24h Le Mans
Le 06/12/2017 09:00

Moisson de trophées pour les 24 heures du Mans au gala du club des pilotes britanniques

Lundi dernier, à Londres, pas moins de 11 prix, sur les 25 décernés, ont été attribués à des pilotes qui ont disputé les 24 Heures du Mans, que ce soit en 2017 pour la majorité d'entre eux ou dans les années 80-90 pour Derek Warwick, président démissionnaire du BRDC (British Racing Drivers’ Club) et victorieux dans la Sarthe en 1992 avec Peugeot.

Moisson de trophées pour les 24 heures du Mans au gala du club des pilotes britanniques

Derek Warwick, qui a accédé à la fonction suprême en août 2011, a été honoré de la médaille d'or du BRDC pour sa contribution au sport automobile britannique. L'ancien pilote de F1 et d'endurance a été remplacé par l'ancien rallyeman Paddy Hopkirk après avoir annoncé en octobre qu'il quittait ses fonctions de président du BRDC. Derek Warwick a été titré lors de l'ultime saison du Championnat du Monde des Voitures de Sport en 1992, un destin qu'a connu l'une des stars mise à l'honneur cette saison par le club.

Si ces trois dernières années, les récompenses décrochées par les acteurs des 24 Heures du Mans se comptaient sur les doigts d'une main, le cru 2017 restera dans les annales avec un palmarès qui a particulièrement réussi à deux pilotes: Brendon Hartley et Jonny Adam, avec trois trophées chacun.

Le Néo-Zélandais (le BRDC accueille non seulement des Britanniques, mais aussi des membres issus de pays du Commonwealth) a reçu le Trophée Bruce McLaren pour ses performances de haut niveau sur la scène internationale et une Etoile d'Or spéciale pour son titre de Champion du Monde d'Endurance (son coéquipier Earl Bamber, bien que son compatriote, ne pouvait y prétendre puisqu'il n'est pas membre du BRDC). Le pilote officiel Porsche doit partager le troisième prix, le Challenge Silverstone-Le Mans (meilleur résultat combiné aux 6 Heures de Silverstone et 24 Heures du Mans), avec les deux autres vainqueurs du double tour d'horloge manceau Timo Bernhard et Earl Bamber.

Autre lauréat des 24 Heures du Mans mais dans la catégorie LMGTE Pro, Jonny Adam, récipiendaire du Trophée Fairfield remis pour une performance exceptionnelle d'un membre du BRDC, doit aussi partager deux de ses récompenses avec l'un de ses coéquipiers, Darren Turner : le Trophée Woolf Barnato (pilote et/ou équipe britannique le mieux placé aux 24 Heures du Mans dans une voiture britannique) et le Trophée ERA Club (pilote britannique ayant réalisé la meilleure performance de l'année dans une voiture britannique hors du territoire du Royaume-Uni). Le désormais triple vainqueur de catégorie au Mans avait déjà reçu le premier en 2005 et 2008 et le second en 2013.

Un prix a aussi été adjugé à deux des adversaires, pilotes officiels Ferrari, des deux pilotes britanniques dans la catégorie LMGTE Pro, mais un seul, James Calado, lauréat du Prix du Président du BRDC, l'a reçu au titre de ses performances en endurance : il est devenu le premier Champion du Monde d'Endurance GT en compagnie d'Alessandro Pier Guidi malgré une 11e place dans la catégorie aux 24 Heures du Mans. Le second, Sam Bird, 5e en LMGTE Pro au Mans, a accepté le Trophée Earl Rowe, dévolu au pilote britannique qui a réalisé la meilleure performance en Amérique du Nord pour ses deux victoires en Formula E, monoplace électrique, du Grand Prix de New York.

Point de victoire, mais une deuxième place au classement général, inespérée, des 24 Heures du Mans pour les deux derniers trophées puisque l'écurie Jackie Chan DC Racing, de par son association avec la structure britannique Jota Sport, a eu l'honneur de recevoir le Trophée Nigel Moores, récompensant la meilleure performance sur la scène internationale d'une équipe privée, tandis qu'un des trois pilotes, Oliver Jarvis, a accepté via une vidéo le Prix de l'ACO qui reconnaît les mérites du pilote britannique le mieux classé, au nom de l'ACO, aux 24 Heures du Mans. La formation battant pavillon chinois, bien qu'inscrite dans la "petite" catégorie LMP2, a mené l'épreuve pendant quelques temps avant que la Porsche 919 Hybrid des vainqueurs, revenue du diable vauvert, ne subtilise finalement la victoire. Un succès hors norme pour un palmarès du BRDC qui ne l'est pas moins…

News history Dernières actualités