Club
Le 04/11/2018 17:30

Ma voiture, l'ACO et moi - Christian Hallard et sa Radical RXC 500 Turbo

Plus amateur de pilotage que de conduite, Christian Hallard a acquis il y a deux ans une Radical RXC 500 Turbo. Ce véhicule à l’allure de prototype fait le bonheur de ce membre ACO. Il témoigne.

Ma voiture, l'ACO et moi - Christian Hallard et sa Radical RXC 500 Turbo

La voiture

Cette silhouette fait rêver les pilotes. « C’est ce qui m’a séduit : la forme inhabituelle », admet Christian Hallard, propriétaire d’une Radical RXC 500 Turbo. Fin 2016, il se rapproche de la seule usine construisant ces voitures originales, au Nord de Londres. « J’ai eu l’occasion d’en essayer une. » Conquis, il décide de se la procurer. L’un de ces véhicules allait être retourné à l’usine. « Il arrivait de Dubaï, où il a appartenu à un riche Emirati. Il l’avait acheté neuf en 2015 pour rouler avec sur circuit. »

La voiture a alors seulement 2 000 km. Christian Hallard l’acquiert à 140 000 euros. « Je trouvais le prix compatible. Il s’agit d’une vraie voiture de course ! » Un bolide de 500 chevaux, pesant 1 100 kg. L’intérieur, assez grand pour deux personnes, est confortable, selon le pilote amateur : « Les sièges sont en cuir et c’est assez spacieux. » Rien à voir cependant avec une voiture classique. « On est dans des baquets, accrochés avec des harnais. Il n’y a pas de coffre... », décrit Christian.

La Radical est très basse, proche du sol. Elle peut aussi rouler sur route. Alors, un système spécial permet de remonter la voiture. « Sinon, on ne passe pas les dos d’âne ! » Au volant, les sensations sont démultipliées, pour le plus grand plaisir de Christian : « Le bruit, l’impression d’être collé au sol, ça pousse très fort, la puissance de freinage... », énumère-t-il.

Le conducteur

Christian Hallard préfère piloter que conduire. Il n’est pas homme à aimer voir défiler les kilomètres. D’ailleurs, Christian n’a pas encore beaucoup roulé avec la Radical. Elle affiche 6 000 km. « Je m’ennuie vite. Dans le pilotage, j’aime le placement, la trajectoire de la voiture... Car accélérer en ligne droite, tout le monde peut le faire ! »

Et, avec la Radical, « c’est vraiment du pilotage ! » Le Caennais l’utilise sur circuit. Pourtant, elle est immatriculée depuis 2017. « Mais c’est difficile de rouler avec sur route. Elle s’use plus vite. De plus, on ressent énormément les vibrations et, bon, on en a vite plein les oreilles ! »

Amateur de voitures de course et de belles automobiles de route, Christian Hallard est propriétaire d’une Norma M20 avec laquelle il court en championnat d’endurance V de V, dans le groupe C. « J’ai aussi un prototype de piste », ajoute-t-il. Et pour clore cette très belle collection, « ma voiture de tous les jours est une Audi A4 ».

Le Club ACO

Au vu de son profil, Christian Hallard a adhéré, il y a environ dix ans, au Club ACO pour piloter ses voitures. « Je suis un cas à part : je ne suis jamais venu aux 24 Heures du Mans ! », s’exclame l’homme âgé de 70 ans. « Mais, même si je ne suis pas fan de cette célèbre course d’endurance, j’aime faire partie de ce club mythique. »

Il participe aux roulages et aux journées inter-écuries sur le circuit Bugatti, avec sa Radical. Le Club ACO, il y adhère pour une autre raison. « J’ai rencontré des gens qui sont devenus des amis. Et c’est le plus important ! »

Boutique Noel 24 Heures du Mans

News history Dernières actualités