Le Mans
01/04/2022 - 11:00

Mariya Gabriel à la découverte des programmes hydrogène de l’Automobile Club de l’Ouest

La commissaire européenne Mariya Gabriel, en charge de l’Innovation, de la Recherche, de la Culture, de l’Education et de la Jeunesse, effectuait ce jeudi 31 mars en compagnie de plusieurs membres de son équipe, un déplacement sur le circuit du Mans à l’invitation de Pierre Fillon, président de l’Automobile Club de l’Ouest.
Mariya Gabriel à la découverte des programmes hydrogène de l’Automobile Club de l’Ouest

Au fil de ce déplacement, la commissaire européenne a pu découvrir la diversité et la tangibilité des engagements de l’ACO en matière de transition écologique des mobilités grâce au vecteur énergétique hydrogène. Pierre Fillon avait en effet convié à cette journée nombre d’acteurs qui contribuent ou partagent les valeurs et les engagements du déploiement de la stratégie hydrogène du Club, identifiée désormais sous le vocable ACO H2.

Education, formations, technologie, sport, institutions du territoire, sociétés partenaires, tous les domaines évoqués

La commissaire Mariya Gabriel a commencé sa journée par une surprise : l’attendait en effet dans la voie des stands l’une des voitures électriques du Critérium du Jeune Conducteur, programme de découverte de la conduite et de sensibilisation à la sécurité routière et aux pratiques environnementales vertueuses destiné aux enfants et adolescents, décorée des logos du programme ACO H2. En combinaison de pilote et casquée, elle enchaînait avec un baptême en passager à bord de l’un des prototypes de course à propulsion électrique-hydrogène du programme MissionH24 qui prépare l’arrivée de la catégorie hydrogène aux 24 Heures du Mans 2025. A l’issue de deux tours couverts à un rythme « très soutenu » par le pilote de l’équipe H24Racing, Stéphane Richelmi, c’est une commissaire tout sourire que Christophe Ricard, président de GreenGT, co-Président de MissionH24, aidait à retirer son casque pour qu’elle monte en compagnie des invités à bord d’un bus électrique-hydrogène de la Setram (la Société d'économie mixte des transports en commun de l'agglomération mancelle), pour refaire un tour de piste et découvrir plus paisiblement le tracé du circuit Bugatti.

Son marathon hydrogène se poursuivait par une longue rencontre avec les invités, rencontre permettant à chacun de présenter les programmes et projets qu’il porte, et à la commissaire d’expliquer la volonté et les moyens dont dispose la Commission Européenne pour accompagner les initiatives en matière de développement des solutions à tous les échelons de la filière hydrogène. Un très riche tour de table au cours duquel étaient présentées de nombreuses initiatives engagées dans l’Ouest par l’ACO et ses partenaires, représentés par :

Joel Metenier (Conseil Départemental de la Sarthe), Erwann Rio (Conseil Régional des Pays de la Loire), Jean-Luc Cantazaro (Conseil Régional des Pays de la Loire), Joël Le Bolu (vice-Président de la Métropole du Mans, président de la Setram), Stephan Allanic (Maison de l'Europe du Mans), Damien Derouet (Le Mans Innovation), Christophe Albert (CCI de la Sarthe), Christophe Ricard (GreenGT), Mickael Lemeunier et Anthony Desmonts (Setram), Kevin Denier (Safra), Romain Aubry et Christian Nissing (TotalEnergies), Valérie Bouillon-Delporte (Michelin), Moises Morgado Mendes Costa (Symbio), David Navarro (Essilor), Ghislain Robert (Lhyfe), Véronique Rottier (ID4CAR), Pierre-Etienne Franc (Fivet Hydrogen AG) et les jeunes du lycée Touchard Washington du Mans et leur professeur, présents dans le cadre de leur implication au sein du programme Erasmus Plus.

Ultime découverte offerte à Mariya Gabriel avant de clore sa visite au Mans, celle de la station de ravitaillement en hydrogène de l’aéroport qui jouxte le circuit.

Dans son message d’au-revoir et de remerciement, la commissaire a mis l’accent sur la qualité du moment qu’elle avait vécu au Mans à l’invitation du président Pierre Fillon. Insistant sur la richesse des rencontres qui démontre comment l’enthousiasme, l’audace et l’intelligence, lorsqu’ils sont réunis, peuvent rendre tangibles les projets les plus ambitieux. Appuyant enfin son propos, en indiquant qu’il existe au Mans et au-delà dans la Région Pays de la Loire et chez tous les partenaires engagés ici dans la filière hydrogène, à tous niveaux -éducation, sport, technologie, industrie, formation- un esprit pionnier dont l’Europe a besoin.

Une visite qui était une première mais ne sera pas une dernière…