24h Motos
10/08/2020 - 17:00

Mathieu Gines (VRD Igol Pierret Experiences) : « Nous sommes de très bons outsiders »

Champion du Monde d’Endurance en 2014 avec le GMT94, Mathieu Gines est de retour au guidon d’une Yamaha R1. Avec l’équipe VRD Igol Pierret Experiences, il se voit comme un outsider de la 43e édition des 24 Heures Motos (29-30 août 2020), troisième manche du FIM EWC 2019-2020.
Mathieu Gines (VRD Igol Pierret Experiences) : « Nous sommes de très bons outsiders »

Vous êtes de retour au guidon d’une Yamaha, une marque avec laquelle vous avez été Champion du monde d’Endurance en 2014. On vous imagine heureux.

« Ça me fait vraiment plaisir. L’aventure s’était terminée en 2015. Nous arrivions au bout d’une histoire mais nous étions restés en bon contact. Depuis, j’ai poursuivi mon petit bonhomme de chemin. Durant l’hiver, des opportunités se sont présentées à moi. J’avais véritablement envie de revenir au sein de Yamaha car c’est une marque dynamique dans le monde la moto. Je suis content d’avoir réuni tous les éléments pour mener un beau programme d’endurance et de vitesse au guidon d’une R1. »

Reprendre le guidon de la R1 c’est comme retrouver une vieille copine ?

« De 2015 à 2019, j’ai découvert de nouvelles marques comme Kawasaki et BMW et des machines qui possédaient d’autres caractéristiques. De ce fait, j’ai dû retrouver des automatismes avec la R1. Cette machine est facile à prendre en main. Son comportement est moins radical comparé à d’autres motos. Malgré ça, on se sent rapidement comme à la maison et je prends beaucoup de plaisir. »

Qu’est-ce qui vous a séduit dans le projet VRD Igol Pierret Expériences ?

« C’était de construire quelque chose dans la longueur avec des gens qui ont des ambitions. C’est une équipe qui progresse chaque année et qui a envie de figurer parmi les tops teams du Championnat du Monde d’Endurance. Elle s’en donne les moyens. L’équipage de pilotes est très intéressant. Je voulais quelque chose de ficelé. On voit beaucoup de pilotes passer d’une marque à une autre, de mon côté, j’avais envie de quelque chose de rationnel comme je l’ai quasiment toujours fait. »

Même si esthétiquement cela ne se voit pas, la R1 est une nouvelle moto
Mathieu Gines, VRD Igol Pierret Experiences

Vous préparez-vous à vivre une édition des 24 Heures Motos particulière ?

« Je ne sais pas du tout à quoi m’attendre. La reprogrammation de la course en août ne peut qu’être bénéfique pour les conditions météorologiques même si nous avons connu de belles éditions en avril. Le fait qu’elle se déroule à huis clos ne change rien pour nous car lorsque nous sommes en piste, nous sommes concentrés sur notre pilotage et pas sur les spectateurs. Néanmoins, l’atmosphère sera différente autour du circuit. Il faut vivre avec son temps comme le dit le dicton et en ce moment nous vivons des moments compliqués. Nous devons continuer à piloter car c’est ce qui nous fait vivre et vibrer. »

Selon-vous, où se situera la Yamaha #333 dans la hiérarchie ?

« Il faut être très honnête, nous ne sommes pas les cadors de la catégorie. En revanche, je pense que nous sommes de très bons outsiders. Nous travaillons dans la sérénité. Même si esthétiquement cela ne se voit pas, la R1 est une nouvelle moto. Elle possède de nombreuses évolutions comme un nouvel électronique. Nous essayons d’avancer méthodiquement. Si nous sommes dans le bon rythme et suivant la physionomie de la course, nous pourrons prétendre à une place sur le podium. Je pense que nous sommes une équipe solide. Si nous faisons les choses dans l’ordre et que tout se passe bien pour nous, VRD Igol pierret Expériences deviendra un pilier de la discipline. »

Sur quoi vous êtes-vous concentrés durant les essais que vous avez mené ici sur le circuit Bugatti ?

« Nous avons peaufiné les réglages électroniques et châssis de la moto. L’objectif était de se décharger de ces éléments pour la semaine de la course où nous nous concentrerons sur la consommation et la performance. »

PHOTO : Mathieu Gines aux côtés de Florian Alt lors d'essais privés qui se sont récemment déroulés sur le circuit Bugatti en vue de la 43e dition des 24 Heures Motos (29-30 août 2020). 

Lire aussi : Calendrier de l'avant course des 24 Heures Motos, un cadeau par jour à gagner.