24h Le Mans
05/06/2019 - 13:00

24 Heures du Mans - François Perrodo (TDS Racing) : « les LMP2 sont extraordinaires »

Titré dans la catégorie LM GTE Am du Championnat du Monde d’Endurance en 2016, François Perrodo va boucler dans le cadre de cette 87e édition des 24 Heures du Mans une belle aventure de deux saisons en catégorie LMP2. Portrait en trois chapitres de l’un des gentlemen-drivers les plus singuliers de l’histoire récente de l’endurance.
24 Heures du Mans - François Perrodo (TDS Racing) : « les LMP2 sont extraordinaires »

Les 24 Heures 2019 entre compétition et collection - Pour ces 24 Heures 2019, François Perrodo est à la fois présent sur la piste… et dans le Musée des 24 Heures. Parmi les voitures de l’exposition « BMW, l’art et la victoire », consacrée à l’histoire du constructeur allemand dans la Sarthe, figure la McLaren F1 GTR (à moteur V12 BMW) Art Car de l’édition 1995, décorée par le sculpteur français César. Treizième du classement général aux mains d’Hervé Poulain, Jean-Luc Maury-Laribière et Marc Sourd, elle est actuellement propriété de François Perrodo : « A l’origine, je cherchais une McLaren F1 en version routière. C’est une voiture mythique, comme la Ferrari F40 et au début des années 1990, à mon adolescence, c’est le genre de voiture que j’avais en poster dans ma chambre. La personne que j’avais mandatée pour me trouver une McLaren F1 routière m’a parlé de cette Art Car. Quand je l’ai vue, j’ai vite compris qu’elle était encore plus spéciale qu’une McLaren F1 de route. Le plus étonnant est que cette voiture, que j’ai achetée en décembre 2012, a été proposée à deux reprises à la vente aux enchères du Mans Classic sans avoir trouvé preneur. Et depuis que je l’ai achetée, des collectionneurs m’en ont proposé des sommes folles mais il est hors de question que je la vende. Si elle est un jour éligible pour Le Mans Classic, je la sortirai avec grand plaisir sur le circuit des 24 Heures ! »

Deux saisons de plaisir en catégorie LM P2 - Côté piste, les 24 Heures du Mans 2019 verront la dernière apparition de François Perrodo en LMP2, au volant de l’Oreca #28 de TDS Racing partagée avec Loïc Duval, vainqueur dans la Sarthe en 2013, et Matthieu Vaxivière, jeune pilote d’avenir : « En termes de plaisir, je suis fier d’avoir pu piloter ces voitures-là, je tenais absolument à rouler en LMP2 car ce sont des machines extraordinaires. Lors de la saison 2017 du Championnat du Monde d’Endurance, j’étais le seul pilote Bronze du plateau LMP2 (il faisait équipe cette année-là avec Emmanuel Collard et Matthieu Vaxivière. Ndlr) et il me fallait deux pilotes très rapides comme coéquipiers, d’où la présence pour la Super Saison 2018-2019 de Loïc Duval et Matthieu Vaxivière, tous deux au sommet de leur art. Loïc m’a beaucoup appris dans l’approche d’un week-end de course. Il est ultra professionnel, hyper concentré, aussi bien dans la voiture qu’en dehors, et ça m’a beaucoup impressionné. »

Un « Breton de Singapour » en piste - Au fil de son parcours en endurance, François Perrodo n’a jamais manqué d’affirmer son identité bretonne sur ses voitures, et notamment sur l’Oreca 07-Gibson avec laquelle il court en LMP2 depuis deux saisons. Pour 2019-2020, il entend bien poursuivre cette tradition sur la Ferrari 488 (catégorie LM GTE Am) pour laquelle il a déposé une demande d’engagement pour la prochaine saison du Championnat du Monde d’Endurance : « Mon père était breton, c’est quelque chose dont il était très fier et c’est aussi important pour moi, qui suis en outre métis car j’ai également des racines chinoises (François Perrodo est né à Singapour. Ndlr). En outre, le personnel de la société familiale Perenco compte de nombreux marins qui sont originaires de Bretagne. Lorsque je courais en LM GTE Am, il y avait déjà une hermine sur notre Ferrari 458. Nous sommes fiers de porter l’hermine bretonne sur la voiture et cela parle aussi aux fans bretons, avec pour moi la mission de ramener le Gwenn-ha-du (drapeau de la Bretagne. Ndlr) à l’arrivée (sourire) ! Si ma saison 2019-2020 se confirme, je pense que ma Ferrari 488 aura une belle identité bretonne… »

Photo - LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES, 24 HEURES DU MANS, 16 & 17 JUIN 2018, COURSE. Les 15 et 16 juin prochains, pour sa septième participation aux 24 Heures, François Perrodo sera pour la troisième fois au volant du prototype Oreca 07-Gibson #28 de TDS Racing, après avoir piloté dans la Sarthe des Porsche et Ferrari en catégorie LM GTE Am.

Actualités associées