24h Le Mans
Le 12/11/2017 12:00

Les pionniers de Ferrari 1949-1965 (6) - John Baus, l'expert logisticien

En 2017, Ferrari fête ses 70 ans. Les premiers chapitres de sa fabuleuse légende se sont écrits aux 24 Heures du Mans, avec une première victoire dès 1949. Parmi les pionniers qui ont contribué aux neuf victoires du cheval cabré entre 1949 et 1965 figure John Baus. Il fut tour à tour l’homme de confiance de ses deux principaux mentors : Briggs Cunningham et, côté Ferrari, de Luigi Chinetti.

Les pionniers de Ferrari 1949-1965 (6) - John Baus, l'expert logisticien

Une réelle amitié liera définitivement Cunningham et Baus, puis ce sera au tour de Luigi Chinetti de découvrir cet homme de l’ombre, efficace et redoutable négociateur, cultivant l’art du  secret, à l’image de l’Italo-Américain, lui-même rusé et tacticien hors pair.

Après un passage chez les "Marines", John Baus orchestre l’arrivée aux 24 Heures de Briggs Cunningham, qu’il accompagnera de 1950 à 1963. Le week-end précédant les 24 Heures, John et son épouse Skippy accueillaient sur le sol de France l’équipe américaine au grand complet, soit au Havre débarquant du paquebot Liberté de la « French Line », soit à Cherbourg débarquant du Queen Elizabeth de la Cunard Line. L’opération nécessite des moyens logistiques importants : Cunningham est le premier aux 24 Heures, à utiliser des semi-remorques qui amenaient depuis les Etats-Unis pneus et pièces détachées, le tout négocié au préalable par John Baus.

Après le retrait de la course de l’écurie Cunningham, John Baus, passionné de compétitions historiques et juré du célèbre Concours d’Elégance de Pebble Beach (Californie), devient un précieux "rabatteur" de voitures de collection pour son ami américain lorsqu'il constitue son propre musée à Costa Mesa (Californie).

Puis une nouvelle et fructueuse collaboration naît avec l’implication plus significative de Luigi Chinetti et de son écurie North American Racing Team (NART) dans les 24 Heures du Mans. La consécration ne tarde pas. En 1965, la quatrième victoire de Chinetti (trois en tant que pilote et cette dernière en tant que propriétaire d'écurie) est signée par la 250 LM de Jochen Rindt et l’expérimenté Masten Gregory (10 participations). Rudoyant leur monture qui rendra l’âme sitôt l’arrivée franchie, ils apportent à Chinetti une victoire improbable, la neuvième d’une Ferrari et la dernière à ce jour dans la Sarthe.

Bien que moins performante que les voitures d’usine, la belle Italienne apporte à Baus la reconnaissance de ses qualités d’organisateur et de "sergent recruteur" de talents. Le duo Chinetti-Baus sera indissociable pendant 20 ans, avec un cinquième succès en 1971, de catégorie cette fois,  Luigi Chinetti Junior - alias "Coco"- associé à Bob Grossman sur Ferrari 365 GTB4, cinquième du général.

Si, par tradition, le NART amenait des Etats-Unis, des pilotes "payants", la majeure partie des équipages était constituée lors du pesage et très nombreux furent les jeunes français à bénéficier de la confiance de Luigi Chinetti et John Baus qui leur permettaient des disputer les 24 Heures du Mans au volant d’une Ferrari sans bourse déliée. Le talent de John Baus était de réunir des paires de pilotes cohérentes, complémentaires et au final, souvent réussie.

L’âge venant, Chinetti et Baus n’alignèrent bientôt plus qu’une seule  ou deux voitures. Mais, toujours aussi impliqué, John "passait" la nuit alors que Skippy et Yvonne Fraichard se relayaient aux chronos. Il continuera à s’occuper des voitures d’exception à destination des grands collectionneurs américains et jusqu’à sa disparition en 2003 (à une semaine de celle de son ami Briggs Cunningham), il reviendra fidèlement au Mans dans sa vieille Citroën défraichie. Il fait partie de ces hommes de passion qui ont fait la légende des 24 Heures du Mans et à qui nous devons d’avoir rêvé éveillés. Et fut, à sa manière, l'un des acteurs majeurs de l'histoire sarthoise de Ferrari.
 

Cliquez ci-dessous pour en savoir plus sur les pionniers de l'histoire de Ferrari au Mans :

Les pionniers de Ferrari 1949-1965 (1) - Luigi Chinetti 1949, la première victoire

Les pionniers de Ferrari 1949-1965 (2) - Luigi Chinetti et le NART, victoire et souvenirs

Les pionniers de Ferrari 1949-1965 (3) - Jacques Swaters, l'ami belge

Les pionniers de Ferrari 1949-1965 (4) - Jean Guichet, le gentleman français

Les pionniers de Ferrari 1949-1965 (5) - Treize pilotes pour neuf victoires


Photo (D.R. / Archives ACO) : Aux 24 Heures du Mans 1964, sous la houlette de Luigi Chinetti et John Baus, le North American Racing Team engage deux exemplaires de la version 1964 de la légendaire Ferrari GTO, avec à l'arrivée la neuvième place pour celle de Bob Grossman et Fernand Tavano (n°27, ici à l'image).

News history Dernières actualités