24h Le Mans
Le 05/02/2018 12:30

Rebellion Racing, de retour en LMP1, fait confiance à ORECA pour développer la R 13

En décembre dernier, Rebellion Racing annonçait son retour dans la catégorie LMP1 en Championnat du Monde d'Endurance (FIA WEC) et aux 24 Heures du Mans après un intermède d'un an en LMP2 avant d'annoncer l'arrivée de Neel Jani et André Lotterer. Les deux anciens vainqueurs sarthois évolueront dans une Rebellion R13 dont la conception a été confiée à ORECA Technology.

Rebellion Racing, de retour en LMP1, fait confiance à ORECA pour développer la R 13

Le choix de Rebellion Racing n'est pas une surprise puisque c'est ORECA qui a développé la R-One, reine incontestée des prototypes LMP1 non hybrides pendant plusieurs années en Championnat du Monde d'Endurance (FIA WEC) et au Mans. L'écurie suisse et le constructeur varois, qui a aussi fourni l'ORECA 07 avec lequel Rebellion Racing a été sacrée en LMP2 l'an dernier sur la scène mondiale, entrent ainsi dans la cinquième année de leur partenariat.

Hugues de Chaunac, Président du Groupe ORECA : « Concevoir un nouveau prototype en LMP1 est un formidable challenge. Lorsque le bureau d’études s’est lancé dans la conception de l'ORECA 07, nous souhaitions franchir un véritable palier par rapport à l'ORECA 05. Les succès remportés cette année nous motivent pour attaquer cette catégorie reine très relevée. Equipé d’un moteur atmosphérique, le défi reste grand pour notre LMP1 face aux Hybrides. Mais la Rebellion R 13 sera un challenger très motivé. »

Si la candidature de l'équipe d'Alexandre Pesci est retenue, deux exemplaires de la Rebellion R 13, qui seront présentés dans le cadre du Salon automobile de Genève en mars, seront alignés lors de la Super Saison 2018/2019 du FIA WEC et donc aux 24 Heures du Mans 2018 et 2019. Si la composition des équipages n'est pas encore connue, il n'en est pas de même de l'identité des six pilotes qui partageront le volant des deux R 13.

Outre les deux habitués Mathias Beche et Bruno Senna, la formation helvétique accueillera le jeune Thomas Laurent, deuxième des 24 Heures du Mans 2017 au classement général et lauréat en LMP2 avec Jackie Chan DC Racing, et Gustavo Menezes, qui l'a précédé au sommet du podium LMP2 en 2016 avec Signatech Alpine. André Lotterer, triple vainqueur des 24 Heures du Mans avec Audi, fera aussi ses débuts chez Rebellion Racing, tandis que Neel Jani, qui a remporté le double tour d'horloge sarthois en 2016 avec Porsche, signera son grand retour puisqu'il était titulaire entre 2009 et 2014 avant de s'envoler pour les cieux allemands.

Premiers tours de roue en compétition pour la Rebellion R 13, comme pour tous les autres concurrents de la Super Saison 2018/2019 du Championnat du Monde d'Endurance (FIA WEC), à Spa-Francorchamps, en Belgique, le 5 mai prochain, avant le grand rendez-vous des 24 Heures du Mans, dont la liste des 60 invités sera dévoilée vendredi 9 février à 15 heures, les 16 et 17 juin.

Citation issue du communiqué d'ORECA

24 Heures du Mans 16/17 juin 2018 - billetterie

News history Dernières actualités