24h Motos
08/11/2019 - 18:00

Sébastien Charpentier : « Les 24 Heures Motos restent magiques »

Sébastien Charpentier compte six participations aux 24 Heures Motos dont une victoire acquise en 2000 au guidon de la Honda VTR qu’il pilotait avec William Costes et Sébastien Gimbert. Le Champion du Monde Supersport 2005 et 2006 reste fasciné par la classique mancelle.
Sébastien Charpentier : « Les 24 Heures Motos restent magiques »

Quel rapport entretenez-vous avec les 24 Heures Motos ?

« C’est d’abord la passion. Quand j’étais petit, sur mon vélo je me disais qu’un jour je remporterais les 24 Heures Motos. Avec mes copains on faisait la course avec nos BMX et on s’imaginait aux 24 Heures Motos. Aujourd’hui, j’apprécie toujours l’épreuve avec autant de ferveur. Je suis revenu voir la course à plusieurs reprises et elle reste magique. Quand tu y participes, tu sais que tu pars le samedi à 15 heures mais tu ne sais pas comment elle va se dérouler jusqu’à l’arrivée. C’est beaucoup d’adrénaline. »

Quelle était votre approche lorsque vous y participiez ?

« J’y participais pour me faire plaisir mais aussi avec un esprit de compétiteur. Je voulais gagner à tout prix et il n’y avait pas d’autres alternatives pour moi. Alex Vieira (quintuple vainqueur des 24 Heures Motos, ndlr) m’a toujours dit qu’il vaut mieux remporter cette course plutôt que de terminer deuxième ou troisième. Nous avons passé beaucoup de temps ensemble, c’était un grand pilote d’Endurance alors quand tu es jeune, tu écoutes. »

J’ai adoré piloter la Honda VTR qui selon moi a marqué la légende des 24 Heures Motos
Sébastien Charpentier, vainqueur des 24 Heures Motos 2000

Pour vous, quelle valeur a votre victoire acquise en 2000 avec la Honda VTR ?

« C’est d’abord un travail d’équipe exceptionnel. Ensuite je garde le souvenir d’une moto fabuleuse. Il s’agit de la seule et unique victoire d’un moteur bicylindre aux 24 Heures Motos. Ça reste donc une des plus grandes satisfactions de mon palmarès car à la fin de l’année 1999, je m’étais blessé à la cheville gauche lors d’un entraînement et je n’avais pas pu poser le pied par terre durant cinq mois. Je n’avais pas renoncé à participer à la course parce que j’avais faim de victoire et beaucoup de détermination. J’ai serré les dents car je ne voulais pas décevoir. En course, j’ai doublé plusieurs relais, j’ai fait mon job et nous avons été forts. »

Que pouvez-vous nous dire sur cette Honda VTR ?

« Déjà qu’elle était belle. Je me souviens encore de la toute première séance d’essais avec cette machine. Lorsque je suis rentré dans le stand, j’ai pris conscience de l’opportunité qui m’était offerte et je me suis dit que c’était à nous de jouer. J’ai adoré piloter cette moto qui selon moi a marqué la légende des 24 Heures Motos. Elle me convenait vraiment bien. Le moteur était unique.  J’ai aussi apprécié travailler avec cette équipe et l’ambiance qui y régnait. On aurait pu décrocher une deuxième victoire consécutive en 2001 mais un problème à la roue arrière nous en a empêché. Ce n’est pas grave il n’y a jamais de regrets. »

Vous comptez deux deuxièmes places et quelques abandons. Diriez-vous que les 24 Heures Motos sont une course impitoyable ?

« Non, c’est la compétition. Il y a de nombreux enjeux et c’est à toi de donner le meilleur pour ne pas avoir de regrets. »

A quoi ressemble la vie de Sébastien Charpentier désormais ?

« Elle est bien remplie. Récemment j’ai participé à un road trip avec Sébastien Gimbert, Jean-Michel Bayle et Freddy Foray pour présenter la nouvelle Honda Africa Twin 1100. Je travaille également sur des projets lifestyle avec le département marketing de Honda. J’ai aussi la chance d’être ambassadeur pour de grandes marques. Je fais beaucoup de vélo. Je prends la vie comme elle vient et je donne tout pour en profiter un maximum. »

Quel est votre favori pour la 43e édition des 24 Heures Motos (18-19 avril 2020) ?

« Je mets vraiment une pièce sur L’équipe F.C.C TSR Honda France. Ils auront de très bons pilotes, une nouvelle machine et par conséquent un nouveau challenge à relever. De plus, ils auront sûrement un esprit de revanche puisque cette année ils ont terminé la course en 35e position du classement général et ils ont été contraints à l’abandon lors du dernier Bol d’Or. Ils auront à cœur de montrer leur potentiel. »

PHOTO : Sébastien Charpentier en compagnie de Matthieu Lagrive (à gauche) lors de sa partcipation aux 24 Heures Motos 2009 avec le Team Honda France.

INFORMATIONS PRATIQUES
24 Heures Motos 2020 - 16/19 avril 2020

Billetterie - Boutique