Grand Prix de France Moto

AfficheGrand Prix de France Moto 2018

2018 s’était terminée sur un nouveau titre de l’espagnol Marc Marquez, le 3ème consécutif mais également son 5ème sacre dans la catégorie reine ce qui le fait monter sur le podium des Champions du Monde MotoGP à égalité avec l’australien Michael Doohan. Il est donc de nouveau « l’homme à battre » cette année avec un nouveau défi à la clef, celui de partager son box chez Honda avec Jorge Lorenzo, Champion du Monde à 3 reprises en (2010, 2012 et 2015).
Un grand nombre de titres de Champion du Monde MotoGP sont donc sur la table de jeu en 2019 puisque le septuple couronné Valentino Rossi est toujours de la partie, lui qui a prolongé jusqu’en 2020 avec sa Yamaha M1.
Trois champions du Monde qui ne seront pas les seuls à pouvoir viser le titre, à commencer par l’italien Andrea Dovizioso, vainqueur de la première course de l’année au Qatar et qui voudra monter sur la dernière marche après 2 saisons terminées en tant que vice-champion du Monde.
Ce premier Grand Prix en 2019 a d’ailleurs donné le ton avec un record à la clef : celui du plus faible écart entre le vainqueur Andrea Dovizioso et le 15ème, et dernier pilote à marquer un point, Johann Zarco, avec seulement 15.093 secondes d’écart.
Tout simplement du jamais vu en catégorie reine !

2 français en MotoGP en 2019
Côté français, Johann Zarco a donc pris un nouveau virage en rejoignant le team Red Bull KTM Factory Racing, après 2 saisons dans l’équipe satellite d’Hervé Poncharal, Yamaha Tech3. Un challenge à la hauteur du talent et de l’investissement du pilote cannois qui est ainsi devenu pilote officiel et dispose désormais d’une machine d’usine, pouvant lui permettre de franchir un cap.
Et il n’est pas le seul français dans l’élite puisque le jeune Fabio Quartararo officie également en MotoGP cette année, au sein du nouveau team satellite de Yamaha, le SIC Petronas Yamaha. Après 2 saisons en Moto3 et 2 saisons en Moto2, c’est donc l’heure du grand bain pour le pilote niçois, qui a déjà su marquer les esprits en ce début d’année en signant le meilleur tour en course du Grand Prix du Qatar, et devant le plus jeune poleman de l’histoire du MotoGP lors du GP d'Espagne.

Des qualifs Moto2 et Moto3 calquées sur le MotoGP
Les catégories Moto2 et Moto3 ne sont pas en reste cette année, et pour offrir plus de spectacle, ont vu leur système de qualification modifié, se rapprochant de celui de la catégorie MotoGP. Ainsi, les 14 pilotes les plus rapides des essais libres se qualifieront directement pour la deuxième partie des qualifications (Q2), durant laquelle se joue la pole position, et rejoints par les quatre meilleurs de la Q1.
Tous ces ingrédients nous annoncent encore un Grand Prix de France de folie, d’autant que l’épreuve française du Championnat du Monde accueillera de nouveau l’International Bridgestone Handy Race, initiée par le français Stéphane Paulus et l’italien Emiliano Malagoli, épreuve qui vivra sa 3ème édition au Mans.

3ème édition de l’International Bridgestone Handy Race
Initiée en 2017 grâce à Stéphane Paulus et Emiliano Malagoli, l’International Bridgestone Handy Race, devient une évidence et sera donc de nouveau au programme du Grand Prix de France cette année.

Rendez-vous est donc donné les 17, 18 et 19 mai prochain pour un SHARK Helmets Grand Prix de France de folie !

Toutes les informations sur gpfrancemoto.com