24h Le Mans
10/02/2020 - 07:30

Rétromobile 2020 : les 24 Heures du Mans au passé, au présent et au futur

A Rétromobile, superbe salon organisé à Paris, consacré au Classique et à l'Historique de l'automobile, l'Automobile Club de l'Ouest et le Musée des 24 Heures ont enregistré sur leur stand très fréquenté, de nombreuses visites: pilotes, organisateurs, clubs, collectionneurs, membres ACO, fans...Dans les allées de Rétromobile qui a fermé ses portes hier, les 24 Heures du Mans étaient très souvent à l'honneur, démontrant si il le fallait, l'attractivité de la classique mancelle, hier comme aujourd'hui et demain. La 10e édition de Le Mans Classic en juillet 2020 a suscité aussi un vif intérêt, avec notamment la participation de Fernando Alonso, double champion du monde de F1 et double vainqueur des 24 Heures du Mans.
Rétromobile 2020 : les 24 Heures du Mans au passé, au présent et au futur

A Retromobile, organisé jusqu'à hier soir à Paris, au Parc des Expositions, Halls 1, 2 et 3, une thématique est ultra présente, dans les salles de vente aux enchères comme dans les librairies spécialisés, les boutiques de souvenirs et sur nombre de stands: les 24 Heures du Mans et les machines qui ont couru en Sarthe à différentes époques, depuis 1923, date de la création de l'épreuve mythique d'endurance. Bugatti, McLaren, Sauber C9, Nissan, Jaguar, Audi, Ferrari... voici quelques unes (liste non exhaustive) des marques qui pouvaient être apercues à Retromobile, à travers des modèles ou des machines qui ont disputé les 24 Heures du Mans. 

L'Automobile Club de l'Ouest, organisateur des 24 Heures, et le musée des 24 Heures ont pu constater l'engouement sans faille pour cette course légendaire, sur leur stand (200m2) dédié, cette année, à un homme, pilote et patron d'écurie qui a marqué les 24 Heures, Henri Pescarolo. 

Installé à proximité des espaces d'exposition réservés à Peter Auto et à Richard Mille, deux de ses partenaires cruciaux, le stand ACO/Musée des 24 Heures présentait trois des voitures symboliques pour Henri Pescarolo : "C’est vraiment très sympa et exceptionnel, merci à l’ACO et au musée des 24 Heures, déclarait Henri Pescarolo, en découvrant les lieux.  Quand j’ai vu le stand, avec ces trois voitures (Matra de 1974, Rondeau de 1981 et Courage C60 -Peugeot de Pescarolo Sport de 2003) et le film en continu qui défile, cela m’a ému. Ces trois voitures sont trois des autos marquantes de mon histoire avec Le Mans. Initialement, je n’étais pas destiné à courir au Mans, mais plutôt un pilote de monoplace qui visait le titre de champion du monde de F1. Et puis ma carrière m’a amené au Mans, en 1966,  alors que j’étais plutôt pilote à l’essai que pilote d’essais pour Matra, et surtout pas prévu pour le programme Le Mans avec Matra. Cette découverte en 1966, dans des conditions particulières, sous la pluie pour mon premier roulage sur ce grand circuit, restera un moment intense, même si finalement j’en ai vécu bien d’autres ensuite encore au Mans." 

Célébré par le club des Pilotes et son président Gérard Larrousse, Henri Pescarolo était entouré, à l'occasion de la soirée de ce club très spécial, par de nombreux sportifs ayant couru et ou gagné les 24 Heures du Mans. Durant les cinq journées ouvertes au public de Rétromobile, le stand Henri Pescarolo, l'homme du Mans, a été plébsicité, recevant de nombreux spectateurs, passionnés comme plus amateurs. Pour l'ACO, cette fréquentation a permis de constater le lien fort qui existait entre le public et sa course mythique, entre le public et le club, entre les profesionnels et le club. Il s'agissait de renforcer ce lien parfois ou de le créer pour certaines nouvelles générations. Bénéficiant d'une boutique de produits sous licence, ainsi que d'un point de recrutement Membres, le stand a enregistré de nouvelles adhésions. 

La 10e édition de Le Mans Classic, qui se déroulera du 2 au 5 juillet sur le grand circuit des 24 Heures, trois semaines après la 88e édition des 24 Heures du Mans, mais aussi la préparation des célébrations du centenaire des 24 Heures du Mans, qui aura lieu en 2023, ont motivé un extra d'enthousiasme et d'attention de la part des visiteurs de Rétromobile. 

Sur le stand de la FFVE (fédération française des véhicules d'époque), le musée des 24 Heures avait exposé deux véhicules « pionnières de l’électrique » : La Krieger de 1908 et la CGE Tudor de 1942. 

A noter aussi la distinction reçue par l'ACO et le musée des 24 Heures: le Grand Prix National Auto Motul Fondation du Patrimoine pour contribuer à la restauration de la Ford GT40 du musée des 24 Heures, un châssis 1965 qui a couru au Mans en 1967.

La Ford GT40, Le Mans étaient d'ailleurs en compétition ce dimanche 9 février aux Oscars, à Los Angeles avec Le Mans 66. Le film de James Mangold, consacré au duel Ford Ferrari lors des 24 Heures du Mans 1966, a été récompensé par deux statuettes, l'une pour son montage et l'autre pour le montage son. 

Billetterie 24 Heures du Mans 2020 - 89€