24h Le Mans
Le 08/07/2018 17:30

Le Mans Classic, un record d’affluence historique !

135 000 spectateurs ont assisté ce week-end à la 9e édition du Mans Classic. Créé en 2002, cet événement, organisé conjointement par Peter Auto et l’Automobile Club de l’Ouest, suscite toujours plus de passion et d’enthousiasme, du public comme des concurrents. Un véritable élan pour l’Histoire de la célèbre course d’endurance, les 24 Heures du Mans.

Le Mans Classic, un record d’affluence historique !

Quand l’Histoire devient historique ! C’est effectivement un nouveau record d’affluence, 135 000 spectateurs, que Le Mans Classic a atteint ce week-end. Pour sa 9e édition, l’épreuve qui a lieu tous les deux ans,  reçoit toujours plus de ferveur de la part du public comme des concurrents devant toutes les machines qui ont participé depuis 1923 à la légende des 24 Heures du Mans. En 2014, 110 000 spectateurs avaient assisté au Mans Classic, en 2016, 123 000, et cette année, 12 000 de plus. Voilà trois semaines, 256 900 ont assisté à la 86e édition des 24 Heures du Mans et la première victoire de Toyota. Ces chiffres témoignent de l’intérêt des fans, français et étrangers, pour cette épreuve mythique, pour le sport automobile et pour l’automobile.

Durant trois jours, ce week-end, par une météo radieuse, le circuit des 24 Heures du Mans a vu courir ou parader plus de 700 voitures et plus d'un millier de pilotes, parmi lesquels dix anciens vainqueurs des 24 Heures du Mans, et des autos datant de 1923 à 2016. Les spectateurs ont ainsi pu visiter un musée roulant à ciel ouvert, pour le plaisir de toutes les générations. 

Autre temps fort de l'évènement, le très prestigieux Concours Le Mans Heritage Club réunissait 24 châssis, triés sur le volet, ayant tous participé aux 24 Heures du Mans de 1923 à nos jours. Le jury, constitué de nombreux spécialistes du monde de l’automobile, décernait dimanche après-midi les prix suivants :

  •  Best of Show : Toyota 94 CV (ACO)
  • 1er de Classe 1923-1939 : Adler Trumpf Rennlimousine (ADLER Real Estate AG)
  • 1er de Classe 1949-1960 : Triumph TRS (Mike Otto)
  • 1er de Classe 1961-1971 : Sunbeam Alpine (Justin Harrington)
  • 1er de classe 1972-1981 : Porsche 930 Turbo (Rolf Sigrist)
  • 1er de classe 1982-1991 : WM Peugeot P88 (Aventure Peugeot Citroën DS))
  • 1er de classe 1992-2018 : Toyota 94 CV (ACO)
  • Prix F.F.V.E. : Tracta Gephi (ACO)
  • Prix F.I.V.A : Simca 8 (Pierre-Olivier Chazette)
  • Prix spécial "Premier Ministre" : WM Peugeot P88 (Aventure Peugeot Citroën DS)
  • Prix spécial Restauration : Ford GT40 (Eric de Caumont)
  • Prix spécial Coup de cœur du jury : DB Coach Gignoux (Guillaume Waegemaker)

 

En bord de piste, à Mulsanne, drapeau en main, un commissaire particulier veillait au bon déroulé des compétitions, il s’agissait d’Eduardo Freitas, habituellement directeur d’épreuves sur le Championnat du monde d’Endurance, et notamment aux 24 Heures du Mans. Au moment du drapeau à damier pour Le Mans Classic 2018, gageons que la dixième édition, qui se déroulera en 2020, réservera un spectacle toujours de haute qualité !

L’actualité sur le circuit Bugatti au Mans se poursuit, avec dans les prochaines semaines :

  • 14-15 juillet : 23 Heures 60 Moto Power 25
  • 21-22 juillet : Coupes de France Promosport
  • 27-29 juillet : Super VW Fest