24h Le Mans
Le 07/06/2016 08:00

Présentation des engagés - LM GTE Pro : Proton Competition (Porsche) n°88 et n°89

Pilier de l'endurance depuis le milieu des années 2000, l'écurie Proton Competition, fidèle à Porsche, pourra compter sur deux 911, dont l'une est sponsorisée par Abu Dhabi, pour tenter de s'imposer dans la catégorie LM GTE Am.

Présentation des engagés -  LM GTE Pro : Proton Competition (Porsche) n°88 et n°89

ABU DHABI-PROTON RACING (ARE)
PROTON COMPETITION (DEU)

Directeur technique : Michael Ried
Directeur sportif : Christian Ried
Base : Ummendorf (ALL)
www.proton-competition.com


Classement FIA WEC 2015 : 5e Trophée Endurance FIA Equipe LM GTE Am (82 pts ; 0 victoire)
Classement ELMS 2015 : 6e des Equipes LM GTE (55 pts)

Résultats FIA WEC 2016 :
6 Heures de Silverstone : 27e Al-Qubaisi/Heinemeier Hansson/Bachler (ARE/DNK/AUT), Porsche 911 RSR n°88, (5e LM GTE Am)
6 Heures de Spa-Francorchamps: 25e Al-Qubaisi/Heinemeier Hansson/Long (ARE/DNK/USA), Porsche 911 RSR n°88, (6e LM GTE Am).

Résultats ELMS 2016
4 Heures de Silverstone : 27e Roda/Lietz/Ried (ITA/AUT/DEU), Porsche 911 RSR 991 n°88 (6e LM GTE) ; 30e Hedlund/Henzler/Seefried (USA/DEU/DEU), Porsche 911 RSR 991 n°77 (8e LM GTE)
4 Heures d’Imola : 13e Hedlund/Henzler/Renauer (USA/DEU/DEU), Porsche 911 RSR 991 n°77 (1e LM GTE) ; 23e Roda/Bachler/Ried (ITA/AUT/DEU), Porsche 911 RSR 991 n°88 (4e LM GTE).

     L’équipe Proton Racing, née de l'association entre Horst Felbermayr Sr et Gerold Ried (Proton Competition) en 2006, s’appelle Felbermayr-Proton jusqu’en 2012. Les deux hommes se connaissent bien puisque depuis 1998 Felbermayr court chez Proton en FIA GT. Ses couleurs sont apparues au Mans en 2007 grâce à l'engagement de Seikel Motorsport. Par ailleurs, la saison 2007 est riche de trois victoires GT2 avec Lieb/Pompidou à Valencia, à Spa et à Interlagos pour la première saison de l’écurie en Le Mans Series. Cela n’a toutefois pas été suffisant pour venir à bout de la Ferrari de Virgo. En 2008, le duel reprend avec le duo Lieb/Davison, qui termine vice-champion GT2 des Le Mans Series derrière... Virgo ! Aux 24 Heures du Mans, auxquelles l'équipe participe pour la première fois en son nom propre, Davison/Henzler/Felbermayr Sr terminent 27e et 5e en GT2. Le titre est obtenu en 2009 après les victoires de Lieb/Lietz à Barcelone, Spa et au Nürburgring. Malchanceuse au Mans, l'équipe allemande se classe néanmoins troisième de l'Asian Le Mans Series.

     L’année 2010 sourit de nouveau au tandem Lieb/Lietz qui s’impose au Castellet, à Spa et à Budapest, décrochant le titre LMS. Plus fort, les deux hommes, épaulés par Wolf Henzler, gagnent au Mans en LM GT2 (onzièmes au classement général). De plus, ils terminent la saison en trombe, permettant à Felbermayr-Proton de décrocher le premier titre Equipe d’ILMC en LM GT2. Las, 2011 commence très mal. Pris dans le carambolage du départ des 6 Heures du Castellet, Lieb et Lietz ne peuvent défendre leurs chances alors que la n°88 de Felbermayr Senior et Felbermayr Junior, associés à Ried, franchit la ligne d’arrivée en dix-septième position. Felbermayr-Proton aligne deux Porsche 911 RSR (997) aux 24 Heures du Mans 2011, toutes deux en catégorie LM GTE Pro, avec la ferme intention de défendre le succès acquis l’année précédente. Au terme d’une édition acharnée en catégorie LM GTE Pro, les Porsche subissent la domination des Corvette et Ferrari, la meilleure de l’équipe, pilotée par Lieb, Lietz et Henzler terminant 4e de la catégorie. L’écurie poursuit sa saison en LMS, se classant 3e du championnat dans sa catégorie.

 

 

...can't wait!

