24h Le Mans
16/06/2019 - 16:40

24 Heures du Mans - Les réactions des vainqueurs 2019 en LMP1

Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Fernando Alonso confient leurs impressions sur la course et leur victoire sur la Toyota TS050 Hybrid #8 Toyota Gazoo Racing en LMP1.
24 Heures du Mans - Les réactions des vainqueurs 2019 en LMP1

Kazuki Nakajima
Une course difficile pour tout le monde. Nous nous sommes bien battus, avec mes coéquipiers. Nous savons que la victoire ne récompense pas la meilleure performance. Nous avons vécu ce type de situation avant. Je ne sais pas trop quoi dire de plus… Après la victoire ici-même l’an passé, le but était de remporter le championnat du monde, et nous y sommes parvenus. C’est une fierté.

Fernando Alonso
Stupéfiant ! Cette victoire n’était absolument pas attendue. Nous n’avions pas le rythme pour gagner. Nous ne méritions pas de nous imposer en piste, mais la chance a joué un rôle décisif. Qu’est-ce que l’on peut faire dans ce cas ? J’ai connu de tels moments moi-même, en 2007 avec McLaren, encore 2011 et 2012 avec Ferrari quand arrive le dernier moment et que vous n’êtes pas capable de finir le travail. La course choisit son vainqueur. L’objectif premier était de devenir champion du monde. J’ai choisi de mener de front F1 et WEC et de me battre pour un championnat du monde de plus - et nous l’obtenons ce soir. Il était difficile de m’engager pour l’an prochain car je veux me laisser toutes les portes ouvertes. Mais j’aime Le Mans et le championnat WEC et il est certain que je reviendrai. A 100% certain. 
 
Sebastien Buemi
Une course difficile. Avant le départ, nous savions que nous pouvions perdre le championnat. J’ai piloté toute la course en me disant : voyons si nous pouvons battre la voiture #7 et, au bout de cinq tours, j’ai compris que ça allait être quasi impossible. A un moment donné, ça s’est mieux passé pour nous mais ils étaient les plus vites. J’étais assez heureux de finir deuxième, en fait, car, sur l’intégralité de la saison, ils méritaient plus de victoires. Ce qui arrive aujourd’hui est dur, ça fait mal. Je me souviens en 2016, avec Kazuki, c’était vraiment compliqué. C’est la course et je prends cette victoire mais je suis désolé pour eux.

PHOTO : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES DU MANS, 16 JUIN 2019. Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Fernando Alonso sur le podium.