24h Le Mans
Le 08/06/2017 20:00

Les équipes LMP2 des 24 Heures du Mans 2017 - GRAFF Racing (Oreca n°39 et n°40)

Comme en 2016, la liste des invités de la 85e édition des 24 Heures du Mans comporte 60 concurrents répartis dans quatre catégories : deux pour les prototypes (LMP1 et LMP2) et deux pour les GT (LMGTE Pro et LMGTE Am). D'ici la course, qui se déroulera les 17 et 18 juin, nous allons vous présenter le parcours de chaque écurie en détail.

Les équipes LMP2 des 24 Heures du Mans 2017 - GRAFF Racing (Oreca n°39 et n°40)

Oreca 07 – Gibson n°39 et 40 (LM P2)

Propriétaire : Pascal Rauturier
Team manager : Pascal Rauturier
Ingénieur : Paul Rivière (n°39) et Pascal Tortosa (n°40)
Base : 17, Rue Ferdinand de Lesseps 91420 Morangis
Site internet : graffracing.fr

 

Classement ELMS 2015 : 6e Championnat des Equipes LM P3 (18 pts)

Classement ELMS 2016 : 2e (93 points, deux victoires) et 9e (24.5 points) Championnat des Equipes LM P3

 

Résultats ELMS 2017 :

4Heures de Silverstone : 4e Matelli / Allen / Bradley (FRA / AUS / GBR) sur Oreca 07 Gibson

7e Trouillet / Petit / Guibbert (FRA / FRA / FRA) sur Oreca 07 Gibson

4 Heures de Monza : 4e Trouillet / Petit / Guibbert (FRA / FRA / FRA) sur Oreca 07 Gibson

8e Matelli / Allen / Bradley (FRA / AUS / GBR) sur Oreca 07 Gibson

Jean-Philippe Grand (le GRA de Graff) décidé de créer  une équipe de sport automobile en 1985. Il s’associe alors avec le journaliste, François Fayman (les FF). A cette époque, Jean Philippe Grand sortait d’une saison victorieuse en Champion de France de Formule Ford (champion) l’année précédente. Très vite Graff Racing devient une véritable référence sur les circuits français et la moisson des titres commencent : Formule Ford (titré à treize reprises, champion d’Europe en 1996et 1997), Formule Renault (cinq titres de Champion de France, vainqueur de l’Eurocup en 2002), Formule 3 (trois titres de Champion de France, victoire à Macau en 1997). Grand spécialiste de monoplace, l’équipe basée au départ en Indre et Loire (Chinon) est également sacrée en Porsche Carrera Cup en 2007 et 2009.

Etant distant d’une centaine de kilomètres du Mans, Jean Philippe Grand a bien sûr une vraie passion pour les 24 Heures du Mans. Dès 1980, il engage une Chevron B36 qu’il pilote en compagnie d’Yves Courage, future figure des 24 Heures du Mans en tant qu’constructeur. Les deux hommes doivent abandonner. L’écurie va ainsi disputer 11 fois les 24 Heures du Mans avec différents  châssis : Lola, Spice et bien sûr, Rondeau à trois reprises. Ses meilleurs résultats sont deux 11e places en 1984 et 1987 ainsi qu’une victoire de catégorie S2.0 en 1981 (Lola T298). Jean Philippe Grand est aussi connu pour avoir faire courir des journalistes sportifs comme Marc Menant (TF1, La Cinq, Europe 1, …) ou encore Jean-Luc Roy (actuel journaliste à RMC).

La structure française peut se targuer d’avoir déniché des pilotes qui ont désormais un beau palmarès comme Christophe Bouchut (vainqueur des 24 Heures du Mans 1993), Jean-Christophe Boullion, Emmanuel Collard, Philippe Gache, Loïc Duval (vainqueur des 24 Heures du Mans 2013), Patrick Pilet (actuel pilote Porsche GT officiel), Nicolas Lapierre (pilote Toyota Gazoo Racing) ou encore Simon Pagenaud (champion IndyCar Series 2016) !

