24h Le Mans
Le 27/09/2015 20:00

Les World Series by Renault Succès sportif et populaire

Les World Series by Renault s

Les World Series by Renault Succès sportif et populaire

Soleil au beau fixe, passionnés de sport automobiles et spectateurs enthousiastes, batailles acharnées sur la piste, animations, démonstrations… tout était réuni pour faire de la huitième manche des World Series by Renault un succès sportif et populaire.

Dès le samedi, le public a répondu présent à l’invitation de Renault et s'est rendu en nombre sur le circuit Bugatti. Sur le plan sportif les trois séries proposées ont offert du beau spectacle sur la piste, avec de l’intensité et du suspens jusqu’au bout.

Formula Renault 3.5
Dès vendredi et les essais libres, le ton était donné puisque le record absolu de la piste tombait. Tom Dillmann (Jagonya Ayam with Carlin) bouclait les 4,185 km du circuit Bugatti en 1’22’’321. L’ancienne marque était détenue par Fabio Carbone en 2008 en 1'25"029 (177,187 km/h), également en Formula Renault 3.5. Ce temps n’a cessé de descendre au cours du week-end pour porter la nouvelle référence à 1’20’’648 (186.8 km/h) par Tio Ellinas (Strakka Racing).

La course du samedi a été très disputée et la tension était palpable entre les prétendants au titre. C’est finalement Oliver Rowland (Fortec Motorsports) parti en pole position qui s’imposait devant Matthieu Vaxivier (Lotus), suivi de Egor Orudzhev (Arden Motorsport). Vaxivier était crédité de dix secondes de pénalité relatives à de nombreuses infractions ce qui le reléguait au dixième rang et laissait la troisième place du podium à Tom Dillmann (Jagonya Ayam with Carlin). A noter qu’avec cette septième victoire, Rowland égalait le record de victoires en une saison détenu par Carlos Sainz.

Dimanche, les pilotes étaient plus motivés que jamais pour cette deuxième course de la manche mancelle. Tio Ellinas (Strakka Racing) s’élançait en pole position en établissant au passage le record absolu du tour du circuit Bugatti. Il finissait la course sur la troisième marche du podium, devancé par Matthieu Vaxivier (Lotus) et Egor Orudzhev (Arden Motorsport). Oliver Rowland (Fortec Motorsports) finissait huitième, ce qui lui permettait tout de même d’être titré champion 2015 au classement général Formula Renault 3.5 et d’offrir le titre par équipe à Fortec Motorsports.

Course 1 : 1. Oliver Rowland (Fortec Motorsports) ; 2. Egor Orudzhev (Arden Motorsport) ; 3. Tom Dillmann (Jagonya Ayam with Carlin) ;
Course 2 : 1. Egor Orudzhev (Arden Motorsport) ; 2. Matthieu Vaxivier (Lotus) ; 3. Tio Ellinas (Strakka Racing)

Formula Renault 2.0
Samedi matin, l’équipe Josef Kaufmann Racing s’emparait des deux premières places de la grille de départ grâce à Kevin Jörg et Louis Delétraz. Dès le premier tour, Ben Barnicoat (Fortec Motorsports), parti en troisième position, prenait les commandes de la course et ne les lâchaient plus jusqu’à l’arrivée. Il signait ainsi une deuxième victoire consécutive après celle de la course 2 au Nüburgring, tandis que Louis Delétraz remontait sur le podium pour la première fois depuis la quatrième manche en Hongrie.

Dimanche Antoine Hubert (Tech 1 Racing) décrochait la pole position et signait également le record du tour de la catégorie. Parti en tête, il s’est fait surprendre par son équipier Simon Gachet (Tech 1 Racing), avant de reprendre la tête de la course et s’imposer. Gachet franchissait la ligne en deuxième position, mais se faisait rétrograder à la troisième place au profit de Denis Olsen (Manor MP Motorsport).

Course 1 : 1. Ben Barnicoat (Fortec Motorsports) ; 2. Kevin Jörg (Josef Kaufmann Racing) ; 3. Louis Delétraz (Josef Kaufmann Racing) ;
Course 2 : 1. Antoine Hubert (Tech 1 Racing) ; 2. Denis Olsen (Manor MP Motorsport) ; 3. Simon Gachet (Tech 1 Racing)

Renault Sport Trophy RS.01
La course Endurance, du nouveau Renault Sport Trophy RS.01, a permis de désigner le tout premier vainqueur du classement général Endurance 2015. Parti en pole position, le duo Pizzitola/Gonda (Art Junior Team) a mené la course de bout en bout et s’imposait devant Schothorts/Van Splunteren (Verschuur) et Fumanelli/Capitanio (Oregon Team). Toutefois, l’équipage néerlandais se faisait exclure, ce qui permettait au duo Fumanelli/Capitanio de prendre la deuxième place de la course et de décrocher le titre de champion Endurance 2015, alors que Pastorelli/Sijthoff (V8 Racing) montait sur la troisième place du podium.

Dimanche laissait place aux courses individuelles. Les pilotes Prestige ouvraient le bal et c’est Dario Capitanio (Oregon Team), tout juste titré champion Endurance la veille, qui s’imposait devant Richard Gonda (Art Junior Team) et Max Braams (V8 Racing). En Elite, DavidFumanelli imitait son coéquipier en devançant Nicky Pastorelli (V8 racing) et Pieter Schothorst (Equipe Verschuur).

Renault Sport Trophy Endurance : 1. Pizzitola/Gonda (Art Junior Team) ; 2. Fumanelli/Capitanio (Oregon Team) ; 3. Pastorelli/Sijthoff (V8 Racing)
Renault Sport Trophy Prestige : 1. Dario Capitanio (Oregon Team) ; 2. Richard Gonda (Art Junior Team) ; 3. Max Braams (V8 Racing)
Renault Sport Trophy Elite : 1. David Fumanelli (Oregon Team) ; 2. Nicky Pastorelli (V8 Racing) ; 3. Pieter Schothorst (Equipe Verschuur)

L’épilogue de la saison des World Series by Renault se déroulera à Jerez en Espagne, les 17 et 18 octobre.

La prochaine compétition sportive sur le circuit Bugatti sera les 24 Heures Camions, qui se disputeront les 10 et 11 octobre. Là encore, le spectacle sera sur la piste, mais aussi en dehors avec notamment le concert exceptionnel de Emile&Images le samedi soir. 

News history Dernières actualités