24h Le Mans
09/01/2020 - 12:00

McNish, vainqueur de la course du Millénaire en Australie

Allan McNish, triple vainqueur des 24 Heures du Mans, a gagné le 31 décembre 2000, en Australie à Adélaïde, l'extraordinaire course du Millénaire, au volant d'une Audi R8 en livrée ''Crocodile''. L'Ecossais, qui était associé à Dindo Capello, se souvient de cette épreuve si particulière dans sa carrière et souligne l'enthousiasme des Australiens pour l'Endurance, alors que l'Asian Le Mans Series fait étape ce week-end, sur le nouveau circuit, The Bend.
McNish, vainqueur de la course du Millénaire en Australie

"Vingt ans presque, déjà ! Cela passe vite" souffle Allan McNish, 50 ans depuis le 29 décembre 2019, en se rémémorant cette course spéciale du Millénaire, disputée le 31 décembre 2000, à Adélaide, à l'initiative de Don Panoz, et qui marquait l'ultime manche de l'American Le Mans Series. "Le contexte était singulier: on avait voyagé le 23 décembre, et nous avions fêté Noël, sous une température de 31°C, ce qui pour un Ecossais est difficilement concevable. Toute la ville vivait au rythme de cet événement exceptionnel. Sur le circuit, régnait une atmosphère similaire à celle de Sebring, décontractée. Avec Dindo (Capello), nous disposions d'une Audi R8 à la décoration spéciale: avec des crocodiles. J'avais même réalisé un casque assorti pour l'occasion. Cette course reste un super souvenir, très particulier aussi."

"Avec Dindo (Capello), nous avons signé la pole position, réalisé le tour le plus rapide en course et gagné, avec notre voiture crocodile.  Pour Audi, il s'agissait aussi de son premier titre en American Le Mans Series. Nous sommes montés sur le podium, peu après 22 heures 30, puis nous avons réalisé les interviews et à l'issue de cela, nous avions changé d'année et basculé en 2001. C'était vraiment étrange !" La fin de la course était aussi heureuse que le début n'avait été catastrophique pour l'Ecossais. "Je me suis blessé, je me suis fait mal au dos en enlevant mon kilt après une séance photo (notre photo ci-dessus), avant la course. jJ'ai du aller à l'hôpital le jour de mon anniversaire. Je ne devais absolument pas bouger si je voulais espérer pouvoir rouler en course. Je n'ai donc pas participé aux essais, ni même à la qualification. Jai du boucler à peine deux tours avant le départ dans la voiture. On avait à un moment imaginé faire rouler un pilote Audi de Supercar en Australie, mais il était bien trop grand....Finalement, plus je passais de temps dans la voiture, moins je souffrais du dos. Les changements de pilote pouvaient être problématiques. On s'est donc arrangé pour que je puisse finir l'épreuve, en restant dans la R8 lors de l'ultime relais. Je me souviendrai longtemps de cette course. Je dois reconnaître que le circuit était vraiment bien pour nos protos, pour l'endurance. Il était suffisamment large pour dépasser, il était bosselé et si on faisait une erreur en passant sur une bosse, on pouvait facilement taper le mur. Il fallait se battre pour réaliser un bon chrono. J'avais vraiment adoré cette course.

En 2020, l'Asian Le Mans Series dispute sa première course en Australie, ce dimanche 12 janvier, sur le tracé The Bend.