24h Le Mans
26/06/2020 - 15:00

24 Heures du Mans – Il y a 60 ans, la victoire de la Ferrari 250 TR du duo Frère/Gendebien

Il y a 60 ans, le 26 juin 1960, Ferrari remportait les 24 Heures du Mans avec la 250 TR pilotée par les pilotes belges Paul Frère et Olivier Gendebien.
24 Heures du Mans – Il y a 60 ans, la victoire de la Ferrari 250 TR du duo Frère/Gendebien

Pour cette 28e édition, l’Automobile Club de l’Ouest a 72 demandes d’engagement. 58 voitures sont admises aux essais et 55 prennent le départ. Cette année-là, les 24 Heures du Mans constituent la cinquième et dernière manche du championnat international. Deux catégories sont en course : les voitures de sport et les GT. La présence de Ferrari, Maserati et Aston Martin annonce une belle bagarre pour la victoire. D’autres constructeurs tels que Lotus, Porsche ou DB, visent la course au rendement énergétique. En GT, on peut compter sur l’engagement de Chevrolet, Jaguar, Alfa Romeo, Ferrari et MG. Côté pilotes, les têtes d’affiches sont Phil Hill, Graham Hill, les frères Rodriguez, Maurice Trintignant, Jim Clark, Olivier Gendebien et Paul Frère.

Battu en 1959 au Mans et en championnat par Aston Martin et les DB R-1, Ferrari s’engage avec la 250 TR (pour Testa Rossa). Si les Maserati sont rapides, la fiabilité n’est pas au rendez-vous. Les Aston Martin ne peuvent suivre le rythme des Ferrari et une domination de la marque italienne se profile. Néanmoins, deux 250 TR tombent en panne d’essence après trois heures de course. De plus, l’apparition de la pluie en début de soirée ajoute de l’incertitude.
Finalement la Ferrari 250 TR #11 pilotée par les belges Paul Frère et Olivier Gendebien remporte la course avec quatre tours d’avance sur la Ferrari 250 TR #17 de North American Racing Team confiée à Ricardo Rodriguez et André Pilette. Avec l’Italie, la Belgique jubile aussi. M. le Prince de Mérode, Président de la FIA et du Royal Automobile Club Belge mais aussi starter d’honneur de cette 28e édition, retrouve trois de ses compatriotes sur le podium (André Pilette portait également la nationalité belge). De son côté, Ferrari signe son quatrième succès au Mans. Cinq autres suivront en 1961, 1962, 1963, 1964 et 1965. Au total, la marque italienne compte 9 succès aux 24 Heures du Mans. Considérant qu’une victoire aux 24 Heures du Mans constituait la consécration suprême, Paul Frère prit sa retraite en 1960.

En 2013, à l’occasion du 90e anniversaire des 24 Heures du Mans, la Ferrari 250 TR fut sélectionnée parmi les 30 voitures marquantes de la classique mancelle.

INFORMATION : LES 24 HEURES DU MANS REPORTÉES AUX 19 ET 20 SEPTEMBRE 2020