Une photo publiée par Proton Competition (@protoncompetition) le

     

     En vue de 2012, la Porsche est profondément revue (nouvelle boîte de vitesses, largeur supérieure de 48 mm, diamètre des roues agrandi de 30 mm, etc.) et le constructeur confie l’engagement d’usine de sa 911 RSR en LM GTE Pro une nouvelle fois à cette équipe. Parallèlement, l’écurie aligne une seconde 911 en LM GTE Am, confiée à l’un des patrons, Christian Ried et deux Italiens renommés, Gianluca Roda et Paolo Ruberti, aussi bien aux 24 Heures du Mans qu’en Championnat du Monde d'Endurance de la FIA. Une voiture qui ne manque pas son début de saison remportant, dans sa catégorie, les 12 Heures de Sebring, puis terminant deuxième des 6 Heures de Spa-Francorchamps. De quoi rêver à un meilleur sort au Mans que celui qu’a connu cette Porsche en 2011, alors alignée en LM GTE Pro. Pilotée alors par Tandy, Al Faisal et Miller, elle abandonne sur sortie de route. Un autre abandon (boîte de vitesses en panne) vient sanctionner la participation 2012 en LM GTE Am. Victorieuse ensuite de nouveau à São Paulo puis Bahreïn, l’écurie allemande ne peut décrocher le Trophée en LM GTE Am, le résultat blanc du Mans (où les points comptent double) pesant trop lourd dans la balance.

     En 2013, l’équipe se nomme de nouveau Proton Competition et aligne sa Porsche n°88 en LM GTE Am en FIA WEC pour un trio éprouvé composé de Ried, Roda et Ruberti qui ne trouve malheureusement pas la bonne cadence avant les 24 Heures du Mans, terminant cinquième de sa catégorie tant à Silverstone qu’à Spa. Au Mans, les trois hommes se classent 35e au classement général et 8e de la catégorie et au final décrochent une sixième place au championnat. Parallèlement, l’équipe inscrit une Porsche dans la nouvelle catégorie LM GTE de l’European Le Mans Series. Malgré deux victoires de catégorie, au Castellet et au Hungaroring, l’écurie et l’un des pilotes, Christian Ried, terminent avec le titre honorifique de vice-champion.

     Roda et Ruberti ayant rejoint une autre écurie en 2014, Christian Ried est alors épaulé par l’Autrichien Bachler et l’Emirati Al-Qubaisi. Tant à Silverstone qu’à Spa les trois hommes se classent 4e de la catégorie LM GTE Am. Comme Dempsey Racing, ils disposent au Mans de la Porsche la plus récente de la catégorie. Au terme d’une jolie course, ils se classent finalement 2e du LM GTE Am (21e au classement général) : une magnifique performance derrière l’intouchable Aston Martin victorieuse. Au final, lors de cette saison 2014, ils se classent 3e du Championnat, tandis que l’équipe ne dispute qu’une seule épreuve de l’ELMS, au Red Bull Ring, avec une anecdotique 11e place dans la catégorie LM GTE.

     Allant plus loin dans le partenariat avec les Emirats Arabes Unis, la Porsche alignée en 2015 porte les couleurs d’Abu Dhabi-Proton Racing. Une alliance similaire à celle avec Dempsey Racing. Au volant, on retrouve les trois mêmes hommes qu’en 2014. Si le début de saison en FIA WEC est un peu timide, le trio franchit la ligne d’arrivée à Silverstone et à Spa-Francorchamps, ce qui n’est pas le cas aux 24 Heures du Mans : dès le début de soirée du samedi, la casse du moteur entraîne un début d’incendie et l’abandon est inéluctable. Malgré le remplacement de Klaus Bachler, retenu par d’autres obligations, par Earl Bamber, auréolé de sa victoire au classement général avec la Porsche 919 Hybrid aux 24 Heures du Mans, pour les trois manches qui suivent le double tour d'horloge sarthois, l’équipage de la Porsche n°88 ne monte qu’une seule fois sur le podium (2e) de la catégorie LM GTE Am, à l’issue des 6 Heures du Circuit des Amériques. Klaus Bachler est de retour pour les deux dernières épreuves de la saison, mais Patrick Dempsey étant retenu par un tournage lors de la course de Bahreïn, Christian Ried le remplace au pied levé et est lui-même remplacé par Marco Mapelli sur la Porsche n°89. Finalement, celle-ci termine 2e de la catégorie, juste devant… Christian Ried et se classe 5e au championnat. C’est une place de mieux que la Porsche engagée dans la catégorie LM GTE en ELMS qui, à l’exception de Christian Ried, verra se succéder plusieurs pilotes à son volant tout au long de la saison.

   Si l’année 2016 n’a pas très bien débuté en ELMS à Silverstone, l’une des deux Porsche de Proton Competition a remporté la catégorie LM GTE à Imola grâce au trio inédit Hedlund/Henzler/Renauer ; alors qu’aux 24 Heures du Mans, un équipage 100 % américain (Mac Neil/Keen/Miller) sera aux manettes de la Porsche n°89. En FIA WEC, avec un équipage différent par rapport à 2015, le début de saison 2016 d’Abu Dhabi-Proton Racing (Porsche n°88) n’a pas été brillant non plus avec une arrivée à la dernière place de la catégorie à Silverstone et à Spa. Christian Ried, parti dans la Porsche de KCMG, a cédé sa place à David Heinemeier Hansson, de retour en GT après une escapade d’un an en LM P2. Après l’épreuve britannique, Klaus Bachler a laissé place à Patrick Long, qui officiait l’an dernier auprès de Patrick Dempsey, avec qui il est monté sur la deuxième marche du podium en LM GTE Am aux 24 Heures du Mans. La présence de l’Américain francophone, pilote officiel Porsche, ne suffira peut-être pas à l’équipe de grimper sur la plus haute marche du podium dans la Sarthe cette année…

#LEMANS24

News history Dernières actualités