imposés une deuxième fois lors des deux courses en 2007, toujours sur Audi, et cette fois en compagnie de Marco Werner.

-A exactement une décennie d'écart, Hans Herrmann signe les premières victoires de Porsche aux 12 Heures de Sebring (en 1960, avec le Belge Olivier Gendebien) et aux 24 Heures du Mans (1970, avec le Britannique Richard Attwood).

-Après avoir remporté les 24 Heures du Mans dès sa première participation en 2018, puis les 24 Heures de Daytona en janvier dernier, Fernando Alonso pourrait bien ajouter un autre circuit de légende à son (jeune) palmarès en endurance s'il remportait les 1000 Miles de Sebring.

-Vainqueur des 24 Heures du Mans au volant de quatre voitures différentes (Peugeot en 1992, Dauer-Porsche en 1994, McLaren en 1995 et BMW en 1999), le Français Yannick Dalmas a également remporté les 12 Heures de Sebring en 1997 au volant d'une Ferrari 333 SP, le dernier prototype frappé du cheval cabré vu dans la Sarthe.

-Trois fois victorieux en catégorie LMP2 sur les quatre dernières éditions des 24 Heures du Mans (2015-2016-2018), Nicolas Lapierre est le seul pilote français multiple vainqueur aux 12 Heures de Sebring (2011 et 2018). Candidat au titre LMP2 en Championnat du Monde d'Endurance avec Signatech Alpine, il fait partie des favoris de cette catégorie pour les 1000 Miles de Sebring.

Photo - Après s'être imposé en 2018 à Spa-Francorchamps et aux 24 Heures du Mans, puis en 2019 aux 24 Heures de Daytona, Fernando Alonso pourrait ajouter à son palmarès le circuit de Sebring, autre haut lieu de l'histoire de l'endurance.