24h Le Mans
Le 04/09/2017 04:00

WEC - Mexico : Doublé Porsche au classement général, Vaillante Rebellion première en LMP2

Porsche LMP Team a fait une véritable démonstration lors des AT&T 6 Heures de Mexico, avec la troisième victoire 2017 du trio Bernhard/Hartley/Bamber, vainqueur incontesté après une course parfaite.

WEC - Mexico : Doublé Porsche au classement général, Vaillante Rebellion première en LMP2

Troisième victoire consécutive pour Timo Bernhard, Earl Bamber et Brendon Hartley

Porsche LMP Team a fait une véritable démonstration lors des AT&T 6 Heures de Mexico, avec la troisième victoire 2017 du trio Bernhard/Hartley/Bamber, vainqueur incontesté après une course parfaite. Une foule enthousiaste de plus de 45.000 personnes a profité ce week-end de tout ce que le WEC peut offrir.

Ce succès - le deuxième consécutif de Bernhard et Hartley à Mexico - permet à l'équipage de la Porsche 919 Hybrid n°2 de porter à 41 points son avance au classement général provisoire, alors que quatre courses restent encore à disputer dans le Championnat du Monde d'Endurance FIA (WEC) 2017.

L'autre 919 Hybrid de Neel Jani, André Lotterer et Nick Tandy (n°1) termine deuxième sur l'Autodromo Hermanos Rodriguez. Le Suisse, l'Allemand et le Britannique sont restés au contact de leurs compagnons d'écurie en début de course, mais ont dû observer une pénalité drive-through après que Tandy ait dépassé la vitesse limite dans la voie des stands.

Les deux TS050 HYBRID de Toyota Gazoo Racing ont tenté tant bien que mal de suivre le rythme des Porsche en haute altitude mexicaine. Sébastien Buemi, Anthony Davidson et Kazuki Nakajima (n°8) terminent sur la troisième marche du podium.

Cette position a longtemps été promise à l'autre TS050 HYBRID de Jose Maria Lopez, Kamui Kobayashi et Mike Conway, mais la n°7 est finalement quatrième après un arrêt imprévu au stand.

Vaillante Rebellion s'impose pour la première fois en LMP2

La catégorie LMP2 a tenu les (télé)spectateurs en haleine tout au long des six heures de course, à l'issue desquelles Julien Canal, Nicolas Prost et Bruno Senna ont reçu le drapeau à damier de la victoire avec 25 secondes d'avance sur l'Alpine n°36 de Nicolas Lapierre, Gustavo Menezes et Andre Negrao (Signatech Alpine Matmut).

Après les trois podiums déjà conquis en 2017, c'est la première victoire de Vaillante Rebellion, remportée de haute lutte face à l'assaut final de l'ORECA n°24 de Ben Hanley (CEFC Manor TRS Racing).

Un tête-à-queue en toute fin de course de Hanley, qui termine finalement troisième, a soulagé Bruno Senna, qui a lui-même connu cet incident et remporte sa deuxième victoire consécutive sur l'Autodromo Hermanos Rodriguez.

Leaders du classement général provisoire du Trophée Endurance FIA LMP2, Jackie Chan DC Racing et Ho-pin Tung, Thomas Laurent et Oliver Jarvis, les pilotes de l'ORECA n°38, connaissent leur première déconvenue de la saison après que des débris se soient logés dans leur système d'embrayage, les contraignant à un long arrêt au stand. Ils terminent neuvièmes de la catégorie et voient leur avance chuter à 23 points.

LMGTE : Aston Martin et Dempsey-Proton Racing vainqueurs

La catégorie LMGTE Pro, qui réunit des équipes officielles, est remportée par l'Aston Martin Vantage n°95 de Nicki Thiim et Marco Sorensen. La paire danoise s'impose pour la première fois en 2017.

La catégorie LMGTE Pro, qui réunit des équipes officielles, est remportée par l'Aston Martin Vantage n°95 de Nicki Thiim et Marco Sorensen. La paire danoise s'impose pour la première fois en 2017 et offre au constructeur britannique sa deuxième victoire consécutive sur l'Autodromo Hermanos Rodriguez.

Tout au long des six heures de course, l'Aston Martin a livré une bataille ininterrompue avec la Ferrari 488 GTE n°71 de Davide Rigon et Sam Bird (AF Corse), partie depuis la pole position de la catégorie.  Une foule enthousiaste de plus de 45.000 personnes a profité ce week-end de tout ce que le WEC peut offrir.

La Ferrari a bel et bien franchi la première la ligne d'arrivée, mais s'est vue pénalisée de dix secondes pour vitesse excessive lors d'une neutralisation Full Course Yellow. Elle rétrograde donc en deuxième position, à 9"1 secondes de l'Aston Martin. Mais ce résultat permet tout de même au constructeur italien de conserver la tête du Championnat du Monde des Constructeurs GT devant Aston Martin.

En troisième position de la catégorie LMGTE Pro, on retrouve la Porsche 911 RSR n°91 de Richard Lietz et Frédéric Makowiecki. L'Autrichien et le Français se sont eux aussi bagarrés tout au long de la course pour décrocher leur quatrième podium de la saison. La Ford GT n°67 d'Andy Priaulx et Harry Tincknell termine quatrième ; le duo britannique reste leader du classement provisoire du Championnat du Monde des Pilotes GT.

La course a été loin d'être limpide pour certains concurrents LMGTE Pro. Ainsi, la Ferrari n°51 et la Ford GT n°66 sont allées au contact à plusieurs reprises, alors que la Porsche n°92 n'a pu défendre ses chances à la suite d'une collision avec un concurrent LMGTE Am. La Ford n°66 a dû observer pas moins de trois pénalités pendant la course et doit se contenter de la huitième et dernière place de la catégorie.

Chez Aston Martin Racing, les joies de cette victoire permettent d'atténuer quelque peu la déception de la n°97 de Darren Turner, Jonny Adam et Daniel Serra, en proie à des soucis de freins aussi récurrents qu'insolubles. Du fait du temps passé au stand, la voiture n'est pas classée.

La catégorie LMGTE Am s'est résumée à un duel Porsche-Aston Martin qui aura duré tout au long de la course. C'est finalement la Porsche 911 RSR n°77 de Christian Ried, Matteo Cairoli et Marvin Dienst (Dempsey-Proton Racing) qui remporte sa deuxième victoire consécutive cette saison. L'équipage germano-italien compte désormais 10 points d'avance sur celui d'Aston Martin Racing.

Leader en début de course, l'Aston Martin n°98 de Paul Dalla Lana, Pedro Lamy et Mathias Lauda termine deuxième devant l'autre Porsche 911 RSR n°86 de Ben Barker, Mike Wainwright et Nick Foster (Gulf Racing), qui a livré à Mexico sa meilleure prestation de la saison.

De grosses averses étaient attendues en fin de course, mais seulement quelques crachins, sans conséquence sur le résultat final, ont fait leur apparition dans la dernière demi-heure. La prochaine étape du calendrier 2017 du Championnat du Monde d'Endurance FIA (WEC) aura dans deux semaines pour cadre le Circuit des Amériques, où se déroulera Lone Star Le Mans le samedi 16 septembre.

- Communiqué FIA WEC -

Résultats

Photo (Pascal Saivet / VSA) : Le départ de l'édition 2017 des 6 Heures de Mexico.

News history Dernières actualités