24h Le Mans
Le 06/05/2018 10:00

Total 6 Heures de Spa-Francorchamps - Les brèves d'après course

La première manche de la Super Saison 2018/2019 du Championnat du Monde d'Endurance a été superbe et disputée avec des écarts infimes en particulier en LMP1 et en LMGTE Am. Maintenant, place à la 86e édition des 24 Heures du Mans, qui aura lieu les 16 et 17 juins prochains !

Total 6 Heures de Spa-Francorchamps - Les brèves d'après course

- David Floury, Directeur Technique du Groupe ORECA, a livré une anecdote croustillante sur les 1000 kilomètres de Spa-Francorchamps 2010. « Des anecdotes sur Spa, j’en aurais à raconter, mais si je dois n’en retenir qu’une… En 2010, nous participons aux 1000 kilomètres de Spa avec la Peugeot 908. Olivier Panis se fait toucher au passage du Raidillon par… une Rebellion ! Le choc est violent et l’abandon inévitable. Il est dépité. Il part du circuit avant la fin et me demande de le tenir informé des dégâts sur la voiture. Après la course, nous attendons la dépanneuse. Un camion arrive devant le box, il transporte une Peugeot…106 ! Eclat de rire général. Nous avons pris une photo avec toute l’équipe faisant mine de décharger la voiture. Je l’ai envoyé à Olivier en lui écrivant « On n’avait pas réalisé que tu l’avais mise dans un tel état ! »

- 14 ! C’est le nombre de circuits utilisés par Aston Martin Racing pour développer la toute nouvelle Vantage engagée en catégorie LMGTE Pro. Deux exemplaires seront présents aux prochaines 24 Heures du Mans.  

- Suite à la sortie de piste de Pietro Fittipaldi avec la BR Engineering BR1-AER n°10 de DragonSpeed lors de la séance qualificative, la voiture était forfait pour la course. Quant au pilote, il a été opéré aux jambes avec succès. 

Ils ont été vus dans le paddock :

- Jean Todt, président de la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA), a tenu à assister à la première manche de la Super Saison 2018/2019 du Championnat du Monde d’Endurance. Il était accompagné de Richard Mille, le nouveau président de la Commission Endurance de la FIA, qui a agité le drapeau vert du départ. 

- Jacques Nicolet, patron d'Onroak Automotive, qui conçoit les Ligier LMP2, était présent afin de soutenir l’équipe de Jack Leconte, Larbre Compétition, qui aligne une Ligier JS P217-Gibson pour le trio Romano Ricci, Erwin Creed et le Manceau Julien Canal. Quant à Hugues de Chaunac, patron d’Oreca, il n’a pas eu beaucoup de temps à lui entre les deux Rebellion R13 LMP1, construites dans les ateliers varois, et les six Oreca 07 engagées en LMP2.

- Le Belge Vincent Vosse a lui aussi assisté à l'épreuve. En effet, le Belge, patron de WRT qui fait courir les Audi R8 LMS en Blancpain Endurance Series, a aussi disputé cinq fois les 24 Heures du Mans (de 1999 à 2005) avec comme meilleur résultat une 4e place de catégorie la dernière année avec une Ferrari 550 GTS Maranello de l’équipe Larbre Compétition. 

- David Richards, patron de Prodrive, structure qui développe les Aston Martin en endurance, est venu encourager ses troupes. Bien lui en a pris avec les deux premières places décrochées par les Vantage n°98 et n°90 en catégorie LMGTE Am.

Photo MPS Agency : La Ligier JS P217-Gibson n°50 de Larbre Compétition a terminé 7e en catégorie LMP2

24 Heures du Mans 16/17 juin 2018 - billetterie

News history Dernières actualités