24h Motos
Le 20/12/2017 18:15

L'hiver, les pilotes des 24 Heures Motos repoussent leurs limites physiques et mentales

La pause hivernale est l'occasion pour les pilotes de parfaire leur condition physique avant la reprise de la saison. Axel Maurin, pilote de la Yamaha #333 du Yamaha Viltaïs Experience lors de la dernière édition des 24 Heures Motos a mis sur pied un stage de conditionnement physique à destination des athlètes du bitume qu'il a baptisé : « Les soldats de la moto ».

L'hiver, les pilotes des 24 Heures Motos repoussent leurs limites physiques et mentales

« No pain no gain » comme disent les britanniques. Comprenez, on n'a rien sans rien. Cette maxime, les pilotes des 24 Heures Motos l'ont bien comprise. De ce fait, ils n'hésitent pas à repousser leur limites physiques et psychiques durant la pause hivernale afin d'être prêts pour les 24 Heures Motos. C'est le cas notamment d'Axel Maurin, pilote de l'équipe Yamaha Viltaïs Experience depuis 2015, Benjamin Colliaux, pilote du Team 18 Sapeurs Pompiers également en 2017, Geoffroy Dehaye, pilote du team Motobox Kremer et Kevin Rousseau (Team No Limit 37). En effet, ils ont récemment participé à un stage de conditionnement physique à Sens (Yonne). Un stage « commando » (pour Benjamin Colliaux) préparé par Axel Maurin et auquel participaient également Lucas Clément (19 ans) et Loïc Arbel (20 ans), de jeunes pilotes qui souhaitent participer aux 24 Heures Motos.

À partir de la fin de la soirée, ça s'est joué au mental et pour tenir, je faisais des tours du circuit Bugatti dans ma tête

Benjamin Colliaux

Ce stage de conditionnement physique s'est déroulé sur 24 heures. Son objectif, sensibiliser les pilotes à ce qu'ils pourraient vivre mentalement et physiquement lors des prochaines 24 Heures Motos. « Aux 24 Heures Motos, l'organisme est mis à rude épreuve. Ce stage permet aux pilotes de valider ou d'infirmer la direction qu'ils prennent avec leur programme d'entraînement », explique Axel Maurin, coach pour pilotes dans le cadre des Coupes de France Promosport.

Réaliser ce stage, en décembre à quatre mois des 24 Heures Motos ne relève pas du hasard. « Le but c'était de faire face à des conditions météo et climatiques plus rudes que ce qu'on peut rencontrer aux 24 Heures Motos », précise Axel Maurin qui a joué le rôle de team manager durant ce stage tout en y participant. « Les pilotes devaient répondre à mes exigences et à mes attentes comme ils devront le faire avec leur team manager en avril ».

Durant ce stage, les pilotes ont notamment pratiqué de la moto type tout terrain, du running, du vtt ou même de la randonnée. « Avant de débuter le stage, nous ne connaissions rien de son contenu. Nous avions une simple liste d'équipements à apporter. C'était la découverte et il a vraiment fallu s'accrocher », affirme Benjamin Colliaux. Les pilotes participé à dix heures d'activité physique, l'équivalent de dix relais lors des 24 Heures Motos. « Certains d'entre eux ont perdu 1,5 kg à l'issue du stage », chiffre Axel Maurin. « Dès le début, je me suis senti dans une course. Plus les activités se succédaient et plus c'était difficile. À partir de la fin de la soirée, ça s'est joué au mental et pour tenir, je faisais des tours du circuit Bugatti dans ma tête. Axel ne nous a fait aucun cadeau. Il nous a réveillé plusieurs fois durant la nuit comme ça pourrait être le cas en course. Grâce à ce stage, je sais de quoi je suis capable car mon corps a pu faire des choses que je ne soupçonnais pas. J'ai beaucoup gagné sur le plan mental », confie Benjamin Colliaux actuellement à la recherche d'un guidon pour les 24 Heures Motos.

Au delà de l'aspect sportif, ce stage fut également l'occasion de démontrer à nouveau l'immense amitié et entraide qui lient les pilotes d'Endurance. « Je voulais également travailler sur l'esprit d'équipe car ça fait partie de la discipline. Sur une montée à vtt par exemple, les premiers pilotes qui étaient arrivés au sommet devaient redescendre pour aider leurs camarades », précise Axel Maurin.

Durant ce stage, six pilotes ont souffert avec détermination dans le seul but d'être prêts à relever le défi physique et mental qu'impose les 24 Heures Motos. Six hommes d'horizons différents mais avec le même feu qui brille dans leurs yeux, celui des 24 Heures Motos.

PHOTO : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT BUGATTI, 24 HEURES MOTOS, VENDREDI 14 AVRIL 2017, QUALIFICATIONS. Axel Maurin au guidon de la Yamaha R1 #333 du Yamaha Viltaïs Experience.

24 Heures Motos - 19/22 avril 2018 - Tarifs Prévente

News history Dernières actualités