24h Le Mans
Le 11/12/2017 18:00

Flashback 2017 - G-Drive Racing et SMP Racing, regards croisés

Les deux équipes russes G-Drive et SMP Racing ont animé la saison d'endurance 2017 en catégorie LMP2, cumulant trois victoires, ainsi qu'un deuxième titre consécutif en European Le Mans Series pour G-Drive Racing.

Flashback 2017 - G-Drive Racing et SMP Racing, regards croisés

Comme en 2016, G-Drive Racing était en piste cette année à la fois en Championnat du Monde d'Endurance et en European Le Mans Series (ELMS), tandis que SMP Racing a mené un programme partiel, tout en préparant son arrivée en catégorie LMP1 à l'horizon 2018.

 

G-Drive Racing, une saison contrastée - 2017 avait pourtant bien commencé, avec deux victoires à Spa-Francorchamps (Championnat du Monde) et Monza (ELMS). Les choses se sont hélas gâtées aux 24 Heures du Mans, malgré la pole position de la catégorie LMP2. A la suite d'une collision avec une GT, le team russe écope d'une lourde pénalité qui va contrarier la suite de sa saison en Championnat du Monde, avec en outre de nombreux changements de pilotes. Spa reste ainsi sa seule victoire mondiale en 2017. Fort heureusement, la saison ELMS se poursuit sur un rythme régulier : au fil des six manches 2017, G-Drive Racing ne quitte jamais le top 5 (une victoire, quatre deuxièmes et une quatrième places) et remporte son deuxième titre LMP2 consécutif.

SMP Racing, en attendant 2018... - Absent des deux premières courses ELMS 2017, SMP Racing n'a fait son entrée en piste qu'en juin, lors de la 85e édition des 24 Heures du Mans. Alignés parallèlement par SMP Racing dans le championnat monoplace Formula V8 3.5 World Series, les deux jeunes Russes Matevos Isaakyan et Egor Orudzhev ont très vite trouvé le rythme lors des quatre dernières manches ELMS, avec une victoire et deux troisièmes places. SMP Racing alignait le châssis P217 de Dallara, également choisi par le propriétaire de l'équipe Boris Rotenberg pour concevoir la BR1, le futur prototype LMP1 attendu en piste en 2018. Celui-ci a été présenté le mois dernier lors du week-end des 6 Heures de Bahreïn, manche de clôture du Championnat du Monde d'Endurance 2017.

 

Photo : La P217 de SMP Racing a été le plus rapide des châssis Dallara engagés dans la catégorie LMP2 aux 24 Heures du Mans. Handicapée par des soucis techniques en course, elle termine en dix-septième position en LMP2.

24 Heures du Mans 16/17 juin 2018 - billetterie

News history Dernières actualités