24h Motos
Le 12/10/2018 18:00

Mike Di Meglio (F.C.C TSR Honda France) : « Les 24 Heures Motos ne font aucun cadeau »

Mike Di Meglio a rejoint l'équipe F.C.C TSR Honda France cet été. Le vainqueur des 24 Heures Motos 2017 a profité du dernier Bol d'Or pour se familiariser avec la Honda CBR 1000 RR. Si l'équipe japonaise arrivera sur le circuit Bugatti en avril prochain avec le statut de favori, Mike Di Meglio sait très bien qu'il ne s'agit pas forcément d'une position confortable.

Mike Di Meglio (F.C.C TSR Honda France) : « Les 24 Heures Motos ne font aucun cadeau »

Comment vous sentez-vous au guidon de cette Honda qui vous était totalement inconnue avant le Bol d'Or ?

« Je me sens bien. Après une course de 24 heures comme le Bol d'Or, on commence à se sentir chez soi. Les séances d'essais avant la course avaient été courtes parce qu'il faut prendre le temps de comprendre cette machine. J'avais besoin de participer à une course pour mieux la connaître. Je n'ai pas le même niveau d'expérience que Freddy qui a déjà passé plusieurs saisons au guidon de la Honda. Néanmoins, elle commence à devenir ma moto. »

Pour vous était-ce une séance d'essais grandeur nature avant les 24 Heures Motos 2019 ?

« J'avais peur de ne pas être au niveau de mes coéquipiers. La nouveauté cette saison c'est l'attribution de points à l'issue des qualifications. De ce fait, la position sur la grille de départ est importante maintenant. Je devais donc prendre des risques tout en gardant une certaine marge. Finalement j'ai été à leur niveau et j'étais très content. En course, j'ai été dans le bon rythme et constant dès mes premiers relais. Malgré ça, j'ai une marge de progression qui reste élevée. Il faut donner du temps au temps et avancer petit à petit. »

Ce n'est pas parce que nous multiplions les séances d'essais avant la course que nous sommes mieux armés

Mike Di Meglio

Vous avez déjà travaillé avec F.C.C TSR par le passé en Championnat du Monde 125cc et Moto2, quel regard portez-vous sur cette équipe ?

« En effet, je connaissais déjà certains membres de l'équipe. J'aime vraiment l'état d'esprit japonais. Il ressemble beaucoup à la mentalité finlandaise lorsque j'avais été Champion du Monde 125cm3 en 2008 avec Ajo Motorsport. Ce sont des personnes calmes, très posées. Ils savent où ils vont et n'ont pas besoin de hurler pour s'exprimer. »

Vous savez ce que c'est que d'aborder les 24 Heures Motos avec le statut de favori. Vous savez que ça ne réussit pas toujours ?

« Cette année, avec le GMT94, nous étions en tête de la course avec cinq tours d'avance sur F.C.C TSR Honda France et David a chuté le dimanche matin. Nous savons qu'aux 24 Heures Motos tout peut arriver et que l'épreuve ne fait aucun cadeau. Il faut rester concentré tout au long de la course. Les erreurs commises doivent servir pour le futur. J'ai deux nouveaux coéquipiers et ça se passe très bien avec eux. Il y a beaucoup de partage entre nous. Il faut que ça continue comme ça et que l'on se fasse confiance. »

News history Dernières actualités