24h Le Mans
Le 12/10/2017 09:00

WEC - Présentation des 6 Heures de Fuji 2017

Comme chaque année depuis la renaissance du Championnat du Monde d'Endurance (WEC), les concurrents se rendront à Fuji, sur le circuit de Toyota, pour disputer une épreuve de six heures, septième des neuf manches au calendrier 2017.

WEC - Présentation des 6 Heures de Fuji 2017

Si le tracé nippon n'est pas le favori des pilotes, il n'en va pas de mêle pour le cadre car le Fuji Internationale Speedway se situe au pied du Mont Fuji, appelé Fuji-san par les Japonais, un volcan de la ceinture de feu dont la dernière éruption remonte à plus de 300 ans et qui a été inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO dans la rubrique culturelle. L’activité sismique fait la joie des amateurs de bains d'eau chaude : les onsen, sources d’eau chaude, pullulent dans les alentours, ce qui a permis aux ryokan, auberges traditionnelles nippones, de se multiplier dans la région des cinq lacs où se trouve le circuit, mais pas sûr que les pilotes auront le temps de prendre un bain !

Sur la liste des engagés, quatre changements, un par catégorie, sont à notés par rapport aux 6 Heures de COTA. Ainsi, en LMP1, le pilote titulaire Anthony Davidson fera son retour dans la Toyota TS050 Hybrid n°8 après avoir manqué la course américaine pour raisons personnels, ce qui avait entraîné son remplacement par Stéphane Sarrazin ,qui aura pris le volant de chacune des trois voitures nippones cette saison.

En LMP2, Alex Lynn ne sera pas du voyage pour la deuxième fois de la saison après le Nürburgring, mais il sera remplacé cette fois par James Rossiter, qui disputera sa troisième course de la saison dans le championnat puisqu'il officiait derrière le volant de la CLM P1/01 de ByKolles Racing Team à Silverstone et à Spa-Francorchamps. Autre retour, dans une autre voiture aussi, celui de Mike Hedlund, qui suppléera à Michael Wainwright dans la Porsche 911 de Gulf Racing en LMGTE Am. Le Californien a fait ses débuts aux 24 Heures du Mans en juin dernier dans une Porsche de Proton Competition, tout comme Daniel Serra a débuté avec Aston Martin Racing en début de saison. Le Brésilien, qui a remporté la catégorie LMGTE Pro dans la Sarthe, sera absent pour la première fois cette saison, laissant ses deux coéquipiers Darren Turner et Jonny Adam en découdre seuls, à l'image de tous les autres équipages de la catégorie.

Il semblerait qu'une nouvelle fois (plusieurs éditions ont été perturbées par les ondées), les pilotes doivent composer avec une piste humide, les prévisions météorologiques pour le week-end étant des plus pessimistes avec quasiment 100 % de chance de pluie, y compris pour la journée de vendredi qui débutera à 11 heures par une séance d'essais libres de 90 minutes qui sera suivie d'une seconde à 15 h 30.

Les compétiteurs devront ensuite patienter jusqu'au samedi pour une ultime session d'une heure à partir de 10 h 30 avant d'enchaîner avec les qualifications de 20 minutes, dès 14 h 30 pour les LMGTE Pro et LMGTE Am, puis à 15 heures pour les LMP1 et LMP2. Entre-temps, les spectateurs pourront profiter des deux heures de pit-walk, de 12 h 15 à 14 h 15, avec une séance d'autographes de 30 minutes à 12 h 45. Cette rencontre avec les pilotes est d'autant plus prisée au Japon que les fans auront droit à une séance de rattrapage le dimanche 15 octobre de 8 h 45 à 9 h 15 pour un pit-walk de 8 h 30 à 9 h 45 avant le départ des 6 Heures de Fuji donné à 11 heures. Tous les horaires sont donnés en heure locale, il faut dont retrancher sept heures pour obtenir l'heure de Paris.

Liste des engagés

Programme

Photo (AdrenalMedia.com / FIA WEC) : Cette année, la vue du Mont Fuji ne devrait pas être plus dégagée qu'en 2016 lorsque les pilotes ont fait leur tour de reconnaissance en vue des 6 Heures de Fuji.

News history Dernières actualités