En 2008, Jean Philippe Grand décide de vendre son équipe mais reste en tant que directeur sportif. Graff Racing s’engage alors en Porsche Carrera Cup et en Championnat de France GT (vainqueur du classement par équipe en 2010). En 2013, il se retire définitivement et Pascal Rauturier en devient le propriétaire. L’écurie s'implante à Morangis, dans la région parisienne et l’objectif de son dirigeant est de revenir aux 24 Heures du Mans dès que possible. Dès le départ de cette « seconde vie » pour Graff Racing, l’équipe s’engage en Porsche Carrera Cup en association avec Eric Trouillet ainsi qu’en GT Tour avec une Porsche GT3-R (avec Marcel Sciabbarrasi et Gaël Castelli). 

L’année suivante, la structure continue le GT Tour, la Porsche Carrera Cup et dispute quelques manches en Blancpain Endurance Series avec le duo Nicolas Marroc / Eric Trouillet  (avec Roland Bervillé et Lonni Martins sur les courses longues). Elle engage aussi une Porsche 997 Cup pour Eric Trouillet et
Franck Gauvin plus une Ligier JS53 EVO pour Eric Trouilet, Franck Gauvin et Yann Clairay. En 2015, ce sont cette fois-ci deux Ligier JS53 EVO qui évoluent en championnat VdeV. La meilleure d’entre elles, emmenée par Eric Trouilet, Jordan Perroy et Yann Clairay, termine 3e au championnat. L’équipe se rapproche des séries badgées Automobile Club de l’Ouest en participant à l’ultime manche de la saison ELMS, à Estoril, au Portugal. Une Ligier JS P3 est alors engagée pour Eric Trouillet, Thomas Accary et Garry Findlay. Le trio se classe 2e de la catégorie et Graff Racing s’empare de la 6e place du championnat avec 18 points.

La filière Endurance, à laquelle l’équipe tient tant, est poursuivie en 2016 avec une présence en ELMS à l’année (deux Ligier JS P3) et en VdeV (Ligier JS53 EVO3). Dans le premier championnat cité, la n°9 est pilotée par Eric Trouillet, Paul Petit et Enzo Guibbert. Les trois hommes gagnent à deux reprises (Paul Ricard et Spa-Francorchamps) et terminent vice-champion tout comme l’équipe. La n°10, John Falb, Sean Rayhall et Vincente Potolicchio, est moins chanceuse et finit 9e. Du côté du Vde V, Fabrice Rossello et Eric Trouillet sont aussi sacrés vice-champion avec une victoire au compteur. Pour finir, un engagement à Road To Le Mans est effectué avec trois Ligier JS P3, la meilleure terminant 3e avec John Falb. 

2017 est une année décisive pour Graff Racing. Toujours présent en VdeV, l’équipe n’engage qu’une Ligier JS P3 pour Rémy Deguffroy, Franck Gauvin
et Eric Trouillet. Elle est aussi présente en Michelin Le Mans Cup avec une Ligier JS P3 pour Emilien Carde et Adrien Chila. Pour Road To Le Mans, elle alignera quatre voitures (Ligier JS P3) dans la course. En vue des 24 Heures du Mans, l’écurie participe à l’ELMS avec deux Oreca 07- Gibson (LMP2). La n°39 est pilotée par Eric Trouillet, Paul Petit et Enzo Guibbert  et la n°40 par Franck Matelli, James Allen et Richard Bradley, ancien vainqueur des 24 Heures du Mans en LMP2 en 2015. La n°40 se classe 4e à Silverstone pour la première manche tandis que la n°39 est 7e. En Italie, Enzo Guibbert signe la pole position avec la n°39 et les trois hommes terminent 4e, la n°40, 8e.

L’événement tant attendu va avoir lieu dans quelques jours. Graff  Racing, qui compte 32 années d’existence et 29 titres, va pouvoir ajouter une 12e participation aux 24 Heures du Mans à son palmarès, 24 (!) ans après sa dernière apparition. Un des deux équipages a été légèrement modifié. Sur la n°39, Eric Trouillet, et Enzo Guibbert seront rejoints par James Winslow. Par contre, pas de changement pour la n°40. 

Photo : PASCAL SAIVET / VISION SPORT AGENCY

News history Dernières actualités