24h Motos
17/04/2022 - 15:00

Yoshimura SERT Motul remporte la 45e édition des 24 Heures Motos

Au terme d’une course intense et à rebondissements, la Suzuki #1 de Yoshimura SERT Motul a remporté la 45e édition des 24 Heures Motos. L’équipe sarthoise et ses pilotes Gregg Black, Xavier Siméon puis Sylvain Guintoli décrochent une deuxième victoire consécutive sur le circuit Bugatti.
Yoshimura SERT Motul remporte la 45e édition des 24 Heures Motos

Et de 14 ! Grâce à la victoire de la Suzuki #1 de Yoshimura SERT Motul, Suzuki glane une 14e victoire sur les 24 Heures Motos. Le constructeur rejoint ainsi Kawasaki au rang des plus victorieux sur la classique mancelle. Ce succès, les pilotes Gregg Black, Xavier Siméon et Sylvain Guintoli sont allés le chercher à la force du poignet. À aucun moment de la course, l’équipe qui compte 17 titres de championne du monde d’endurance, n’a pu se relâcher. L’adversaire le plus coriace aura été la Yamaha #7 de YART Yamaha Official Team EWC. L’équipe autrichienne (qui avait réalisé la pole position) échoue à un tour et peut ainsi regretter son départ manqué. Honda peut aussi nourrir des remords. La #5 de F.C.C. TSR Honda est restée dans le match jusqu’à ce qu’elle rencontre des problèmes mécaniques et une chute ce matin. Malgré cela, l’équipe japonaise est parvenue à monter sur la troisième marche du podium.

BMW a joué de malchance lorsqu’un caillou a percé le radiateur et ainsi provoqué une surchauffe moteur. Le constructeur allemand a donc été contraint à l’abandon après quatre heures de course. Et que dire des déboires de la Ducati #6 d’ERC Endurance-Ducati qui, après avoir fait preuve d’un grand potentiel, a vite été rattrapé par une série d’avaries. La machine a tout de même terminé à la 15e place.
Dans le clan Kawasaki, on pouvait se demander si la ZX-10R allait passer à travers les ennuis mécaniques inhérents à la première participation d’une nouvelle machine sur une course de 24 heures. Eh bien non. Dans la nuit, les mécaniciens de Webike SRC Kawasaki France ont sorti le moteur du cadre de la ZX-10R afin de le déculasser. Par conséquent, la course s’est transformée en séance d’essais grandeur nature et la #11 a rallié l’arrivée en 19e position. « La moto a un bon potentiel. Il faut absolument que nous travaillions sur son électronique », a confié Gilles Stafler, team manager.

Avec 34 machines engagées et des équipages de haut niveau, il était difficile de pronostiquer le vainqueur de la catégorie Superstock avant le départ. La fin de course a même permis d’assister à un match à quatre pour la victoire entre la Yamaha #18, la Suzuki #44, la Honda #55 et la Kawasaki #33. Après avoir réalisé la pole position, la Yamaha #18 du Team 18 Sapeurs-Pompiers CMS Motostore a enfin décroché la victoire qui lui échappait depuis plusieurs saisons. Les pilotes Hugo Clere, Baptiste Guittet et Philipp Steinmayr se sont imposés avec un tour d’avance sur la Suzuki #44 de No Limits Motor Team. La Honda #55 de National Motos qui s’était imposée l’an passé complète le podium. Cette fois-ci, des couacs (problèmes électriques, de sélecteur et d’embouts de guidon, NDLR) ont coûté la victoire à l’équipe managée par Stéphane Haddadj.

On apprend beaucoup sur soi-même, on se découvre des ressources
Karl Croix, Team GT Endurance, Yamaha #30

Seule machine engagée en catégorie Experimental, la Metiss #45 a franchi la ligne d’arrivée en 28e position. L’équipe sarthoise qui développe cette moto prototype espérait se battre avec les leaders de la catégorie Superstock mais elle a été retardée par deux chutes.

À noter que le Anthony Delhalle EWC Spirit Trophy a été remis au Maco Racing TEAM (Yamaha #14). Rappelons que ce trophée récompense un pilote ou un team remarqué pour une action forte durant la course : une remontée, la réparation de machine, une aide à un autre concurrent, un exploit collectif ou individuel. Cette récompense honorifique est décernée par un jury sur le championnat FIM EWC afin de faire vivre l’esprit sportif et le caractère du grand pilote qu’était Anthony Delhalle, décédé en mars 2017.

Le top 5 du classement général de la 45e édition des 24 Heures Motos :

  1. Suzuki #1 – Yoshimura SERT Motul – 840 tours
  2. Yamaha #7 – YART-Yamaha Official Team EWC à un tour
  3. Honda #5 – F.C.C. TSR Honda France à 14 tours
  4. Yamaha #18 – Team 18 Sapeurs-Pompiers CMS Motostore à 24 tours
  5. Suzuki #44 – No Limits Motor Team à 25 tours

Le top 3 de la catégorie Superstock :

  1. Yamaha #18 – Team 18 Sapeurs-pompiers – 816 tours
  2. Suzuki #44 – No Limits Motor Team à un tour
  3. Honda #55 – National Motos à un tour

13 machines ont été contraintes à l’abandon (39 sont à l’arrivée) :

  • Yamaha #96 - Team Moto Ain - Mécanique suite accident
  • BMW #37 - BMW Motorrad World Endurance Team - casse du radiateur - 19 h 37
  • Yamaha #777 - Wójcik Racing Team STK 777 - Boîte de vitesses cassée - 21 h 19
  • Honda #41 - RAC41-Chromeburner - Boîte de vitesses cassée - 21 h 28
  • Kawasaki #56 - Players - Chute - 22 h 56
  • Yamaha #36 - 3ART Best Of Bike - Casse moteur - 23 h 58
  • Suzuki #72 - Junior Team Le Mans Sud Suzuki - Chute - 02 h 15
  • Yamaha #65 - Motobox Kremer Racing - Casse moteur - 06 h 14
  • Yamaha #77 - Wójcik Racing Team EWC 77 - Mécanique - 7 h 11
  • BMW #9 - Tecmas Mersen GMC - Mécanique - 7 h 50
  • Suzuki #212 - Werc Motor Events - Mécanique - 8 h 10
  • Yamaha #66 - OG Motorsport by Sarazin - Casse moteur - 11 h 14
  • Yamaha #333 - Viltaïs Racing Igol - Casse moteur - 12 h 49

Après deux éditions disputées à huis clos en raison de la situation sanitaire, cette 45e édition marquait le retour du public pour le plus grand bonheur des concurrents comme des fans.
La prochaine manche du Championnat du monde d’endurance FIM EWC se déroulera les 4 et 5 juin prochains à l’occasion des 24 Heures de Spa EWC Motos.