24h Le Mans
03/06/2019 - 17:00

Sébastien Buemi (Toyota Gazoo Racing) : « Ne pas prendre de risques inconsidérés »

Sébastien Buemi, pilote de la Toyota TS050 HYBRID #8 de Toyota Gazoo Racing, a réalisé le meilleur temps de la Journée Test des 24 Heures du Mans en 3’19’’440. Le pilote suisse revient sur cette performance et sur la stratégie à adopter pour la course dont le départ sera donné samedi 15 juin à 15 heures.
Sébastien Buemi (Toyota Gazoo Racing) : « Ne pas prendre de risques inconsidérés »

Lors de cette Journée Test, votre voiture a bouclé 108 tours. Pourquoi en avoir réalisé autant ?

« C’est bien de faire beaucoup de tours parce que ça nous permet de récolter beaucoup de données que nous allons analyser cette semaine. Nous voulions maximiser le temps de roulage des pilotes parce que ça permet de connaitre les différentes évolutions de la piste. Plus nous roulons plus nous gagnons de la confiance. C’est donc pour ça que nous avons effectué beaucoup de tours. Nous sommes contents de ne pas avoir rencontré de problèmes de fiabilité. Maintenant, nous allons tout faire pour être prêts pour la semaine de la course. »

Qu’avez-vous pensé des performances de l’autre Toyota TS050 HYBRID ainsi que de celles de vos concurrents ?

« Ce n’est pas facile à juger car nous dépendons énormément du trafic. Avec 61 autres voitures en piste, c’est difficile de bénéficier d’un tour clair. Il vaut mieux regarder les chronos réalisés dans chaque secteur pour se donner une idée. La #7 est proche, comme toujours. Pour les autres équipes, c’est difficile à comprendre. Nos performances sont similaires à celles de l’an passé alors que les autres semblent moins rapides. »

Notre voiture est la même depuis trois ans. Il ne faut pas croire que nous allons pouvoir tout révolutionner
Sébastien Buemi, pilote de Toyota Gazoo Racing

Votre voiture est plus lourde que par le passé. Est-ce que ça change les choses ?

« C’est difficile de se rendre compte parce que rien qu’avec l’essence, entre le début et la fin d’un relai, il y a 35 kg de différence. Certes, une voiture moins lourde c’est mieux mais nous ne sentons pas véritablement la différence. »

Qu’est-ce qui peut encore être modifié sur votre voiture d’ici la course ?

« Il faut garder en tête que la piste évolue constamment et que notre objectif c’est d’optimiser notre voiture pour la durée complète de la course. Nous savons très bien que la piste va se charger en gomme au fil des heures et que l’équilibre de la voiture va s’en trouver modifié. Nous allons essayer de prédire ce phénomène et de démarrer la course avec la voiture la plus optimisée possible. Notre voiture est la même depuis trois ans. Il ne faut pas croire que nous allons pouvoir tout révolutionner. »

Vous avez remporté la course l’an passé. On imagine que votre objectif est de réitérer cet exploit et coiffer la couronne mondiale pour clore cette Super Saison du Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC.

« C’est sûr que ce serait fantastique. Toutefois, une course de 24 heures c’est tellement long et difficile qu’on ne peut pas prédire ce qui va se passer. Il faudra garder la voiture sur la piste, ne pas faire d’erreur du début à la fin, ne pas prendre de risques inconsidérés. En fonction de notre rythme en course nous essaierons de gagner ou de remporter que le championnat. »

PHOTO : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES DU MANS, DIMANCHE 2 JUIN 2019, JOURNEE TEST. Sébastien Buemi, pilote de la Toyota TS050 HYBRID #8 de Toyota Gazoo Racing lors de la conférence de presse d'après Journée Test. 

Actualités associées