24h Le Mans
Le 12/10/2018 14:00

WEC - Les pilotes japonais en lice pour les 6 Heures de Fuji

Ce week-end va avoir lieu la 4e manche du Championnat du Monde d’Endurance sur le circuit de Fuji, au Japon. Tour d’horizon des pilotes locaux qui seront au départ dimanche de la course de six heures.

WEC - Les pilotes japonais en lice pour les 6 Heures de Fuji

 A la dernière minute, deux pilotes nippons se sont ajoutés à la liste des engagés des 6 Heures de Fuji, ce qui porte à six le nombre de pilotes courant à domicile.

Bien entendu, les fans locaux n’auront d’yeux que pour eux (ainsi que Toyota) et, en particulier, les deux stars locales, Kazuki Nakajima et Kamui Kobayashi, pilotes Toyota Gazoo Racing qui seront en mesure de gagner. Nous ferons un focus sur le premier nommé, vainqueur des dernières 24 Heures du Mans, qui a remporté les 6 Heures de Fuji à trois reprises (2012, 2013 et 2017). Quant à Kamui Kobayashi, il est lui aussi une véritable célébrité au pays du soleil levant. En effet, il a remporté cette épreuve en 2016 et participe régulièment au Super GT, championnat national de tourisme japonais. Il compte également 75 Grands Prix de Formule 1 pour le compte de Toyota, Sauber et Caterham. Il a signé une pole position record lors des 24 Heures du Mans 2017 sur sa Toyota TS050 Hybrid n°7.

Une femme sera au départ des 6 Heures de Fuji et elle est japonaise. Keiko Ihara a déjà roulé en Championnat du Monde d'Endurance (WEC), en LMP2, de 2012 à 2014, mais aussi dans divers championnats tels que le Super GT, Les Mans Endurance Series, l'Aston Martin Asia Cup, la Formula Le Mans Cup et l’Asian Le Mans Series. Elle a disputé les 24 Heures du Mans à trois reprises dont la dernière pour le compte de Larbre Compétition en 2014 sur une Morgan LMP2-Judd (14e au classement général, 9e en LMP2). A Fuji, elle fait son retour au plus haut niveau mondial au volant de la Ligier JS P217-Gibson n°50 de l'équipe française Larbre Compétition, associée à Erwin Creed et Romano Ricci.

Les trois autres pilotes japonais évolueront en catégorie LMGTE Am. Keita Sawa est celui qui a le plus d’expérience. Le pilote Clearwater Racing est âgé de 42 ans. Il roule pour le compte de cette équipe de Singapour sur une Ferrari 488 GTE (n°61). En compagnie de Matt Griffin et Weng Sun Mok, qui vient d’annoncer sa retraite après Shanghai, il a terminé à la 3e place du Trophée Endurance FIA 2017 des pilotes LMGTE Am, avec une victoire. Il compte trois participations aux 24 Heures du Mans avec, comme meilleur résultat, une 4e place en LMGTE Am en 2016. Le trio est, pour le moment, 2e de son championnat.

Du côté de MR Racing, écurie constituée tout spécialement pour la Super Saison avec le soutien d’AF Corse, le pilote japonais se nomme Motoaki Ishikawa. Il dispute sa première saison WEC sur une Ferrari 488 GTE (n°70) avec Eddie Cheever III et l’expérimenté, Olivier Beretta (23 participations aux 24 Heures du Mans). A 51 ans, il est le pilote Bronze de l'équipage. Pour ses premières 24 Heures du Mans, il a terminé 5e en LMGTE Am. 

Le sixième et dernier pilote japonais sur la liste des engagés des 6 Heures de Fuji est Satoshi Hoshino. Il a couru dans de nombreux championnats, principalement au Japon, et se révèle être un vrai spécialiste Porsche (Porsche Carrera Cup Japon et Blancpain GT Asia Series). Tant mieux puisqu‘il fera équipage avec Giorgio Roda et Matteo Cairoli au volant de la Porsche 911 RSR n°88 de Dempsey-Proton Racing. De plus, il connaît très bien le tracé de Fuji, ce qui sera un vrai atout.

En plus de Kazuki Nakajima et Kamui Kobayashi, un seul autre pilote nippon a remporté une victoire de catégorie à Fuji en WEC : Shinji Nakano avec l'écurie ADR-Delta (LMP2) en 2012. A qui le tour en 2018 ? 

Photo de une : Keita Sawa, lors du Pesage des 24 Heures du Mans 2018, sera l'un des six pilotes japonais engagés ce week-end. 

Photos miniatures : Kamui Kobayashi, pilote Toyota Gazoo Racing (n°1), la Ferrari 488 GTE n°70 de Motoaki Ishikawa (n°2) et Keiko Ihara (n°3) lors de sa dernière participation aux 24 Heures du Mans 2014 en compagnie de Ricky Taylor (à gauche de la photo) et Pierre Ragues (à droite).

News history Dernières actualités