24h Le Mans
Le 08/02/2019 18:00

Philippe Lacheau, alias Nicky Larson : « une expérience unique sur un circuit mythique »

L’acteur français Philippe Lacheau est récemment venu sur le circuit Bugatti. A l’occasion d’un tournage pour l’émission de TF1, Auto Moto, celui qui incarne Nicky Larson actuellement au cinéma a eu l’opportunité d’essayer une Aston Martin DB11 et d’effectuer un baptême de piste avec Anthony Beltoise, fils de Jean-Pierre Beltoise, et qui compte trois participations aux 24 Heures du Mans.

Philippe Lacheau, alias Nicky Larson : « une expérience unique sur un circuit mythique »

Pour vous, que représente Le Mans ?

« J’ai eu la chance de venir plusieurs fois au Mans pour assurer la promotion de mes films. Toutefois, je n’étais jamais venu sur le circuit et je ne le connaissais qu’à travers la télévision et l’épreuve des 24 Heures du Mans. Mon copain et acteur Tarek Boudali a déjà eu la chance d’assister à la course et j’étais déçu de ne pas pouvoir l’accompagner. Le Mans ça me fait penser à l’une des courses les plus célèbres au monde. On m’a déjà raconté que l’ambiance y est exceptionnelle et que l’on ne retrouve ce spectacle nulle part ailleurs. Ça doit être un évènement assez unique. »

Pourquoi avoir choisi l’Aston Martin DB11 pour ce roulage ?

« J’adore les jolies voitures et ce que j’aime chez Aston Martin outre le fait qu’il s’agit de la voiture de James Bond, c’est que la marque propose un bon compromis entre le luxe et la sobriété. Je n’ai jamais eu l’occasion de conduire une Aston Martin. Cette voiture est très élégante et ses courbes sont splendides. Depuis tout petit, je me dis que si un jour je deviens très riche, je m’offrirai une Aston Martin. »

Lors des films que vous avez tournés jusqu’à présent, avez-vous déjà réalisé des scènes de poursuites en voiture ?

« Oui mais malheureusement ce n’est jamais moi qui conduis réellement. Ce sont les cascadeurs qui pilotent car c’est leur métier. Ils font des choses vraiment impressionnantes. C’est David Julienne, le petit fils de Rémi Julienne, cascadeur et concepteur de cascades français, qui effectue les cascades voitures dans tous mes films. Lors du tournage de Nicky Larson et le parfum de Cupidon, Rémi a pu s’en donner à cœur joie. Dans le film, il y a notamment une grosse poursuite impressionnante. C’est vrai que ça donne envie de conduire les voitures. Parfois c’est même frustrant parce que nous utilisons ce que l’on appelle un top rider. Cela signifie que l’acteur est au volant d’une voiture mais c’est un cascadeur positionné sur le toit de celle-ci qui pilote à sa place. »

Qu’avez-vous ressenti lorsque vous étiez le passager d’Anthony Beltoise ?

« De la peur mais des sensations assez incroyables. J’ai ressenti un mélange d’excitation et d’appréhension. Je ne pensais que nous allions autant déraper sur la piste. J’imaginais que nous prendrions les virages de façon rapide mais pas en glissant. A chaque virage j’avais peur qu’il perde le contrôle de la voiture mais finalement j’ai senti qu’il avait de l’expérience. Je me suis rendu compte qu’être pilote, c’est un vrai métier. Il conduit incroyablement bien et je le remercie. »

Quelle partie du circuit Bugatti vous a le plus impressionné ?

« Les lignes droites avant un virage. On prend conscience de la haute vitesse, on voit le virage se rapprocher rapidement et on se demande à quel moment le pilote va freiner. Au dernier moment il met un coup de frein violent, c’est très impressionnant. J’ai vécu une expérience unique sur un circuit mythique. J’ai eu beaucoup de chance. »

Ne manquez pas l’essai de l’Aston Martin DB11 par Philippe Lacheau ainsi que son baptême de piste avec Anthony Betloise dans l’émission Auto Moto diffusée dimanche à 10 h 05 sur TF1.  

PHOTO : Philippe Lacheau, acteur français, en compagnie de Anthony Beltoise, qui compte trois participations aux 24 Heures du Mans.

News history Dernières actualités