24h Motos
03/07/2019 - 18:00

Loris Baz : « J’aimerais participer de nouveau aux 24 Heures Motos »

Loris Baz, troisième des 24 Heures Motos 2011 avec le YART-Yamaha et ancien pilote du Championnat du Monde MotoGP, était présent sur le circuit Bugatti pour encadrer une journée de roulage organisée par Box23 Organisation et Pirelli. Le pilote français est revenu sur son unique expérience sur la classique mancelle et sur son envie d’y revenir pour affronter les meilleurs pilotes d’Endurance.
Loris Baz : « J’aimerais participer de nouveau aux 24 Heures Motos »

Vous étiez présent aujourd’hui sur le circuit Bugatti pour une journée de roulage. Quel conseil donnez-vous aux pilotes amateurs ?

« Cela dépend parce qu’il y a différents niveaux. Pour ceux qui sont présents par pure passion, je leur donne les bases du pilotage pour rouler en toute sécurité, pour ne pas faire d’erreur et chuter bêtement. Il y a quelques pilotes qui ont des objectifs de résultats, là c’est une autre approche. Je les aide à aller plus vite. J’ai débuté en participant à des stages comme celui-ci avec des pilotes comme Régis Laconi (100 départs en Grand Prix, une victoire en GP, et dernier français vainqueur dans la catégorie reine), Arnaud Vincent (Champion du Monde 125 cmᶟ en 2002), Fabien Foret (vainqueur des 24 Heures Motos en 2013 et 2016) et mon objectif était d’aller le plus vite possible. »

Quel est votre attachement au circuit Bugatti ?

« Il a une grande importance pour moi car quand j’étais petit, je venais assister au Grand Prix de France. C’est un circuit sur lequel j’ai roulé tardivement puisque ma première participation à une course ici-même c’était lors des 24 Heures Motos 2011 avec l’équipe YART-Yamaha. Néanmoins, j’ai tout de suite réussi puisque nous nous étions classés troisième du classement général. Je suis même le plus jeune pilote à être monté sur le podium. C’est un super souvenir pour moi. J’ai également participé à trois Grands Prix de France sur le circuit Bugatti. Celui de 2017 restera gravé dans ma mémoire puisque je m’étais classé neuvième et je m’étais bagarré en piste avec Andrea Iannone (actuellement pilote de Aprilia Racing Team Gresini, ndlr). Participer au Grand Prix de France sur ce circuit en tant que pilote français c’est vraiment spécial. J’y ai donc vécu de très bonnes émotions. »

Je regarde toutes les courses et j’observe les relais des pilotes grâce au live timing
Loris Baz

Votre troisième place aux 24 Heures Motos 2011 est un moment fort de votre carrière ?

« Oui. Sur des courses comme les 24 Heures Motos, on passe par tous les états du point de vue émotionnel.  Surtout en 2011 car nous avions chuté très tôt dans la course. Nous étions repartis au-delà de la 40e place pour finalement terminer troisième après une folle remontée. J'avais pris le départ et c’était un moment spécial car j’avais vraiment senti tout le public derrière moi qui me soutenait. C’est un souvenir gravé dans ma mémoire. »

Aimeriez-vous reprendre le départ des 24 Heures Motos et de courses d’Endurance ?

« C’est une discipline que j’affectionne et c’est vraiment différent de la vitesse. J’aimerais participer de nouveaux aux 24 Heures Motos et aux autres épreuves du FIM EWC maintenant que je suis de retour chez Yamaha qui est ma marque de cœur et un constructeur emblématique en Endurance. Je suis en train de travailler pour ça et pour le faire dans de bonnes conditions tout en menant un programme en vitesse en parallèle. »

D’autant que depuis 2011, le Championnat du Monde d’Endurance FIM EWC a beaucoup évolué. D’anciens pilotes de Grand Prix comme Randy De Puniet, Mike Di Meglio, Yonny Hernandez et Xavier Simeon y sont présents. On imagine que vous aimeriez les affronter.

« Je connais très bien Randy. Il y a également mon ami Jérémy Guarnoni avec qui j’ai gagné le Bol d’Or en 2013 et qui pilote pour le Team SRC Kawasaki. Je regarde toutes les courses et j’observe les relais des pilotes grâce au live timing. J’ai admiré la bagarre entre Randy et Jérémy lors des dernières 24 Heures Motos. J’ai envoyé un sms à mon manager qui est également celui de Randy et Jérémy et je lui ai dit que ça serait marrant de me bagarrer avec eux pour la première position. »

PHOTO : Cette saison, Loris Baz est engagé en Championnat du Monde Superbike au guidon d'une Yamaha R1 portée par l'équipe Ten Kate.