24h Le Mans
Le 17/07/2017 09:00

WEC - Les brèves à l'issue des 6 Heures du Nürburgring

Les 6 Heures du Nürburgring ont été intenses et ont vu la victoire de Porsche, un mois après son sacre aux 24 Heures du Mans. Le trio Earl Bamber, Brendon Hartley et Timo Bernhard (919 Hybrid n°2) l'ont emporté devant la voiture sœur, la n°1, et la Toyota TS050 HYBRID n°7.

WEC - Les brèves à l'issue des 6 Heures du Nürburgring

- Insolite : la deuxième séance d’essais libres a été interrompue par un... photographe qui se trouvait au mauvais endroit !

- Paolo Catone était présent dans le paddock du Nürburgring. Pour rappel, le designer italien, concepteur des Peugeot 905 et 908 HDi FAP, est consultant sur le projet LMP1 de Ginetta. Cette auto vient d'ailleurs de passer deux semaines en soufflerie, les premiers tours de roues sont annoncés pour le mois de novembre.

- Vu également dans le paddock, Julien Schell. Le patron de Pegasus Racing était là en observateur. Un retour en European Le Mans Series ne serait pas pour lui déplaire, plus particuliérement en LMP3. 

- Alors que tous les équipages en LMGTE Pro ont désormais constitués de deux pilotes après les 24 Heures du Mans, celui de l’Aston Martin Vantage n°97 (Darren Turner, Jonathan Adam et Daniel Serra) fait exception. A noter qu’il s’agit de l’équipage vainqueur en LMGTE Pro au Mans. 

- On connaît l'équipage de la Dallara P217 n°27 de SMP Racing qui évoluera au Red Bull Ring pour la quatrième manche de l'European Le Mans Series : Egor Orudzhev et Matevos Isaakyan. les deux russes, issus de la filière SMP Racing, ont roulé au Nürburging en Formula V8 3.5 chez SMP Racing by AVF. Cette voiture a terminé 16e en LMP2 aux 24 Heures du Mans pour sa première apparition de l'année. 

- Aussitôt gagné, aussitôt exposé ! Le trophée des 24 Heures du Mans tronaît ce week-end dans le receptif Porsche. 

- L'Alpine A470 n°35 de Signatech Alpine Matmut a récupéré son bien. En effet, suite au déclassement de l'Oreca 07  - Gibson n°13 de Vaillante Rebellion à l'issue des 24 Heures du Mans, la voiture française est désormais classée 3e des LMP2 à la classique mancelle (voir post Facebook ci-dessous). 

- L’Oreca 07 – Gibson de G-Drive Racing a de nouveau été pénalisée en Allemagne. La voiture avait pourtant signé le meilleur temps en LMP2 au Nürburgring, mais l'usure du patin (sous l’auto) dépassant la limite des 5 mm autorisée par le règlement a eu pour conséquence la reléguation de la n°26 en fond de grille. Cette pénalité fait suite à une autre infligée aux 24 Heures du Mans. L’auto noire et orange a en effet déjà dû respecter un stop & go de trois minutes pour le contact de Roman Rusinov avec la Porsche de Proton Compétition au Mans. Par conséquent, l'Oreca 07 -Gibson n°38 de Jackie Chan DC Racing a hérité de la pole position en LMP2.

- Décidemment, les LMP2 n’ont pas été épargnées par les pénalités. En plus de l’Oreca 07 – Gibson G-Drive Racing n°26, l’Alpine A470 – Gibson Signatech Alpine Matmut n°35 de Pierre Ragues, André Negrao et Nelson Panciatici a écopé d’un un stop & go de 30 secondes. Ce dernier a en effet a été pénalisé pour conduite dangereuse durant la séance qualificative. L’Oreca 07 – Gibson n°24 de CEFC Manor TRS Racing de Roberto Merhi, Jonathan Hirschi et Tor Graves a, quant à elle, marqué un stop & go de sept minutes, le Suisse s’étant accroché avec la Ford GT n°66 de Stefan Mücke lors d'un dépassement sous drapeau rouge lors de la seconde séance d'essais libres.

- Porsche gagne avec la même voiture qu'aux 24 Heures du Mans, la 919 Hybrid n°2, et le même équipage : Brendon Hartley, Earl Bamber et Timo Bernhard. 

- Il s’agit de la troisième victoire du constructeur allemand en autant de visites en Allemagne. Troisième victoire également pour Jackie Chan DC Racing (LMP2) cette saison.

- Première victoire cette saison pour l’équipe Dempsey Proton-Racing engagée en LMGTE Am. 

- Le meilleur tour en course a été signé par Kamui Kobayashi (Toyota TS050 HYBRID n°7) en 1’40’’633. Le Japonais est vraiment l’homme le plus rapide du moment après ses deux pole positions consécutives aux 24 Heures du Mans et, donc, au Nürburgring.

- 27 voitures ont vu le drapeau à damiers sur les 29 au départ. Seules, l’Alpine A470- Gibson n°35 de Signatech Alpine Matmut a abandonné sur soucis de boîte de vitesses. Quant à la Ligier JS P217 - Gibson n°34 de Tockwith Motorsports (LMP2), elle n’est pas classée car l'auto n’a pas parcouru 70% de la distance réalisée par les vainqueurs.

Photo (Pascal Saivet / VSA) : La Porsche n°2 signe sa seconde victoire d'affilée au Nürburgring après les 24 Heures du Mans.

Dernières actualités